Crypto-monnaies

La crypto est passée « d’étrange » à « cool », selon un dirigeant de Visa

Cuy Sheffield

Cuy Shef­field, « Head of Cryp­to » de Visa, estime que l’in­ves­tis­se­ment dans les cryp­to­mon­naies est deve­nu « plus cool » grâce à l’é­mer­gence du sec­teur des NFTs.

Le diri­geant s’est expri­mé ce lun­di 8 novembre dans le cadre du Fin­tech Fes­ti­val, qui se tient cette année à Singapour.

Il a décla­ré qu’une « nou­velle classe » d’u­ti­li­sa­teurs s’é­taient récem­ment tour­nés vers les actifs numé­riques, notam­ment grâce à l’é­mer­gence du sec­teur des NFTs. Ce der­nier attire des inter­nautes aux pro­fils variés, qui peuvent être inté­res­sés par la musique, les arts ou encore la culture.

« La cryp­to est en train de deve­nir cultu­relle, elle devient cool », s’est-il enthousiasmé.

« Autre­fois, lorsque vous inves­tis­siez dans les cryp­to­mon­naies, c’é­tait per­çu comme quelque chose d’étrange ».

M. Shef­field pense qu’en asso­ciant les sec­teurs du diver­tis­se­ment et des NFTs, les cryp­to-por­te­feuilles pour­raient deve­nir des « super appli­ca­tions ». Celles-ci ne se conten­te­raient pas d’of­frir à leurs uti­li­sa­teurs la pos­si­bi­li­té de conser­ver leurs actifs numé­riques, mais leur per­met­traient éga­le­ment de décou­vrir de nou­veaux conte­nus liés à leurs centres d’intérêt.

En août, Visa avait fait son incur­sion dans l’u­ni­vers des NFTs en met­tant la main sur le Cryp­to­Punk #7510 pour l’é­qui­valent de 165 000 dol­lars. Cuy Shef­field avait alors expli­qué qu’il s’a­gis­sait d’un moyen « d’en apprendre plus » au sujet de cet écosystème :

« Nous pen­sons que les NFTs joue­ront un rôle impor­tant dans l’avenir du com­merce de détail, des réseaux sociaux, du diver­tis­se­ment et du com­merce », avait-il prédit.

« Afin d’aider nos clients et nos par­te­naires à y par­ti­ci­per, il nous fal­lait dans un pre­mier temps com­prendre les besoins en termes d’infrastructures pour qu’une marque mon­diale puisse ache­ter, sto­cker et tirer pro­fit d’un NFT ».

Cuy Shef­field avait éga­le­ment sous-enten­du que Visa pour­rait pro­chai­ne­ment pro­po­ser des ser­vices liés aux NFTs, notam­ment dans les sec­teurs de « la billet­te­rie, du gaming, de la musique et de l’art ».

Un Fintech Festival axé sur le Web 3.0

Fintch FestivalOrga­ni­sé par l’Au­to­ri­té moné­taire de Sin­ga­pour, le Fin­tech Fes­ti­val doit se pour­suivre jus­qu’au 12 novembre. Il se foca­lise par­ti­cu­liè­re­ment cette année sur les oppor­tu­ni­tés offertes par le Web 3.0, et fait inter­ve­nir des entre­prises telles que Visa, Mas­ter­card, Chain­link, Micro­soft ou encore Tencent.

Ravi Menon, direc­teur géné­ral de l’Au­to­ri­té moné­taire de Sin­ga­pour, estime que les « smart contracts » et la « toké­ni­sa­tion » d’ob­jets et de pro­prié­té intel­lec­tuelle seront déci­sifs pour assu­rer l’é­mer­gence du Web 3.0 :

« Une fois “toké­ni­sés », les droits et la pro­prié­té de ces actifs pour­ront être trans­fé­rés de manière simple, amé­lio­rant ain­si la liqui­di­té et l’ef­fi­cience des échanges », s’est-il félicité.

« Ceci a le poten­tiel d’a­mé­lio­rer consié­dra­ble­ment les oppor­tu­ni­tés et l’in­clu­sion économiques ».

Rate this post
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x