ICOs

Avec sa solution de gestion de fret, LaneAxis souhaite mettre fin à la problématique du « trajet à vide »

laneaxis

Semi trailersL’une des cri­tiques fré­quem­ment for­mu­lées à l’encontre des star­tups blo­ck­chain est la sui­vante : cer­taines des cen­taines de nou­velles appli­ca­tions décen­tra­li­sées (DApps) qui émergent chaque année ne consti­tue­raient pas des solu­tions viables, qui per­met­traient de répondre à un véri­table pro­blème (réel ou per­çu). Mais ces détrac­teurs auraient sans doute du mal à adres­ser une cri­tique simi­laire contre la solu­tion blo­ck­chain de pointe déve­lop­pée par LaneAxis pour le sec­teur de la livrai­son de mar­chan­dises. La socié­té ambi­tionne de révo­lu­tion­ner l’industrie du trans­port en s’appuyant sur sa tech­no­lo­gie inno­vante, qui s’attaque aux nom­breux pro­blèmes qui plombent ce sec­teur depuis des décen­nies – notam­ment le fait de s’appuyer sur des tech­no­lo­gies dépas­sées, qui datent du 20ème siècle.

LaneAxis est une pla­te­forme SaaS mobile simple d’utilisation qui offre un sys­tème de ges­tion du fret ados­sé à la tech­no­lo­gie blo­ck­chain. Elle a été pen­sée pour éli­mi­ner les innef­fi­ciences et sup­pri­mer le besoin de cour­tiers tiers au sein de l’écosystème de la logis­tique d’expédition. Cette pla­te­forme décen­tra­li­sée per­met aux expé­di­teurs et aux trans­por­teurs d’interagir direc­te­ment, afin d’échanger en temps réel des infor­ma­tions liées à la logis­tique. Sa capa­ci­té à uti­li­ser des « smart contracts » lui per­met de gérer et de suivre les tran­sac­tions menées sur la chaîne logis­tique, tout en numé­ri­sant les pro­cess, en limi­tant les risques de fraude et en faci­li­tant la ges­tion des stocks. Autant d’avancées qui se tra­dui­ront par des éco­no­mies pour les consom­ma­teurs finaux.

Le trans­port de mar­chan­dises consti­tue une indus­trie de taille à tra­vers le monde. Elle pèse 800 mil­liards de dol­lars rien qu’aux États-Unis, et le mar­ché mon­dial de la logis­tique d’expédition devrait atteindre les 15 000 mil­liards de dol­lars d’ici à 2023. Le sec­teur du camion­nage consti­tue vrai­sem­bla­ble­ment la colonne ver­té­brale de ce sys­tème éco­no­mique à l’échelle mon­diale. Il est cepen­dant mar­qué par de nom­breuses inef­fi­ciences qui ont des réper­cus­sion sur les conduc­teurs, qui doivent tra­vailler pen­dant de longues heures à trans­por­ter des mar­chan­dises, mais éga­le­ment sur les socié­tés qui cherchent a amé­lio­rer leur impact envi­ron­ne­men­tal. L’une des pra­tiques les plus inef­fi­cientes que l’on retrouve aujourd’hui dans le sec­teur du camion­nage, c’est ce que l’on appelle fami­liè­re­ment le « tra­jet à vide » – la pra­tique qui consiste à conduire un camion par­tiel­le­ment ou tota­le­ment vide pour aller cher­cher des mar­chan­dises, ou pour retour­ner à son point de départ après une livrai­son.

