Crypto-monnaies

2018, l’année de la montée en puissance des plateformes d’échange décentralisées ?

Alors que les pla­te­formes d’échange cen­tra­li­sées conti­nuent de trai­ter la majo­ri­té des volumes, on a pu voir fleu­rir ces der­niers mois de nom­breux pro­jets décen­tra­li­sés, qui visent à offrir plus de sécu­ri­té à leurs uti­li­sa­teurs.

L’utilisation de plateformes centralisées suppose des risques

Sécurité des donnéesLes ser­vices cen­tra­li­sés sont sus­cep­tibles d’être pira­tés – et à plus forte rai­son s’ils n’ont pas mis en place des sys­tèmes de sécu­ri­té adap­tés. Même de grandes pla­te­formes telles que Bithumb ou Bit­fi­nex font régu­liè­re­ment l’objet d’attaques, et plu­sieurs éta­blis­se­ments ban­caires ont déjà été vic­times de l’exploitation de failles de sécu­ri­té.

En décembre 2017, Bithumb – la deuxième plus grande pla­te­forme d’échange de cryp­to-mon­naies sud-coréenne, et la seule à être cotée en bourse – a révé­lé déte­nir l’équivalent de plus de 6 mil­liards de dol­lars d’actifs numé­riques pour le compte de ses clients. La valo­ri­sa­tion des cryp­to-mar­chés ayant depuis dimi­nué d’environ 50%, le site devrait désor­mais déte­nir l’équivalent d’approximativement 3 mil­liards de dol­lars de cryp­to-mon­naies.

Selon Bloom­berg, Xapo – un ser­vice de wal­let et de garde de fonds – sto­cke­rait de son côté plus de 10 mil­liards de dol­lars d’actifs numé­riques dans dif­fé­rents bun­kers.

La majo­ri­té des pla­te­formes d’échange ou des ser­vices de garde stockent la plu­part des actifs de leurs clients dans des « cold wal­lets » – des por­te­feuilles qui ne sont pas connec­tés à inter­net. Il leur est tou­te­fois impos­sible de conser­ver l’ensemble des fonds dans ces wal­lets, dans la mesure où le délai de trai­te­ment des demandes de retrait de leurs uti­li­sa­teurs serait trop impor­tant.

Hen­ri Ars­la­nian, direc­teur des tech­no­lo­gies liées à la finance et à la régu­la­tion pour Pri­ce­wa­te­rhou­se­Coo­pers (PWC) Hong Kong – qui a récem­ment inves­ti dans le pro­jet blo­ck­chain chi­nois VeChain – a indi­qué que de nom­breux tra­ders de cryp­to-mon­naies ne conser­ve­raient pas leurs fonds dans des wal­lets qui leur appar­tiennent. Ils pré­fèrent géné­ra­le­ment pri­vi­lé­gier l’aspect pra­tique, et s’appuyer sur les pla­te­formes d’échange pour sto­cker leurs actifs.

Pour­tant, ces sites d’échange cen­tra­li­sés ne per­mettent pas de béné­fi­cier d’une excel­lente sécu­ri­té : ce mode de sto­ckage induit des risques, dans la mesure où les clés pri­vées des por­te­feuilles des uti­li­sa­teurs sont déte­nues et gérées par les pla­te­formes d’échange. En jan­vier der­nier, la bourse japo­naise Coin­check avait ain­si été vic­time du plus grand « cryp­to-hack » de l’histoire, en se fai­sant déro­ber l’équivalent de plus de 500 mil­lions de dol­lars d’actifs XEM appar­te­nant à ses clients.

L’arrivée de nombreuses plateformes d’échange décentralisées

Verrou sécuritéDans le même temps, de nom­breux pro­jets ont été déve­lop­pés afin de pro­po­ser des pla­te­formes d’échange décen­tra­li­sées, qui offrent aux uti­li­sa­teurs la pos­si­bi­li­té de tra­der des actifs numé­riques tout en gar­dant le contrôle de leurs fonds. On peut ain­si citer l’arrivée de pla­te­formes telles que Kyber Net­work, 0x, AirS­wap, ou encore Ban­cor.

Mais ces pla­te­formes pour­raient-elles d’ici quelques mois prendre le des­sus sur leurs homo­logues cen­tra­li­sées ? Pour Mat­thew Lei­sing, un édi­to­ria­liste de Bloom­berg, les avis sont par­ta­gés :

« Cela dépend de la per­sonne à qui vous posez cette ques­tion. Sam Tabar, stra­té­giste chez AirS­wap, qui a ouvert une pla­te­forme décen­tra­li­sée en avril der­nier, pré­dit que la prin­ci­pale évo­lu­tion des crypto–marchés cette année sera liée à la migra­tion des tra­ders vers ce nou­veau modèle. Mais d’autres obser­va­teurs comme Chia Hock Lai, le pré­sident de la Sin­ga­pore Fin­tech Asso­cia­tion, estiment que ce nou­veau type de bourse d’échange com­porte des pro­blèmes par­ti­cu­liers, comme une expé­rience uti­li­sa­teur moins bonne ain­si que des sup­ports tech­niques moins abou­tis ».

Notons que cer­taines pla­te­formes d’échange cen­tra­li­sées se tournent déjà vers ce nou­veau modèle. C’est le cas de Binance, qui planche sur la créa­tion d’une bourse décen­tra­li­sée des­ti­née à offrir une sécu­ri­té accrue aux tra­ders.

Réfé­rences : CCN, Bloom­berg

2018, l’année de la mon­tée en puis­sance des pla­te­formes d’échange décen­tra­li­sées ?
4 (80%) 1 vote

Notice: Constant WP_USE_THEMES already defined in /home/akinator/crypto-france.com/index.php on line 14

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 3743