NFT

NFTs : pourquoi les « whales » semblent-elles être fascinées par le chiffre 8 ?

L’ap­pé­tence des gros tra­ders de NFTs pour le chiffre 8 pour­rait être liée à sa signi­fi­ca­tion dans la culture chinoise.

Same­di der­nier, le Cryp­to­Punk #8888 a été ven­du pour 888,8 ETH et un Ether­Rock a été cédé contre 888 ETH.

64 Cryp­to­Punks sont actuel­le­ment pro­po­sés à 888 ETH, tan­dis que Cai Wen­sheng, cofon­da­teur et pré­sident de la socié­té d’é­di­tion de logi­ciels Mei­tu, a mis la main sur le Cryp­to­Punk #8236.

Mais qu’y a‑t-il de si spé­cial avec le chiffre 8 ?

L’une des théo­ries du site Decrypt, par­ta­gée par plu­sieurs obser­va­teurs de la cryp­to-sphère, est la sui­vante : dans la culture chi­noise, le chiffre 8, ou 八, est pro­non­cé comme le terme 發 (fa), qui signi­fie « richesse » et « pros­pé­ri­té ».

Chiffre 8 en Chine

D’autres nombres sont éga­le­ment appré­ciés dans l’empire du Milieu : le 1314 signi­fie « dans cette vie pour l’é­ter­ni­té » tan­dis que le 520 signi­fie « je t’aime ».

« Les NFTs asso­ciés à ces nombres sont sus­cep­tibles de sus­ci­ter des offres de la part de “whales” chi­noises qui sou­haitent les offrir à leurs proches », a confié un inves­tis­seur chi­nois au site Decrypt.

Le tra­der, qui a sou­hai­té res­ter ano­nyme, a indi­qué que les épar­gnants chi­nois étaient de plus en plus nom­breux à s’ar­ra­cher des NFTs.

Il a ain­si par­ta­gé une cap­ture d’é­cran d’un groupe WeChat (l’ap­pli­ca­tion de mes­sa­ge­rie la plus uti­li­sée dans le pays). Appa­rem­ment com­po­sé de pro­prié­taires des très coû­teux « Cryp­to­Punks », il serait pas­sé de 20 à plus de 100 membres au cours des deux der­nières semaines.

Whatsapp discussion NFT

Selon la source de Decrypt, la popu­la­ri­té des NFTs est gran­dis­sante notam­ment auprès des classes aisées de la socié­té chi­noise :

« Ils ont des amis riches et puis­sants, à qui ils par­le­ront sans doute des Punks durant leurs apé­ri­tifs et leurs dîners, tout en évo­quant le “Meta­verse” et d’autres choses », explique l’investisseur.

Il a confié qu’un homme d’af­faires du nom de Bo Feng, asso­cié direc­teur de la socié­té Dra­gon­fly, a récem­ment affi­ché une pho­to de pro­fil Cryp­to­Punk sur son compte WeChat. Joe Tsai, le cofon­da­teur d’A­li­ba­ba, détien­drait éga­le­ment, selon lui, un CryptoPunk.

Le CryptoPunk #8888 n’aurait pas été acheté par un Asiatique

cryptopunksTou­te­fois, peu d’élé­ments per­mettent d’é­tayer la théo­rie selon laquelle les ache­teurs chi­nois de NFTs seraient atti­rés par des numé­ros en particulier.

En effet, cer­taines don­nées laissent pen­ser que les tra­ders éta­blis dans l’empire du Milieu ne sont pas les seuls à pri­vi­lé­gier le chiffre 8. Ain­si, le por­te­feuille qui a mis la main sur un Ether­Rock pour 888 Ethers semble effec­tuer des tran­sac­tions aux heures d’un tra­der euro­péen, pas d’un tra­der chinois.

Et même si les heures de tra­ding de l’ac­qué­reur du Cryp­to­Punk #8888 semblent cor­res­pondre à celles de la Chine, un inves­tis­seur pseu­do­nyme a récem­ment décla­ré qu’il se l’é­tait offert non pas parce qu’il était asia­tique, mais seule­ment parce que le chiffre 8 « res­semble à un bon­homme de neige ».

« Mer­ci de ces­ser ces spéculations.

C’est moi qui l’ai ache­té, et je ne suis pas asiatique.

J’aime le chiffre 8 car il res­semble à un bon­homme de neige ».

Réfé­rence : Decrypt

Rate this post