ICOs

Bubbletone récolte 8,6 millions de dollars à travers son ICO et teste avec succès sa carte SIM sans frais d’itinérance

Bubbletone Blockchain

La pla­te­forme mon­diale de télé­com­mu­ni­ca­tions basée sur la tech­no­lo­gie blo­ck­chain Bub­ble­tone (https://bubbletone.io) a ter­mi­né avec suc­cès son ICO, recueillant un total de 8,6 mil­lions de dol­lars. L’en­semble des Uni­ver­sal Mobile Tokens (UMT) seront remis aux par­ti­ci­pants de la vente publique avant le 10 juillet. La socié­té pré­voit pro­chai­ne­ment de com­mer­cia­li­ser une carte SIM ori­gi­nale Bub­ble­tone sans frais d’i­ti­né­rance, déjà acti­ve­ment tes­tée aux Etats-Unis et en Europe par des déve­lop­peurs. Dans le même temps, l’un des par­te­naires de Bub­ble­tone – la Bal­tic Cle­ment­vale LTD – a deman­dé son admis­sion à l’In­ter­na­tio­nal Tele­com­mu­ni­ca­tions Union (ITU) et a reçu une licence d’o­pé­ra­teur mobile vir­tuel (MVNO). Ain­si, Bub­ble­tone pour­ra créer ses propres offres à des­ti­na­tion de ses clients euro­péens du mar­ché des ser­vices de télé­com­mu­ni­ca­tions. Les déten­teurs de tokens UMT pour­ront pro­fi­ter de ces avan­tages ain­si que de nom­breuses autres inno­va­tions.

Bub­ble­tone résout le pro­blème des frais pro­hi­bi­tifs liés à l’i­ti­né­rance en éli­mi­nant les ser­vices des inter­mé­diaires et en per­met­tant à ses uti­li­sa­teurs de se connec­ter aux réseaux locaux sans avoir à chan­ger leurs cartes SIM. Le pro­jet réunit des four­nis­seurs de ser­vices mobiles, des socié­tés de ser­vices spé­cia­li­sées et des uti­li­sa­teurs d’ap­pa­reils mobiles, qui pour­ront béné­fi­cier de com­mu­ni­ca­tions de qua­li­té supé­rieure à un prix rai­son­nable, sans avoir à perdre du temps en se ren­dant au bureau d’un opé­ra­teur mobile lors de leur arri­vée dans un autre pays : grâce à la blo­ck­chain, le pro­ces­sus d’i­den­ti­fi­ca­tion du client se fera de manière auto­ma­tique.

Depuis la fin sep­tembre 2017, les créa­teurs du pro­jet ont pré­sen­té celui-ci lors de plus de 30 évé­ne­ments majeurs de l’in­dus­trie, tels que le Digi­tal Trans­for­ma­tion Forum à Nice, la Coin­desk Consen­sus Confe­rence à New York, le MVNO World Congress à Madrid, la Lon­don Blo­ck­chain Week, la 121 Tech Invest­ment à Hong Kong et bien d’autres.

Joa­kim Hol­mer, conseiller de la socié­té Bub­ble­tone, cofon­da­teur de all­coin­Wi­ki et ancien cadre supé­rieur chez Erics­son, a fait le constat sui­vant :

« Comme je conseille de nom­breuses grandes ICOs, j’ai vu le mar­ché deve­nir plus com­pé­ti­tif mois après mois. Contrai­re­ment au début de l’an­née, seuls les pro­jets réel­le­ment inno­vants ren­contrent désor­mais le suc­cès. J’y vois quelque chose de très posi­tif pour une indus­trie qui passe à la géné­ra­tion 2.0 des ICOs. Je suis éga­le­ment heu­reux de consta­ter que les par­ti­ci­pants à la vente publique de Bub­ble­tone ont salué les per­for­mances com­mer­ciales et le lea­der­ship de Bub­ble­tone, en contri­buant à hau­teur de 8,6 mil­lions de dol­lars au pro­jet ».

Au cours de cette ICO, la socié­té a noué un cer­tain nombre de par­te­na­riats majeurs. Elle a notam­ment signé un accord avec Sho­Card, une star­tup qui met en place un sys­tème d’i­den­ti­fi­ca­tion numé­rique, en enco­dant et en inté­grant les don­nées per­son­nelles de l’u­ti­li­sa­teur dans la blo­ck­chain, afin d’é­li­mi­ner le risque de perte de don­nées par un tiers. Un autre accord a été signé avec le pro­jet DeHedge, une pla­te­forme de cou­ver­ture des risques d’in­ves­tis­se­ment dans les tech­no­lo­gies décen­tra­li­sées et les pro­jets ICO. Bub­ble­tone a pas­sé avec suc­cès toutes les éva­lua­tions de confor­mi­té néces­saires, et ses clients ont désor­mais la pos­si­bi­li­té d’ac­qué­rir un nombre illi­mi­té de tokens UMT pro­té­gés. La socié­té a éga­le­ment conclu un accord de « swap » avec Kasko2Go – un éco­sys­tème d’as­su­rance auto­mo­bile basé sur une blo­ck­chain, qui offri­ra aux conduc­teurs pru­dents une assu­rance moins chère, tan­dis que les socié­tés d’as­su­rance auront la pos­si­bi­li­té d’i­den­ti­fier les clients qui pré­sentent un risque impor­tant. Selon les termes et condi­tions de l’ac­cord, Kasko2Go a acquis pour 1 mil­lion de dol­lars de tokens UMT, tan­dis que les clients de Kasko2Go pour­ront uti­li­ser les ser­vices inter­na­tio­naux de com­mu­ni­ca­tion mobile four­nis par Bub­ble­tone.

