ICOs

Les experts d’ICOBox prédisent un nouvel engouement autour des crypto-monnaies pour cette année

Marchés financiers

2019 pour­rait être l’an­née de la reprise des cryp­to-mar­chés, avec une nou­velle vague d’in­ves­tis­se­ments en direc­tion des actifs numé­riques. C’est en tout cas ce dont sont convain­cus les experts d’I­CO­Box à l’aune de leur ana­lyse de la situa­tion actuelle de la cryp­to-sphère.

À la fin de l’an­née der­nière, des cher­cheurs du Cam­bridge Centre for Alter­na­tive Finance ont éta­bli que le nombre d’u­ti­li­sa­teurs de mon­naies numé­riques avait dou­blé en 2018. Au total, on comp­te­rait 139 mil­lions de « cryp­to-hol­ders » à tra­vers le globe.

Aux États-Unis et au Cana­da, le nombre de fermes de minage et de socié­tés de ges­tion de « pools » a éga­le­ment aug­men­té. Dans le même temps, après un coup d’ar­rêt tem­po­raire cau­sé par le krach des cryp­to-mar­chés, le minage de mon­naies numé­riques est en train de reprendre des cou­leurs en Chine – l’une des prin­ci­pales régions de minage dans le monde.

À la fin du mois de février 2019, selon des don­nées recueillies et ana­ly­sées par des cher­cheurs de l’en­tre­prise Data­Light, les valeurs d’é­change des deux prin­ci­pales cryp­to-mon­naies (Bit­coin et Ethe­reum) étaient retour­nées aux niveaux qui étaient les leur durant le pre­mier semestre 2018. Dans le même temps, la liqui­di­té de ces mar­chés a atteint de nou­veaux records his­to­riques : celle du Bit­coin a dou­blé depuis le début de l’an­née, tan­dis que celle d’E­the­reum a été mul­ti­pliée par 2,5.

« Peu importe si des mau­vaises langues pré­disent la mort immi­nente de la cryp­to-sphère, les faits leur donnent tort. Mal­gré la ten­dance géné­ra­le­ment bais­sière du mar­ché et la dépré­cia­tion des prin­ci­pales mon­naies numé­riques, la hausse de la valeur des échanges de cryp­to-mon­naies, la crois­sance de leur base d’u­ti­li­sa­teurs et le regain d’ac­ti­vi­té des mineurs pointent vers un fait prin­ci­pal : les gens res­tent très inté­res­sés par cet éco­sys­tème et tout ce qu’il peut offrir », avance le vision­naire blo­ck­chain Nick Evdo­ki­mov, expert dans le lan­ce­ment de star­tups tech­no­lo­giques et fon­da­teur d’I­CO­Box.

« Consta­tez par vous-même : est-ce que qui­conque de sen­sé inves­ti­rait de l’argent dans une socié­té mou­rante sur le point de faire faillite ? Le réponse est claire : “Non”. La situa­tion actuelle des cryp­to-mar­chés se trouve clai­re­ment à l’op­po­sé : les par­ti­ci­pants ne sont pas seule­ment prêts à inves­tir dans les actifs numé­riques, ils le font déjà au quo­ti­dien ».

M. Evdo­ki­mov estime que la conjonc­ture actuelle laisse pré­sa­ger une reprise immi­nente des cryp­to-mar­chés.

ICO­Box a été fon­dée en 2017. En à peine un peu plus d’un an, la socié­té est pas­sée d’une star­tup incon­nue à l’un des prin­ci­paux pres­ta­taires de ser­vices pour les socié­tés blo­ck­chain qui sou­haitent conduire leur ICO. Depuis sa créa­tion, l’en­tre­prise a aidé 80 pro­jets a entrer sur le mar­ché, et leur a per­mis de récol­ter envi­ron 670 mil­lions de dol­lars au total à tra­vers leurs ICOs. On compte par­mi eux des pro­jets connus tels qu’INS, Uni­ver­sa, Play2Live, Cryp­te­rium, Cel­sius, Patron, Sto­ri­qa, Para­gon, Tokens­tars, Crowd­Ge­nie, SocialMedia.Market, Native Video Box, etc.

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous vous sug­gé­rons de mener vos propres recherches avant de déci­der de vous pro­cu­rer des cryp­to-mon­naies – des actifs extrê­me­ment ris­qués. Ne dépen­sez pas plus que ce que vous pou­vez vous per­mettre de perdre. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec la lec­ture de cet article.




[wpcrypto_list]