ICOs

L’infrastructure Lition permet d’assurer la conformité des « security tokens »

Lition

Ste­phan Vogel, direc­teur com­mer­cial de l’en­tre­prise

Logo de LitionLes Secu­ri­ty Token Offe­rings (STOs) semblent se situer à l’o­rée de la pro­chaine vague d’in­no­va­tions de l’é­co­sys­tème de la tech­no­lo­gie blo­ck­chain et des cryp­to-mon­naies. Des socié­tés et des inves­tis­seurs sont enthou­sias­més par la pers­pec­tive d’une méthode inno­vante et dyna­mique pour pro­po­ser et échan­ger des titres finan­ciers. Mal­gré tout, plu­sieurs obs­tacles se dressent sur le pas­sage de cette tech­no­lo­gie avant qu’elle ne puisse atteindre son plein poten­tiel.

Les Ini­tial Coin Offe­rings (ICOs) ont mené la der­nière vague de flam­bée des tokens, mais le mar­ché a rapi­de­ment stag­né au fur et à mesure que des organes régle­men­taires, comme la SEC, aient déci­dé de sévir contre ce mode de finan­ce­ment. Les régu­la­teurs ont ain­si esti­mé que de nom­breux uti­li­ty tokens consti­tuaient des titres non régu­lés, qui ont inci­té cer­tains inves­tis­seurs à tirer le signal d’a­larme.

Les STOs comptent appor­ter une réponse en pro­po­sant des tokens enre­gis­trés comme des titres finan­ciers et en met­tant en place des normes de confor­mi­té direc­te­ment sur leurs pla­te­formes. Si l’on a beau­coup par­lé ces der­niers temps de « titres sans fron­tières » ou encore de « confor­mi­té auto­ma­tique », il faut savoir que toutes ces belles pro­messes res­te­ront vaines sans l’a­vè­ne­ment de nou­veaux pro­to­coles blo­ck­chain.

Le fait de pro­po­ser des titres finan­ciers sans fron­tières et conformes consti­tue un défi dans la mesure où chaque pays dis­pose de ses propres lois sur les valeurs mobi­lières – des lois qui sont géné­ra­le­ment com­plexes. Un token qui serait ima­gi­né pour être conforme dans un pays pour­rait être d’emblée consi­dé­ré comme illé­gal dans une autre région du monde. Les secu­ri­ty tokens sont cen­sés per­mettre de res­pec­ter les lois en vigueur sur les titres finan­ciers, mais cette tâche néces­site de navi­guer dans un véri­table laby­rin­thine régle­men­taire. Ain­si, la route à par­cou­rir est encore longue avant de voir émer­ger de véri­tables titres sans fron­tières.

Par­mi les options qui pour­raient être pro­met­teuse pour des secu­ri­ty tokens sans fron­tières, on retrouve une région comme la zone euro. En effet, une STO conforme dans un pays euro­péen pour­rait faci­le­ment être répli­quée dans un autre État membre. Tou­te­fois, les réseaux blo­ck­chain actuels rendent une telle confor­mi­té impos­sible en Europe.

Le règle­ment géné­ral sur la pro­tec­tion des don­nées (RGPD) de l’U­nion Euro­péenne oblige les socié­tés à sup­pri­mer les don­nées de leurs uti­li­sa­teurs une fois que ceux-ci ont quit­té leurs réseaux. Dans la mesure où la blo­ck­chain fonc­tionne grâce à des don­nées inal­té­rables et auto-réfé­ren­tielles, il est impos­sible de sup­pri­mer les don­nées d’un uti­li­sa­teur sur les pro­to­coles actuels est impos­sible. Les secu­ri­ty tokens se retrou­vant ain­si dans une impasse.

Mal­gré tout, de nou­velles avan­cées tech­no­lo­gies pour­raient sup­pri­mer cette bar­rière à l’a­dop­tion des secu­ri­ty tokens. La star­tup blo­ck­chain alle­mande Lition déve­loppe actuel­le­ment une solu­tion « de seconde couche » ados­sée à la blo­ck­chain popu­laire Ethe­reum. Celle-ci pour­rait per­mettre à ces secu­ri­ty tokens d’être en confor­mi­té avec le RGPD, et ouvrir la voie à des titres finan­ciers sans fron­tières au sein de l’Es­pace éco­no­mique euro­péen.

Lition compte y par­ve­nir en déve­lop­pant un nou­veau type de blo­ck­chain com­bi­nant une chaîne prin­ci­pale publique avec des chaînes satel­lites (« side­chains ») sup­pri­mables. Ceci per­met au réseau de four­nir les fonc­tion­na­li­tés carac­té­ris­tiques de la tech­no­lo­gie blo­ck­chain tout en pro­té­geant les uti­li­sa­teurs à tra­vers une confor­mi­té avec le RGPD. Ce modèle hybride offre un avan­tage com­pé­ti­tif sur les autres pla­te­formes blo­ck­chain qui cherchent à mettre en place une infra­struc­ture dédiée aux STOs.

Blockchain Lition
Les concepts de sépa­ra­tion des don­nées et de sup­pres­sion de la blo­ck­chain Lition

Les secu­ri­ty tokens pour­raient per­mettre de moder­ni­ser les titres finan­ciers et de les adap­ter à notre ère digi­tale, mais quelques obs­tacles se dressent encore avant l’é­mer­gence de titres finan­ciers véri­ta­ble­ment conformes et sans fron­tières. Des pla­te­formes telles que Lition pro­posent une méthode inno­vante pour démo­cra­ti­ser ces actifs en offrant des solu­tions tech­niques concrètes aux bar­rières régle­men­taires qui sont venues entra­ver de nom­breuses idées blo­ck­chain.

« Atten­dons une légis­la­tion spé­ci­fique à la tech­no­lo­gie blo­ck­chain » : voi­ci le cri de ral­lie­ment qui s’est fait entendre ces der­niers mois dans l’é­co­sys­tème. Pour Lition, il existe une alter­na­tive. La jeune pousse estime qu’il n’y a plus de temps à perdre, et que la com­mu­nau­té doit l’ai­der à déve­lop­per et mettre en avant cette tech­no­lo­gie révo­lu­tion­naire.

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous vous sug­gé­rons de mener vos propres recherches avant de déci­der de vous pro­cu­rer des cryp­to-mon­naies – des actifs extrê­me­ment ris­qués. Ne dépen­sez pas plus que ce que vous pou­vez vous per­mettre de perdre. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec la lec­ture de cet article.




[wpcrypto_list]