Anders Lars­son, conseiller de Bub­ble­tone, ancien vice-pré­sident d’E­rics­son et co-fon­da­teur d’all­coin­Wi­ki, s’est féli­ci­té des suc­cès de l’en­tre­prise :

« Au deuxième tri­mestre 2018, on pou­vait dénom­brer 7,9 mil­liards d’a­bon­ne­ments mobiles, contre 7,6 mil­liards d’ha­bi­tants sur la pla­nète. 85% de l’en­semble des télé­phones ven­dus aujourd’­hui dans le monde sont des smart­phones. La 4G est déjà plus impor­tante que l’In­ter­net fixe. Même avec l’en­trée en scène de la 5G et de la tech­no­lo­gie IoT, c’est l’ar­ri­vée de la tech­no­lo­gie blo­ck­chain qui me réjouit le plus en ce moment. Bub­ble­tone est en train de fusion­ner ces tech­no­lo­gies, et en tant que conseiller du pro­jet, je n’ai pas été sur­pris de consta­ter le suc­cès de sa vente de tokens, et ce mal­gré un mar­ché des ICOs actuel­le­ment dif­fi­cile. Je suis vrai­ment enthou­siaste vis-à-vis des pro­chaines étapes de la socié­té ! »

La socié­té s’ap­prête à faire réfé­ren­cer ses tokens UMT sur plu­sieurs bourses d’é­change. Ceux-ci devraient notam­ment être dis­po­nibles dès juillet pro­chain sur les pla­te­formes HitBTC et Exrates. Le token sera éga­le­ment pro­po­sé au sein du réseau décen­tra­li­sé Ban­cor, qui per­met­tra de lui garan­tir un cer­tain niveau de liqui­di­té.

De son côté, la com­po­sante blo­ck­chain du Bub­ble­tone mes­sen­ger est en cours de déve­lop­pe­ment. Son déploie­ment pro­gres­sif com­men­ce­ra bien­tôt. La socié­té Bub­ble­tone pré­voit éga­le­ment de signer des accords avec des opé­ra­teurs de télé­pho­nie mobile dans le monde entier et de conclure un par­te­na­riat avec la pla­te­forme NDA.

« Notre tech­no­lo­gie blo­ck­chain est déjà plei­ne­ment opé­ra­tion­nelle et fait actuel­le­ment l’ob­jet de tests. Nous consta­tons un inté­rêt crois­sant pour notre pro­jet de la part des plus grands acteurs mon­diaux des télé­com­mu­ni­ca­tions », explique Yury Moro­zov, le fon­da­teur de Bub­ble­tone. « L’ICO n’é­tait que la pre­mière étape. Nous conti­nue­rons à déve­lop­per acti­ve­ment notre pro­duit, en négo­ciant avec d’é­ven­tuels par­te­naires et en coopé­rant avec des opé­ra­teurs de télé­pho­nie mobile dans le monde entier ».

Les créa­teurs de la pla­te­forme conti­nuent de par­ti­ci­per à des évé­ne­ments clés de la blo­ck­chain et des télé­com­mu­ni­ca­tions. Le 12 juillet, lors d’une réunion avec l’In­ter­na­tio­nal Tele­com­mu­ni­ca­tion Union (ITU) à Genève, à laquelle par­ti­ci­pe­ront les diri­geants des plus grands opé­ra­teurs mobiles mon­diaux et les auto­ri­tés de régle­men­ta­tion des États, des repré­sen­tants de l’é­quipe de la socié­té Bub­ble­tone évo­que­ront les capa­ci­tés de la tech­no­lo­gie blo­ck­chain et le poten­tiel de son appli­ca­tion inno­vante dans la trans­for­ma­tion du sec­teur des télé­com­mu­ni­ca­tions.

Vous trou­ve­rez plus d’in­for­ma­tions sur le pro­jet en consul­tant le site web de Bub­ble­tone – https://bubbletone.io/.

Cet article n’a pas été rédi­gé par notre équipe édi­to­riale, et nous ne sommes pas res­pon­sables des infor­ma­tions qu’il contient. Il ne s’agit pas d’une recom­man­da­tion d’investissement. Nous vous sug­gé­rons de mener vos propres recherches avant de déci­der de vous pro­cu­rer des cryp­to-mon­naies, et nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec la lec­ture de cet article.




[wpcrypto_list]