ICOs

Venezuela : selon le président, la prévente du Petro aurait permis de lever 5 milliards de dollars

Nicolas Maduro

Nicolás Madu­ro, le pré­sident du Vene­zue­la, a décla­ré que la pré­vente du Petro (PTR) – la cryp­to-mon­naie ados­sée au pétrole émise par le pays – a per­mis de lever 5 mil­liards de dol­lars. Elle serait ain­si par­ve­nue à géné­rer plus de 186 000 offres d’achat, d’après des infor­ma­tions rap­por­tées par la chaîne de télé­vi­sion locale Tele­SUR. Cette annonce fait suite à une réunion qui s’est tenue à Cara­cas avec des membres du Par­ti socia­liste uni­fié du Vene­zue­la (PSUV).

Pen­dant cette réunion, le pré­sident Madu­ro a expli­qué que les sommes levées pen­dant la pré­vente de son actif numé­rique allaient être uti­li­sées pour « revoir tout ce dont notre pays à besoin ». Selon lui, cette cryp­to-mon­naie s’intègre dans une « solu­tion éco­no­mique » plus large, que le gou­ver­ne­ment sou­haite mettre en place.


Par ailleurs, Car­los Vagas, le « super­in­tendent des cryp­to-mon­naies » du Vene­zue­la, a révé­lé que 83 000 per­sonnes phy­siques et 3523 entre­prises, répar­ties dans 127 pays, auraient ten­té d’acheter le Petro. On se sou­vient que Nicolás Madu­ro avait affir­mé il y a quelques jours qu’il était par­ve­nu à lever l’équivalent de 735 mil­lions de dol­lars lors de la pre­mière jour­née de cette pré­vente.


Le Petro a été lan­cé pour contour­ner les sanc­tions éco­no­miques impo­sées au pays, et ten­ter d’apporter une solu­tion à la forte réces­sion qu’il tra­verse actuel­le­ment. Il devrait per­mettre, selon M. Madu­ro, de favo­ri­ser « la sou­ve­rai­ne­té moné­taire » du Vene­zue­la, tout en l’aidant à « effec­tuer des tran­sac­tions finan­cières et à sur­mon­ter le blo­cus finan­cier » – alors que de nom­breux citoyens, qui ne font plus confiance à la mon­naie natio­nale, se sont tour­nés vers les cryp­to-mon­naies pour sécu­ri­ser leur patri­moine.

Si l’on se fie aux dif­fé­rentes décla­ra­tions du pré­sident véné­zué­lien, cette vente aurait été cou­ron­née de suc­cès. Il est tou­te­fois bien dif­fi­cile de savoir s’il dit la véri­té ou non. Un por­te­feuille NEM, dont on pense qu’il pour­rait appar­te­nir au gou­ver­ne­ment, doit tou­jours dis­tri­buer les 100 mil­lions de Petros qui ont été pro­mis aux inves­tis­seurs.

Une monnaie qui suscite la controverse

Nicolas Maduro PetroAlors que le diri­geant estime que le Petro consti­tue un pas en avant pour le Vene­zue­la, de nom­breuses voix dis­so­nantes se sont faites entendre. C’est par­ti­cu­liè­re­ment le cas au sein de l’opposition, majo­ri­taire à  l’Assemblée Natio­nale, qui estime que cette vente est « illé­gale et incons­ti­tu­tion­nelle», et qu’elle vien­drait hypo­thé­quer les réserves en pétrole du pays.

De son côté, Dagong, une grande agence de nota­tion finan­cière chi­noise, juge que le Petro « pour­rait aider le sys­tème finan­cier moné­taire mon­dial ». Afin de favo­ri­ser son adop­tion, M. Madu­ro a ordon­né aux com­pa­gnies aériennes du pays d’accepter les paie­ments de billets d’avion en Petro.

Mal­gré la contro­verse, le Vene­zue­la s’apprête à vendre sa mon­naie numé­rique à dif­fé­rentes socié­tés pri­vées. Le vice-pré­sident Tareck El Ais­sa­mi a indi­qué il y a quelques jours que des Petros seraient ain­si mis aux enchères « dans quelques semaines » à tra­vers la pla­te­forme d’échange Forex Dicom .

À la fin du mois der­nier, le pré­sident Madu­ro avait décla­ré que le Petro Gold – une cryp­to-mon­naie ados­sée à des métaux pré­cieux  – allait être lan­cé « dès la semaine pro­chaine ».

Réfé­rences : CCN, Tele­SUR

Vene­zue­la : selon le pré­sident, la pré­vente du Petro aurait per­mis de lever 5 mil­liards de dol­lars
Mer­ci !

Notice: Constant WP_USE_THEMES already defined in /home/akinator/crypto-france.com/index.php on line 14

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 3743