ICOs

La plateforme de services Befund, qui se prépare pour la vente de ses BFDTs, salue le soutien de DAOS Capital

Befund

Tan­dis que la pla­te­forme de ser­vices Befund, basée à Sin­ga­pour, se pré­pare à lan­cer sa propre vente de tokens cette semaine (à comp­ter du 16 mai 2018), ses équipes ont pu éta­blir des liens avec des fonds d’investissement dési­reux de les aider à mettre en place une pla­te­forme de ges­tion de cryp­to-actifs décen­tra­li­sée. La socié­té Daos Capi­tal s’est ain­si récem­ment alliée à la star­tup, alors que Befund pour­suit sa quête visant à deve­nir une solu­tion incon­tour­nable pour les fonds inves­tis en actifs numé­riques.

La pla­te­forme Befund vise à limi­ter les pro­blèmes ren­con­trés par les déten­teurs de cryp­to-mon­naies en les met­tant en contact avec des pro­fes­sion­nels du capi­tal-risque. Sa mis­sion prin­ci­pale consiste à éri­ger une pla­te­forme de ser­vices stan­dar­di­sée basée sur la tech­no­lo­gie blo­ck­chain, qui puisse res­pec­ter les dif­fé­rentes régle­men­ta­tions en vigueur. Celle-ci aura la charge d’offrir à tra­vers le monde des conseils aux ges­tion­naires de fonds inves­tis en actifs numé­riques, ain­si qu’aux déten­teurs de tokens.

A long terme, l’objectif de Befund consiste à construire un éco­sys­tème qui encou­ra­ge­ra la par­ti­ci­pa­tion de l’ensemble de l’industrie finan­cière dans les cryp­to-mar­chés. La socié­té tra­vaille actuel­le­ment sur la mise en place d’un par­te­na­riat avec un four­nis­seur de ser­vices d’audit de confor­mi­té, afin de pou­voir offrir à ses uti­li­sa­teurs l’assurance de rece­voir des conseils finan­ciers fiables autour des actifs numé­riques. La pla­te­forme per­met­tra éga­le­ment aux abon­nés d’interagir direc­te­ment avec des experts du sec­teur, qui jouissent d’une expe­rience dans le domaine de l’angel inves­ting, dans les conseils finan­ciers ou dans le capi­tal-inves­tis­se­ment.

L’un des élé­ments fon­da­men­taux de Befund réside dans le nombre de fonds éta­blis que la pla­te­forme pour­rait atti­rer dans son éco­sys­tème afin de four­nir un ser­vice de meilleur qua­li­té à ses uti­li­sa­teurs. Cette semaine, cette socié­té à but non lucra­tif a annon­cé que Daos Capi­tal allait uti­li­ser son ser­vice. Celle-ci se com­pose d’un groupe d’investisseurs de pre­mier plan et de socié­tés de capi­tal-risque ayant de l’expérience dans le tra­ding de cryp­to-mon­naies et dans l’écosystème blo­ck­chain. Ses membres se concentrent prin­ci­pa­le­ment sur les mar­chés secon­daires des actifs numé­riques, où ils tirent pro­fit d’opportunités d’arbitrage pour le compte de bailleurs de fonds.

Le fonds uti­lise par ailleurs des méca­nismes à court terme pour atté­nuer les effets de la vola­ti­li­té des cryp­to-mon­naies, tout en fil­trant les fonds exis­tants au moyen de normes pro­fes­sion­nelles. Daos est une entre­prise axée sur l’intelligence arti­fi­cielle qui offre diverses stra­té­gies de niveau de risque, en fonc­tion des besoins et des pré­fé­rences des bailleurs de fonds.

Les équipes de la Befund Ser­vice Plat­form se com­posent d’experts finan­ciers, tech­no­lo­giques et juri­diques du sec­teur, qui apportent une expé­rience de plu­sieurs années dans leurs domaines res­pec­tifs. Wins­ton Zhang, son PDG, a occu­pé un poste de cadre supé­rieur au sein de diverses socié­tés inter­na­tio­nales, dont IBM, Oracle et i2. Il jouit d’une solide expé­rience dans les sec­teurs de la finance et de la banque, et s’est récem­ment tour­né vers la tech­no­lo­gie blo­ck­chain et les appli­ca­tions de l’intelligence arti­fi­cielle.

Il fait équipe avec Chris Wu, le direc­teur de l’exploitation, qui est titu­laire d’une maî­trise en infor­ma­tique, ain­si que d’une maî­trise en tech­no­lo­gie de l’intelligence arti­fi­cielle et en finance. Il a occu­pé par le pas­sé des postes impor­tants chez Dun­can-Williams Invest­ment Bank en Chine, puis actuel­le­ment auprès de la Tri­van­tis Cor­po­ra­tion. Le direc­teur tech­nique de la socié­té est Jack Hong, ancien direc­teur tech­nique de Mars Ven­ture Tech­no­lo­gy (Pékin), qui fut ensuite direc­teur géné­ral et direc­teur tech­nique de Heze Tech­no­lo­gy (Pékin).

