ICOs

Startups : le « pitch deck » parfait

Pitch

Dima Zait­sev, res­pon­sable des rela­tions publiques d’ICOBox, nous pro­pose les fon­da­men­taux de la pré­pa­ra­tion d’une pré­sen­ta­tion dyna­mique et attrayante adres­sée à de poten­tiels inves­tis­seurs.

Icobox LogoCela se pro­duit presque tous les jours. Je ren­contre de jeunes entre­pre­neurs enthou­siastes, qui débordent d’idées inno­vantes, et qui ont à cœur de lan­cer de nou­veaux pro­duits et ser­vices. Ils dis­posent du savoir-faire et de l’expertise néces­saires pour ren­con­trer le suc­cès, mais se retrouvent blo­qués : leurs idées sont plus ambi­tieuses que ce que leur per­mettent leurs comptes ban­caires, et ils ne semblent pas par­ve­nir à convaincre des inves­tis­seurs.

Sans suc­cès, ils ont pré­sen­té leur pro­jet à de nom­breux capi­tal ris­queurs, et on peut com­prendre leur décou­ra­ge­ment. Des ques­tions effrayantes com­mencent alors à émer­ger : « devrions-nous revoir tout notre pro­jet ?», ou – pire encore – « devrions-nous l’abandonner ?».

Il est par­fois dif­fi­cile de tour­ner la page. Mais après avoir accom­pa­gné de nom­breuses star­tup, j’ai décou­vert qu’il était rare­ment per­ti­nent de céder.

L’expression « les bonnes idées se vendent d’elles-mêmes » est tota­le­ment fausse.

Chez ICO­Box, nous en pri­vi­lé­gions une autre : « les bonnes idées mises en avant à tra­vers des pré­sen­ta­tions de qua­li­té se vendent d’elles-mêmes ».

Nos équipes excellent dans la concep­tion d’expériences per­son­na­li­sées de pitch decks, pour vous per­mettre de com­mu­ni­quer vos idées de manière effi­cace et per­cu­tante auprès de poten­tiels inves­tis­seurs.

Elles se com­posent d’experts qui pren­dront le temps néces­saire à la bonne com­pré­hen­sion de votre busi­ness model et de vos objec­tifs. Il seront à même de mettre en avant votre pro­jet de la meilleure des manières – tant au niveau de la forme que du fond.

Voi­ci 5 conseils pour vous aider à affi­ner votre pré­sen­ta­tion aux inves­tis­seurs :

  1. La pre­mière impres­sion est capi­tale. Cer­taines études ont mon­tré que les 7 pre­mières secondes étaient cri­tiques dans la manière dont vous et votre entre­prise seront per­çus. Votre pre­sen­ta­tion ne devrait pas durer plus de 10 minutes – il faut tirer pro­fit de ce délai – et vous devez donc être à votre maxi­mum dès le début de votre pitch. Habillez-vous bien, sou­riez et faites en sorte que votre pre­mier slide soit épu­ré et simple.
  2. Quelle est votre his­toire ? Com­ment cette idée vous est-elle venue ? Il est par­fois dif­fi­cile de savoir si une idée est bonne lorsque l’on ignore ses ori­gines. Ren­dez votre star­tup plus humaine. Don­nez envie à votre audience. Éveillez son inté­rêt et faites en sorte qu’elle se demande ce qui va suivre. Pen­dant 2 à 3 minutes, offrez-lui une « récom­pense » pour l’engager au mieux et don­ner un meilleur impact à votre idée.
  3. L’apparence est capi­tale. Les grandes idées doivent s’appuyer sur un desi­gn attrac­tif. Assu­rez-vous que chaque élé­ment visuel de votre pré­sen­ta­tion soit ambi­tieux, simple et uni­forme. Limi­tez le nombre de « bul­let points », sim­pli­fiez vos tableaux et offrez un desi­gn gra­phique propre. Ne vous per­dez pas en détails, et ajou­tez une iden­ti­té à votre pitch deck. Si vous pen­sez que le desi­gn de votre pré­sen­ta­tion n’est pas indis­pen­sable pour pré­sen­ter votre idée, rap­pe­lez vous que l’aspect visuel consiste un élé­ment essen­tiel que les jeunes star­tups ont par­fois ten­dance à négli­ger.
  4. C’est une ques­tion de chiffres. Certes, vous êtes ambitieux(se), mais votre entre­prise a-t-elle com­men­cé à séduire sa cible ? Les inves­tis­seurs aiment les chiffres. Toute métrique sus­cep­tible de témoi­gner des per­for­mances de votre star­tup devrait être mise en avant. Par ailleurs, les entre­pre­neurs s’emmêlent sou­vent les pin­ceaux au cours de la deuxième par­tie de leur pré­sen­ta­tion. Ne tom­bez pas dans ce piège. Démar­rez avec confiance, pré­sen­tez votre idée et sus­ci­tez l’intérêt de votre audience en pré­sen­tant des chiffres per­ti­nents et enthou­sias­mants, avant de fina­le­ment…
  5. Bien conclure. Votre pré­sen­ta­tion devrait se ter­mi­ner là où elle a com­men­cé. Trou­vez un moyen de la conclure de telle façon que les inves­tis­seurs reviennent à l’idée prin­ci­pale, à la rai­son pour laquelle vous vous êtes tourné(e) vers eux. Assu­rez-vous de conser­ver suf­fi­sam­ment de temps pour conclure votre pitch. Rien n’est plus frus­trant que de pro­po­ser une pré­sen­ta­tion de grande qua­li­té, mais de devoir négli­ger sa conclu­sion. Finis­sez votre pitch deck dans les temps, allez-vous asseoir et sou­riez, vous y êtes arrivé(e) !

Afin d’obtenir des ser­vices vous per­met­tant de pré­sen­ter au mieux votre idée – qu’il s’agisse de pres­ta­tions de desi­gn, de pro­mo­tion de la noto­rié­té de votre marque ou de la pré­pa­ra­tion de pitch decks – n’hésitez pas à nous contac­ter en vous ren­dant sur notre site site web. Bonne chance et bonne pré­sen­ta­tion !

Cet article n’a pas été rédi­gé par notre équipe édi­to­riale, et nous ne sommes pas res­pon­sables des infor­ma­tions qu’il contient.

Star­tups : le « pitch deck » par­fait
1 (20%) 1 vote

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 4212