Ethereum

Cours de l’éther (blockchain Ethereum)

Cours de l'éther

Quel est le cours de l’ether ?

L’e­ther (noté Ξ) est l’élé­ment de base per­met­tant d’as­su­rer le bon fonc­tion­ne­ment des appli­ca­tions décen­tra­li­sées qui s’ap­puient sur la blo­ck­chain Ethe­reum. L’e­ther per­met d’in­ci­ter les usa­gers a mettre à dis­po­si­tion la puis­sance de cal­cul de leurs machines, qui va être uti­li­sée afin de garan­tir la sécu­ri­té des tran­sac­tions.

Voi­ci un gra­phique qui retrace l’his­to­rique : du cours de l’e­ther face à l’eu­ro sur la pla­te­forme Coin­base :

N’hé­si­tez pas à uti­li­ser la molette de votre sou­ris pour pou­voir zoo­mer à tra­vers ce gra­phique.

Présentation d’Ethereum

Ethe­reum, c’est le pre­mier « ordi­na­teur glo­bal », sur lequel il va être pos­sible d’i­ma­gi­ner une infi­ni­té d’ap­pli­ca­tions décen­tra­li­sées. On peut pen­ser à des « smart contracts », qui vont per­mettre de faire exé­cu­ter un accord de manière auto­ma­tique en fonc­tion des termes qui auront été déci­dés en amont par les par­ties.

Ces appli­ca­tions fonc­tionnent de manière « par­faite » : aucune cen­sure, aucune immix­tion d’un tiers n’est pos­sible. Cela per­met aux par­ties de s’as­su­rer que leur accord sera exé­cu­té, selon les termes qu’ils ont défi­ni ensemble.

Mais chaque exé­cu­tion de contrat a un prix : il va fal­loir consom­mer du « gas » (essence), maté­ria­li­sé sous la forme de l’e­ther.

Même si l’e­ther est échan­geable de gré à gré et que son cours varie selon la loi de l’offre et de la demande, ce n’est pas une cryp­to-mon­naie à pro­pre­ment par­ler comme l’est le bit­coin. L’e­ther peut ser­vir à régler des tran­sac­tions rela­tives à des contrats sur Ethe­reum, mais sa fina­li­té réside éga­le­ment dans ses qua­li­tés de cryp­to-car­bu­rant. En effet, pour inci­ter les usa­gers à faire exé­cu­ter leurs appli­céa­tions, les déve­lop­peurs vont devoir les rému­né­rer : cette rému­né­ra­tion va s’ef­fec­tuer en ethers.

L’a­chat d’e­thers est rela­ti­ve­ment simple, et ceux-ci se conservent dans ce que l’on appelle un « wal­let ethe­reum ».

Ethe­reum a été crée suite à une cam­pagne de crowd­fun­ding. Aujourd’­hui, de nom­breuses star­tups comme Slock.it ou Augur sont en train d’i­ma­gi­ner des appli­ca­tions qui seront exé­cu­tées sur cette Blo­ck­Chain.

Les applications décentralisées (DApps)

Une appli­ca­tion décen­tra­li­sée est une appli­ca­tion qui va avoir un but spé­ci­fique, mais dont l’exé­cu­tion ne va pas être contrô­lée par une par­tie tierce. C’est un outil qui va per­mette à des gens, mais aus­si des groupes, de pou­voir pas­ser des accords sans avoir besoin d’un inter­mé­diaire cen­tra­li­sé.

Faci­li­té de com­pré­hen­sion

Le lan­gage de pro­gram­ma­tion sous lequel il est pos­sible de déve­lop­per des appli­ca­tions Ethe­reum a été pen­sé pour être le plus simple pos­sible. Le code de ces appli­ca­tions est public, et peut être com­pris par n’im­porte quel ama­teur éclai­ré.

Liber­té

Ethe­reum a été fon­dé selon des prin­cipes de liber­té et de neu­tra­li­té. Aucun uti­li­sa­teur ne peut être enca­dré dans la manière dont il uti­lise Ethe­reum, et aucun contrat ne peut être avan­ta­gé ou désa­van­ta­gé en fonc­tion du but qu’ils pour­suit.
On peut com­pa­rer Ethe­reum au bit­coin pour se rendre compte du degré de liber­té que cette tech­no­lo­gie offre. Il est pos­sible d’u­ti­li­ser la blo­ck­chain bit­coin pour d’autres choses l’é­change de mon­naie, comme du sto­ckage de don­nées. Mais cette tech­no­lo­gie décou­rage ceux qui cherchent à sor­tir des sen­tiers bat­tus.

Avec Ethe­reum, les déve­lop­peurs sont inci­tés à être ima­gi­na­tifs, tout en pro­po­sant des appli­ca­tions qui soient les plus effi­cientes pos­sibles en termes de consom­ma­tion de puis­sance de cal­cul. Les ethers peuvent être assi­mi­lés à une taxe pigou­vienne, qui per­met d’in­ter­na­li­ser le coût de son exé­cu­tion pour la socié­té.

Comment obtenir des ethers ?

Plu­sieurs méthodes vont vous per­mettre d’ob­te­nir des ethers.

Acheter des ethers

Il est pos­sible d’ache­ter des ethers sur diverses pla­te­formes. Cer­taines vous per­mettent d’en obte­nir contre des bit­coins, d’autres contre des euros.

Les faucets à ethers

Avec la hausse de popu­la­ri­té qu’a connu le bit­coin, de nom­breux sites sont appa­rus afin de pro­po­ser un nou­veau ser­vice : les fau­cets. Ceux sont des sites qui vous per­mettent de gagner des tokens, en géné­ral pour regar­der des publi­ci­tés. Si cela peut être vu comme un gagne-petit par beau­coup, j’y vois sur­tout une façon inté­res­sante d’ac­qué­rir ses pre­miers tokens.

Même si l’e­ther est rela­ti­ve­ment jeune face au vieillis­sant bit­coin, on trouve de plus en plus de sites qui vous pro­posent des ethers gra­tuits.

Miner de l’ether

Il est pos­sible de miner de l’e­ther afin d’être à même, d’une part, de pou­voir aider la com­mu­nau­té en assu­rant la sécu­ri­té des tran­sac­tions, et d’autre part, de rece­voir des ethers.

Pour cela, vous pou­vez uti­li­ser le logi­ciel Eth­mi­ner, dis­po­nible ici. Il suf­fit ensuite de le décom­pres­ser et de créer un fichier rac­cour­ci poin­tant vers le fichier ethminer.exe dis­po­nible dans le dos­sier. Vous n’a­vez plus qu’à faire un clic droit sur ce rac­cour­ci, et ajou­ter la ligne de com­mande sui­vante dans le champ cible : « ‑G ‑F http://eth1.nanopool.org:8888/VOTRE_ADRESSE_ETHEREUM »




[wpcrypto_list]