Bitcoin Démocratisation

Un crash du BTC et des problèmes techniques : une première journée compliquée pour l’adoption du Bitcoin au Salvador

Nayib Bukele
  • Le mois der­nier, Nayib Bukele, pré­sident du Sal­va­dor, avait décla­ré que le por­te­feuille Chi­vo serait dis­po­nible dès le 7 sep­tembre, date de l’en­trée en vigueur de la « Loi Bitcoin »
  • Un krach de 10% du Bit­coin et des pro­blèmes tech­niques avec ce por­te­feuille ont émaillé l’a­dop­tion du BTC par le pays centraméricain
  • Le logi­ciel a été cri­ti­qué pour cer­taines limi­ta­tions et fonc­tion­na­li­tés non res­pec­tueuses de la vie privée

L’a­dop­tion du Bit­coin au Sal­va­dor est loin, très loin d’a­voir été un long fleuve tran­quille : mani­fes­ta­tions dans les rues de la capi­tale, son­dages tra­dui­sant la désap­pro­ba­tion d’une majo­ri­té de la popu­la­tion, cri­tiques de la part d’or­ga­ni­sa­tions inter­na­tio­nales ou encore craintes concer­nant le carac­tère obli­ga­toire de l’ac­tif numé­rique ont don­né le ton au cours des der­nières semaines – et ce mal­gré les efforts du pré­sident Nayib Bukele.

Hier, le diri­geant avait annon­cé l’ac­qui­si­tion de 200 Bit­coins (alors envi­ron 10 mil­lions de dol­lars), por­tant les réserves du pays à un total de 400 BTCs.

Le Bit­coin s’ap­pro­chait alors des 53 000 dol­lars, et de nom­breux obser­va­teurs étaient opti­mistes. Quelques heures plus tard, la mon­naie numé­rique enre­gis­trait pour­tant une chute de plus de 10%, fai­sant perdre au Sal­va­dor ses pre­miers mil­lions de dol­lars en lien avec la vola­ti­li­té du BTC.

Pas de quoi effrayer le pré­sident Bukele, qui a déci­dé dans la fou­lée de « buy the dip », ajou­tant 150 BTCs aux réserves du pays :

Chivo : plusieurs difficultés techniques

Salvador Application ChivoMais ce n’est pas tout : l’ar­ri­vée du Bit­coin au Sal­va­dor a été émaillée de pro­blèmes tech­niques.

Hier matin, l’ap­pli­ca­tion Chi­vo était uni­que­ment dis­po­nible via l’App­Gal­le­ry d’Hua­wei :

Il aura fal­lu attendre plu­sieurs heures avant qu’elle ne soit dis­po­nible sur la pla­te­forme d’Apple :

Lors de la rédac­tion de cet article, l’ap­pli­ca­tion poin­tait à la 5ᵉ place du clas­se­ment « Finance » de l’App Store.

Mais ce n’est pas tout. Le Chi­vo Wal­let a été tem­po­rai­re­ment décon­nec­té afin de mettre à jour les serveurs :

« Vous obtien­drez pour le moment une erreur, quelles que soient les don­nées que vous ten­te­rez de ren­sei­gner. Le sys­tème est hors ligne, le temps que la capa­ci­té des ser­veurs soit aug­men­tée. Il s’a­git d’un pro­blème rela­ti­ve­ment simple, mais il ne peut être réglé si le sys­tème reste en ligne », indique le pré­sident Bukele dans un com­mu­ni­qué.

Les Sal­va­do­riens ont tou­te­fois la pos­si­bi­li­té d’u­ti­li­ser n’im­porte quel autre por­te­feuille Bit­coin – mais alors sans béné­fi­cier des 30 dol­lars offerts par le gou­ver­ne­ment, réser­vés aux uti­li­sa­teurs du Chivo.

30 dollars bloqués sur Chivo

Comme le rap­port le média local Fac­tum, ces 30 dol­lars ne peuvent vrai­sem­bla­ble­ment être envoyés qu’à d’autres uti­li­sa­teurs du Chi­vo Wal­let – qu’il s’a­gisse de par­ti­cu­liers ou de commerçants.

Il serait tou­te­fois pos­sible de récu­pé­rer cette somme en la trans­fé­rant « 3 à 5 fois » de por­te­feuille Chi­vo à por­te­feuille Chi­vo. C’est ce qu’in­dique Matt Ahl­borg, direc­teur de la recherche pour Bitrefill :

L’in­gé­nieur a dénon­cé la pré­sence de cer­taines fonc­tion­na­li­tés inquié­tantes en termes de confi­den­tia­li­té, mais éga­le­ment de plu­sieurs bugs :

C’est fait !

Mal­gré toutes les dif­fi­cul­tés ren­con­trées, il y a de quoi se réjouir : un peu plus de 12 ans après son appa­ri­tion, le Bit­coin est bel et bien deve­nu la mon­naie offi­cielle du Sal­va­dor, aux côtés du dol­lar.

Rate this post