Crypto-monnaies

9 fonds d’investissement en crypto-monnaies ont été fermés depuis le début de l’année

Baisse des marchés

Selon Bloom­berg, au moins 9 fonds d’in­ves­tis­se­ment spé­cia­li­sés dans les cryp­to-mon­naies auraient été fer­més au cours du pre­mier tri­mestre 2018. Le sec­teur a enre­gis­tré en moyenne, depuis le début de l’an­née, une per­for­mance de ‑23%.

9 « crypto-fonds » ont mis un terme à leurs activités

Fonds d'investissement en BitcoinIl s’a­git d’un réveil dif­fi­cile pour les fonds d’in­ves­tis­se­ment spé­cia­li­sés dans les actifs numé­riques.

Alors que plus de 150 fonds spé­cu­la­tifs de ce type avaient été lan­cés l’an­née der­nière, on constate aujourd’­hui que la demande – mais aus­si leurs retours sur inves­tis­se­ment – ont for­te­ment dimi­nué.

L’en­goue­ment consta­té en 2017 était sans doute lié à la hausse du Bit­coin, qui était pas­sé de moins de 1000 dol­lars à plus de 20 000 dol­lars, mais aus­si aux for­mi­dables per­for­mances affi­chées par de nom­breux « alt­coins ». En février der­nier, la socié­té Auto­no­mous Next avait ain­si enre­gis­tré un nombre record de 226 fonds d’investissement de ce type, contre seule­ment 110 le 18 octobre.

Depuis, les mau­vaises per­for­mances du Bit­coin – pas­sé de plus de 14 000 dol­lars au début de l’an­née à moins de 7500 dol­lars lors de la rédac­tion de cet article – semblent avoir refroi­di les ardeurs de nom­breux inves­tis­seurs. « L’ar­ri­vée de nou­veaux capi­taux a été ralen­tie, même pour de grands fonds comme le nôtre », a confié dans un e‑mail Kyle Sama­ni, le co-fon­da­teur du fonds texan Mul­ti­coin Capi­tal. Lan­cé en août der­nier, celui-ci reven­dique envi­ron 50 mil­lions de dol­lars d’ac­tifs sous ges­tion.

Et Bloom­berg indique qu’au moins 9 cryp­to-fonds ont été fer­més depuis le début de l’an­née. C’est le cas du Crowd Cryp­to Fund, qui a sup­pri­mé son site inter­net et ses comptes Twit­ter et Face­book. De son côté, Alpha Pro­to­col a publié ce mes­sage sur son site : « Du fait des risques poten­tiels liés à la régu­la­tion et au mar­ché, Alpha­Pro­to­col a déci­dé qu’il était plus sage de rem­bour­ser ses contri­bu­teurs ».

Dans le même temps, le rythme de lan­ce­ment de nou­veaux fonds a net­te­ment dimi­nué. Ils n’é­taient plus que 20 à avoir été déployés depuis le début de l’an­née :

On se sou­vient que Poly­chain Capi­tal, qui serait le plus grand fonds de l’é­co­sys­tème avec 250 mil­lions de dol­lars d’en­cours reven­di­qués en sep­tembre der­nier, avait déci­dé en jan­vier de renon­cer à une intro­duc­tion en bourse. Le mois pré­cé­dent, le célèbre inves­tis­seur Mike Nov­gratz avait choi­si de repous­ser la date du lan­ce­ment de son « cryp­to-fonds », pour se foca­li­ser sur la créa­tion d’une banque d’af­faires dédiée aux cryp­to-mon­naies et aux star­tups de cet éco­sys­tème.

-23,3% depuis le début de l’année

Depuis le début de l’an­née, ces fonds affichent des per­for­mances qui contrastent for­te­ment avec celles enre­gis­trées en 2017 – ils étaient alors nom­breux à avoir réa­li­sé des gains supé­rieurs à 1000%.

D’a­près l’Eure­ka­hedge Cryp­to-Cur­ren­cy Hedge Fund Index – qui s’ap­puie sur les don­nées de 9 cryp­to-fonds – ces socié­tés affi­chaient en moyenne, lors de la rédac­tion de cet article, des per­for­mances net­te­ment néga­tives depuis le 1er jan­vier, à ‑23,3%.

Indice Crypto-currency Hedge Fund d'EurekaHedge

Et pour Lex Soko­lin, direc­teur de la stra­té­gie fin­tech pour Auto­no­mous Research, plus de 10% des cryp­to-fonds pour­raient être fer­més d’i­ci à la fin de l’an­née. Rick Mari­ni – l’un des asso­ciés fon­da­teurs de Pro­to­col Ven­tures, une socié­té qui a inves­ti dans des cryp­to-fonds tels que Mul­ti­coin ou Poly­chain – estime de son côté que seuls 50 fonds de ce type seront en mesure de lever suf­fi­sam­ment de capi­taux exté­rieurs pour pou­voir s’a­dres­ser à des inves­tis­seurs ins­ti­tu­tion­nels.

Néan­moins, la plon­gée du cours de la plu­part des cryp­to-mon­naies, consta­tée depuis plu­sieurs semaines, n’a pas éro­dé l’en­thou­siasme de cer­tains entre­pre­neurs – des entre­pre­neurs qui sont per­sua­dés que cer­tains de ces actifs recèlent un fort poten­tiel d’ap­pré­cia­tion. M. Mari­ni a ain­si confié à Bloom­berg qu’il était contac­té chaque jour, en moyenne, par trois nou­veaux cryp­to-fonds poten­tiels. Il ne pré­voit tou­te­fois de miser que sur une ou deux struc­tures cette année.

« Nous ver­rons com­ment cela évo­lue d’i­ci à la fin de l’an­née, a‑t-il indi­qué. « Ces fonds vont ten­ter de s’ap­puyer sur les bonnes per­for­mances de l’an­née der­nière pour ten­ter de lever de l’argent cette année, mais cela pour­rait s’a­vé­rer com­pli­qué ».

Réfé­rences : Bloom­berg, Coin­Desk




[wpcrypto_list]