Bitcoin Prix & Opinions

Cathie Wood voit le Bitcoin atteindre les 500 000 dollars d’ici 5 ans

Pièce de Bitcoin

La PDG de la socié­té de ges­tion d’ac­tifs Ark Invest a récem­ment réité­ré sa pré­dic­tion d’un Bit­coin à un demi-mil­lion de dollars.

Cathie WoodCathie Wood, direc­trice géné­rale de la socié­té de ges­tion d’ac­tifs Ark Invest, a évo­qué son opti­misme vis-à-vis du Bit­coin au cours de la confé­rence « Salt », qui a démar­ré lun­di à New-York.

Pour la finan­cière, le cours du BTC pour­rait être mul­ti­plié par plus de 10 d’i­ci 5 ans, pour atteindre les 500 000 dol­lars. Elle estime qu’il fau­drait, pour atteindre un tel prix, que les ins­ti­tu­tions finan­cières allouent 5% de leurs inves­tis­se­ments à la mon­naie numé­rique déve­lop­pée par Sato­shi Nakamoto.

Mme Woods est éga­le­ment haus­sière sur Ethe­reum, décla­rant que la confiance de son entre­prise dans le poten­tiel de l’E­ther avait « radi­ca­le­ment augmenté ».

La diri­geante, dont la for­tune est esti­mée à 400 mil­lions de dol­lars par le maga­zine Forbes, avait déjà pro­po­sé cette pré­dic­tion en mai pour le BTC – sans tou­te­fois don­ner de calen­drier. La pre­mière cryp­to­mon­naie venait alors d’en­re­gis­trer une chute bru­tale sous les 30 000 dol­lars, entraî­nant avec elle l’en­semble des crypto-marchés.

« Nous avons du mener un long ques­tion­nie­ment dans des périodes comme celle-ci, mais nous res­tons opti­mistes pour le Bit­coin », avait-elle alors déclaré.

L’ETF « ARK Next Gene­ra­tion Inter­net » détient actuel­le­ment 301 mil­lions de dol­lars de parts du « Bit­coin Trust » de Grays­cale, inves­ti en BTC. L’en­ti­té a récem­ment modi­fié son pros­pec­tus pour lui per­mettre d’in­ves­tir dans des ETFs cana­diens sur le Bit­coin.

À la fin du mois de juin, 21Shares AG et Ark avaient sou­mis une demande visant à pro­po­ser un ETF ados­sé au BTC aux États-Unis. Mal­gré de nom­breuses requêtes simi­laires, ce type de pro­duit finan­cier – qui per­met­trait aux épar­gnants de miser faci­le­ment sur l’ap­pré­cia­tion de l’ac­tif numé­rique – n’a tou­jours pas été approu­vé par la SEC, le gen­darme des mar­chés finan­ciers américains.

Collaborer avec les régulateurs

Securities and Exchange Commission (SEC)Autre sujet évo­qué lors de cette confé­rence : la confor­mi­té régle­men­taire des cryp­to­mon­naies.

Jere­my Allaire, le PDG du géant du paie­ment de pair-à-pair Circle, a décla­ré qu’il était indis­pen­sable de col­la­bo­rer étroi­te­ment avec les régu­la­teurs afin de favo­ri­ser une adop­tion plus large des actifs numériques.

Cette idée était par­ta­gée par Kevin O’Lea­ry, le mul­ti-mil­lion­naire star du pro­gramme « Shark Tank ». Il estime que de nom­breux inves­tis­seurs hésitent encore à se tour­ner vers les cryp­to­mon­naies du fait d’un cadre régle­men­taire trop flou.

Réfé­rence : U.today

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.