ICOs

Une startup japonaise ambitionne de transformer en cash l’espace non utilisé par un smartphone

Module

Si Toshi­ki Tashi­ro, le PDG de Module, dit vrai, alors il est for­te­ment recom­man­dé de ne pas jeter son vieux smart­phone. Mieux vaut le vider des pro­grammes qui néces­sitent beau­coup d’es­pace, et l’u­ti­li­ser pour miner des cryp­to-mon­naies.

Selon le minis­tère des Com­mu­ni­ca­tions japo­nais, 94,7% des habi­tants du pays détien­draient un smart­phone. La pro­por­tion est rela­ti­ve­ment iden­tique dans les autres pays déve­lop­pés. Dans les pays en voie de déve­lop­pe­ment, le pour­cen­tage d’u­ti­li­sa­teurs de smart­phone a for­te­ment aug­men­té au cours des der­nières années, et à même atteint les 80% dans cer­tains pays afri­cains – le conti­nent res­tant celui qui enre­gistre le plus faible taux de péné­tra­tion.

On peut retrou­ver des espaces de sto­ckage inuti­li­sés consi­dé­rables sur ces télé­phones. « Envi­ron 2 mil­liards de péri­phé­riques mobiles sont uti­li­sés à tra­vers le monde, et nous sup­po­sons qu’il existe beau­coup de res­sources dis­po­nibles. Ce sur­plus, nous pou­vons l’u­ti­li­ser pour miner des cryp­to-mon­naies », explique M. Tashi­ro.

Module sup­pose que la capa­ci­té de sto­ckage moyenne d’un smart­phone est de 32 Go, avec un taux d’u­ti­li­sa­tion de cet espace de 50%. Si ces chiffres sont exacts, il exis­te­rait envi­ron 15 mil­liards de Go inuti­li­sés. « Si vous uti­li­sez Module, les télé­phones et les don­nées qui n’é­taient jus­qu’i­ci pas uti­li­sés ou qui étaient “endor­mis” peuvent deve­nir un véri­table actif », ajoute M. Tashi­ro.

Les uti­li­sa­teurs du ser­vice seront payés en tokens Module, qui pour­ront être échan­gés contre du Bit­coin, puis contre des mon­naies fidu­ciaires. Mais l’i­dée prin­ci­pale consiste à faire de Module un nou­veau BTC ou ETH, d’a­près les décla­ra­tions d’un indi­vi­du impli­qué dans le pro­jet qui a tenu à res­ter ano­nyme. Selon les indi­ca­tions de la socié­té sur son canal Tele­gram, la ver­sion beta de l’ap­pli­ca­tion smart­phone de minage de Module sera bien­tôt pro­po­sée aux uti­li­sa­teurs, qui pour­ront ensuite obte­nir des tokens Module (MODL).

« Avec Module, vous obte­nez deux choses », indique Nick Evdo­ki­mov, fon­da­teur d’I­CO Box et conseiller de la socié­té.« Tout d’a­bord, vous pou­vez tirer pro­fit de l’es­pace disque non uti­li­sé sur votre smart­phone ou votre tablette afin d’ob­te­nir des récom­penses. Ensuite, Module offre aux uti­li­sa­teurs la pos­si­bi­li­té de déployer des smart contracts, de déve­lop­per des appli­ca­tions et de rece­voir ain­si des paie­ments ».

Le sto­ckage de don­nées sus­cite un inté­rêt crois­sant auprès des « ICO enthu­siasts ». De nou­velles entre­prises émergent. Un pro­jet de token lié au sto­ckage des don­nées a levé 200 mil­lions de dol­lars (envi­ron 22 mil­liards de yens) en l’es­pace d’une heure. Les star­tups les plus connues de cet éco­sys­tème sont Storj, Sia et File­coin. Contrai­re­ment aux deux pre­mières, File­coin en est tou­jours aux pré­mices de son déve­lop­pe­ment. Toutes ces socié­tés cherchent à pro­fi­ter du pou­voir de la décen­tra­li­sa­tion pour concur­ren­cer les ser­vices offerts par des ser­veurs dédiés, et lan­cer un mar­ché per­met­tant aux indi­vi­dus de louer leur espace de sto­ckage non uti­li­sé.

Les com­pen­sa­tions seront déter­mi­nées en fonc­tion des trois élé­ments sui­vants : l’es­pace, le temps et la tran­sac­tion. Le pro­to­cole Proof of Space, Time et Tran­sac­tion de Module va per­mettre de créer un réseau de sto­ckage décen­tra­li­sé de pair à pair, doté de ses propres coins. Les clients uti­li­se­ront ces tokens pour sto­cker et trans­mettre des don­nées, et les mineurs mine­ront les coins uti­li­sés pour louer de l’es­pace de sto­ckage et s’of­frir d’autres ser­vices.

Pour pou­voir par­ti­ci­per, les uti­li­sa­teurs devront ins­tal­ler l’ap­pli­ca­tion Module sur leur péri­phé­rique. Ils devront ensuite spé­ci­fier l’es­pace qu’ils sou­haitent louer sur la blo­ck­chain. Des blocs de don­nées chif­frés seront alors héber­gés sur leur péri­phé­rique. Les uti­li­sa­teurs seront payés en tokens Module.

Les clients poten­tiels sont les socié­tés qui cherchent à héber­ger leurs don­nées sur une pla­te­forme blo­ck­chain décen­tra­li­sée et chif­frée. Elles peuvent ain­si béné­fi­cier d’un ser­vice de sto­ckage moins coû­teux que celui offert par les sys­tèmes tra­di­tion­nels « cloud » pro­po­sés par de nom­breuses entre­prises.

Par ailleurs, le nou­vel algo­rithme de Module, ados­sé à la tech­no­lo­gie blo­ck­chain, va per­mettre aux déve­lop­peurs de créer des appli­ca­tions décen­tra­li­sées et d’é­mettre de nou­velles mon­naies sur celles-ci, ce qui ren­dra l’é­co­sys­tème dif­fé­rent de celui de File­coin. Les équipes de Module pré­cisent éga­le­ment dans leur « White Paper » qu’elles ambi­tionnent d’a­me­ner de nou­veaux entrants au sein du mar­ché du minage de cryp­to-mon­naies.

« À l’a­ve­nir, ce ne sont pas seule­ment les indi­vi­dus qui vivent dans les pays déve­lop­pés qui auront la pos­si­bi­li­té de pro­fi­ter du minage » déclare M.Tashiro dans le « White paper » de la star­tup. « Nous espé­rons per­mettre à de nom­breux indi­vi­dus issus des pays en voie de déve­lop­pe­ment de deve­nir des mineurs, et de rece­voir des récom­penses en tokens Module. Pour de nom­breux habi­tants des pays déve­lop­pés, un minage qui ne rap­por­te­rait qu’un seul dol­lar par jour ne serait pas inté­res­sant, mais nous pen­sons que cela peut chan­ger la vie de nom­breuses per­sonnes issues de pays plus pauvres ».

Module démarre sa pré-vente publique le 16 juillet. Elle pren­dra fin le 31 juillet. Il est pos­sible d’en savoir plus en se ren­dant à l’a­dresse sui­vante : https://modltoken.io/

Cet article n’a pas été rédi­gé par notre équipe édi­to­riale, et nous ne sommes pas res­pon­sables des infor­ma­tions qu’il contient. Il ne s’agit pas d’une recom­man­da­tion d’investissement. Nous vous sug­gé­rons de mener vos propres recherches avant de déci­der de vous pro­cu­rer des cryp­to-mon­naies, et nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec la lec­ture de cet article.




[wpcrypto_list]