PeterbitPour les conduc­teurs, cela sup­pose des risques de dés­équi­libre, voire même de retour­ne­ment en cas de vents vio­lents. Par ailleurs, ils ne sont pas tou­jours rému­né­rés lorsqu’ils conduisent un camion vide. Et d’un point de vue envi­ron­ne­men­tal, l’utilisation de poids lourds sans mar­chan­dise entraîne des gas­pillages impor­tants en car­bu­rant. Ain­si, si l’on sup­pose qu’un mil­lion de camions vides tra­versent quo­ti­dien­ne­ment les États-Unis en consom­mant envi­ron un gal­lon tous les 5,5 miles, à une vitesse moyenne de 55 miles par heure, et qu’ils passent 6 heures par jour sur les routes, ils consom­me­raient suf­fi­sam­ment de car­bu­rant pour ali­men­ter en éner­gie l’ensemble du réseau élec­trique amé­ri­cain pen­dant 6 heures par jour. Les quan­ti­tés de CO2 sup­plé­men­taires émises quo­ti­dien­ne­ment dans l’atmosphère par ces camions pèse­raient de leur côté deux fois plus que l’Empire State Buil­ding. Aux États-Unis, plus de 70% des mar­chan­dises sont, à un moment ou un autre, trans­por­tées par un poids lourd. Pour­tant, plus d’un quart des camions que l’on retrouve sur les routes n’abritent pas le moindre char­ge­ment.

C’est ce que sou­haite chan­ger Rick Bur­nett, le CEO de LaneAxis. Il estime que le temps est venu de mettre en place une trans­for­ma­tion radi­cale dans le sec­teur du trans­port de mar­chan­dises – un sec­teur qui s’appuie sur un sys­tème d’échange de don­nées infor­ma­ti­sé dépas­sé, et qui conti­nue à souf­frir de la pré­sence de nom­breuses socié­tés tierces, dont plu­sieurs uti­lisent tou­jours des fax dans le cadre de leurs opé­ra­tions.

« La blo­ck­chain et les tech­no­lo­gies de “smart contracts” consti­tuent un choix natu­rel pour le sec­teur du trans­port de mar­chan­dises», déclare M. Bur­nett.

« Notre sys­tème bre­ve­té est sus­cep­tible d’éliminer les pro­blèmes aux­quels font face les expé­di­teurs et les trans­por­teurs. Nous avons pour ambi­tion d’être la socié­té qui met­tra en place des normes effi­cientes et mon­diales pour cette indus­trie, en offrant la pos­si­bi­li­té de véri­fier les opé­ra­tions d’expédition et de suivre des cibles cri­tiques à tra­vers la chaîne de dis­tri­bu­tion.

Grâce à notre pla­te­forme, les tra­jets à vide pour­raient ne plus être qu’un mau­vais sou­ve­nir, dans la mesure où nos uti­li­sa­teurs peuvent faci­le­ment iden­ti­fier les excès de capa­ci­té à tra­vers les réseaux d’approvisionnement, ce qui leur per­met de com­mu­ni­quer entre eux pour trou­ver des moyens de dis­tri­bu­tion et de trans­port plus effi­cients. Ceci pour­rait offrir aux conduc­teurs la pos­si­bi­li­té d’augmenter leurs reve­nus, et d’aider le sec­teur à réduire son impact envi­ron­ne­men­tal ».

Cette pla­te­forme s’appuie sur l’uti­li­ty token AXIS. La pré­vente publique de LaneAxis est en cours, avec un prix de 0,18 dol­lar par token et plu­sieurs bonus. La pre­mière phase de la vente publique débu­te­ra le 21 sep­tembre pro­chain : les tokens seront alors pro­po­sés à 0,25 dol­lar. Leurs prix aug­men­te­ront au fur et à mesure de l’avancement de la vente, et ce jusqu’à sa fin, qui aura lieu le 20 octobre.

Pour obte­nir plus d’informations sur LaneAxis, n’hésitez pas à visi­ter laneaxis.io

Cet article n’a pas été rédi­gé par notre équipe édi­to­riale, et nous ne sommes pas res­pon­sables des infor­ma­tions qu’il contient. Il ne s’agit pas d’une recom­man­da­tion d’investissement. Nous vous sug­gé­rons de mener vos propres recherches avant de déci­der de vous pro­cu­rer des cryp­to-mon­naies, et nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec la lec­ture de cet article.

Avec sa solu­tion de ges­tion de fret, LaneAxis sou­haite mettre fin à la pro­blé­ma­tique du « tra­jet à vide »
5 (100%) 1 vote

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des

Notice: Constant WP_USE_THEMES already defined in /home/akinator/crypto-france.com/index.php on line 14

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 3743