Kha­lil Lin est le direc­teur des opé­ra­tions à l’international de la socié­té. Il est titu­laire d’un doc­to­rat en droit déli­vré par l’Université de Cali­for­nie à Davis, et a publié de nom­breux articles sur la blo­ck­chain aux États-Unis, tout en se spé­cia­li­sant dans les lois juri­dic­tion­nelles mon­diales autour des nou­velles tech­no­lo­gie. M. Lin est per­sua­dé que la tech­no­lo­gie blo­ck­chain peut pro­fon­dé­ment trans­for­mer le tra­ding et l’investissement tel que nous les connais­sons aujourd’hui :

« Nous croyons que notre pla­te­forme a le pou­voir de dis­soudre les sys­tèmes tra­di­tion­nels, qui sont source d’inefficacité et d’une mau­vaise coopé­ra­tion», a-t-il décla­ré. « Befund brise à la fois les bar­rières inter­per­son­nelles et géo­gra­phiques. Grâce à notre sys­tème, les indi­vi­dus du monde entier auront beau­coup plus faci­le­ment accès à de puis­sants outils finan­ciers pour gérer leurs actifs numé­riques, ce qui crée­ra les condi­tions d’une plus grande confiance entre les fonds mon­diaux et les inves­tis­seurs inter­na­tio­naux ».

Au sein du conseil consul­ta­tif de l’entreprise et par­mi les pre­miers inves­tis­seurs de Befund, on retrouve notam­ment Dan Clan­ton, le chef de l’exploitation de Dun­can-Williams ; Charles J. Beech, le pré­sident et direc­teur géné­ral de Fly­pa­per Stu­dio Inc ; Lucas Lui, le direc­teur de la ges­tion des pro­duits de rente de Met­Life ; Li Fude, le fon­da­teur de Bitcoin86.com ; ain­si que le doc­teur P. Duan, res­pon­sable des études en chif­fre­ment chez Cis­co. Ils sont sui­vis par un cer­tain nombre de lea­ders de la finance et des nou­velles tech­no­lo­gies, qui par­tagent une pas­sion com­mune la blo­ck­chain et son poten­tiel.

Befund vise à deve­nir l’application qui relie les déten­teurs poten­tiels de cryp­to-mon­naies avec des ges­tion­naires de fonds pro­fes­sion­nels, notam­ment à tra­vers des modules d’apprentissage et des pla­te­formes d’abonnement, qui seront conçus à l’aide de sa pla­te­forme SaaS («Sof­ware-as-a-Ser­vice»). L’ensemble de l’écosystème est ali­men­té par le token BFD­Chain, connu sous le nom de BFDT, qui dis­pose de fonc­tions de tran­sac­tion, de « gas » et de mon­naie. Tous les abon­ne­ments dis­po­nibles dans la solu­tion tech­no­lo­gique de Befund accep­te­ront le token, et il sera néces­saire d’en pos­sé­der pour pou­voir accé­der à la boîte à outils SaaS de l’entreprise.

Par ailleurs, sur cer­taines des pla­te­formes construites à l’aide de la solu­tion tech­no­lo­gique Befund, les prin­ci­paux déten­teurs de BFDTs pour­ront éga­le­ment par­ti­ci­per à des ventes anti­ci­pées exclu­sives de fonds. 500 mil­lions de BFDTs seront dis­po­nibles à la vente, avec un maxi­mum de 2 mil­liards de BFDTs qui seront émis. Par­mi les tokens pro­po­sés, 9% seront pro­po­sés à des bailleurs de fonds stra­té­giques, 25% à des ache­teurs pri­vés (dont ceux qui par­ti­ci­pe­ront à la vente au public qui démar­re­ra cette semaine) qui auront du se sou­mettre à une pro­cé­dure « KYC » pour pou­voir figu­rer sur la liste blanche de Befund, tan­dis que 20% seront trans­fé­rés aux équipes de déve­lop­pe­ment de la star­tup.

Vous pou­vez en savoir plus sur Befund en visi­tant http://www.befund.io/, ou en vous ren­dant sur son groupe Tele­gram à l’adresse https://t.me/BefundOfficial .

Cet article n’a pas été rédi­gé par notre équipe édi­to­riale, et nous ne sommes pas res­pon­sables des infor­ma­tions qu’il contient. Il ne s’agit pas d’une recom­man­da­tion d’investissement. Nous vous sug­gé­rons de mener vos propres recherches avant de déci­der de vous pro­cu­rer des cryp­to-mon­naies, des actifs extrê­me­ment ris­qués. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec la lec­ture de cet article.

La pla­te­forme de ser­vices Befund, qui se pré­pare pour la vente de ses BFDTs, salue le sou­tien de DAOS Capi­tal
5 (100%) 1 vote

Notice: Constant WP_USE_THEMES already defined in /home/akinator/crypto-france.com/index.php on line 14

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 3729