Crypto-monnaies

RaiBlocks (XRB) s’apprécie de 19%, alors que le RaiExchange sera très bientôt fonctionnel

La crypto-monnaie RaiBlocks

Rai­Blocks, une cryp­to-mon­naie per­met­tant de pro­fi­ter de tran­sac­tions gra­tuites et qua­si-ins­tan­ta­nées, est sans doute l’une des grandes gagnantes de ce same­di. L’ac­tif enre­gis­trait, en fin de jour­née, une hausse de 19% sur les der­nières 24 heures – et pro­fi­tait sans doute de l’ar­ri­vée immi­nente de la pla­te­forme RaiExchange.

+19% sur 24 heures pour le XRB

L’é­co­sys­tème des mon­naies numé­riques regorge d’exemples d’ac­tifs qui sont res­tés très dis­crets pen­dant plu­sieurs semaines ou plu­sieurs mois – avant de finir par décoller.

C’est le cas de Rai­Blocks. Le XRB, qui s’é­chan­geait à moins de 0,20 dol­lars à la fin du mois de novembre, a fran­chi un record his­to­rique à plus de 36 dol­lars au début du mois de janvier :

L'évolution du prix de Raiblocks (XRB) en 2017 et 2018

Le prix de la cryp­to-mon­naie avait ensuite for­te­ment dimi­nué, pas­sant sous le seuil des 12 dol­lars le 17 jan­vier dernier.

Ce same­di, en fin de jour­née, celle-ci enre­gis­trait une hausse de 19% sur les der­nières 24 heures :

Prix Raiblocks (XRB) 27 janvier 2018

L'évolution du prix de Raiblocks (XRB) 27 janvier 2018

Son prix était tou­te­fois tou­jours égal à la moi­tié de celui atteint lors de son record historique.

Rai­Blocks s’é­chan­geait majo­ri­tai­re­ment sur Kucoin, à tra­vers les paires XRB/BTC et XRB/ETH. Il était éga­le­ment pos­sible de retrou­ver l’ac­tif sur Mercatox.

Marchés Raiblocks (XRB) 27 janvier 2018

On peut pen­ser qu’au-delà de la qua­li­té du pro­jet, l’ar­ri­vée immi­nente de RaiEx­change – un ser­vice qui per­met­tra d’é­chan­ger faci­le­ment, et à moindre frais, des cryp­to-mon­naies contre des XRB – s’est pro­ba­ble­ment réper­cu­tée sur le cours de RaiBlocks.

Les principales caractéritiques de RaiBlocks

Logo de RaiblocksRai­Blocks est dif­fé­rente de la plu­part des cryp­to-mon­naies, puis­qu’elle s’ap­puie sur un « trel­lis » de blocs – et non une chaîne. Le réseau est très peu gour­mand en éner­gie, et peut théo­ri­que­ment pro­po­ser une « sca­la­bi­li­té infinie ».

De nom­breux obser­va­teurs consi­dèrent que Rai­blocks est l’un des prin­ci­paux concur­rents de IOTA. En effet, en plus de ne pas être assis sur la tech­no­lo­gie blo­ck­chain, les deux actifs par­tagent trois carac­té­ris­tiques : la rapi­di­té, l’ab­sence de frais ain­si que l’ab­sence de mineurs.

Voi­ci d’ailleurs un tableau qui pro­pose une com­pa­rai­son entre Rai­Blocks, IOTA et le Bitcoin :

Tableau Comparatif Raiblocks IOTA Bitcoin

Notez qu’il convient tou­te­fois de prendre un cer­tain recul par rap­port à ce tableau, qui a été conçu par les déve­lop­peurs de Rai­Blocks. On peut d’ailleurs ima­gi­ner que les équipes de IOTA trou­ve­raient beau­coup à redire à ce com­pa­ra­tif, et seraient capables de nous pro­po­ser un autre tableau qui mon­tre­rait la supé­rio­ri­té de leur technologie.

Mais qu’est-ce que RaiBlocks ?

Inté­res­sons-nous tout d’a­bord à la dis­tri­bu­tion de l’offre de XRB.

Les XRB ont été dis­tri­bués à tra­vers un fau­cet, qui pou­vait être déclen­ché grâce à des capt­chas Google. On peut ain­si par­ler de « minage humain » – il était pos­sible d’ob­te­nir des XRB à tra­vers la réso­lu­tion de petites énigmes. Ain­si, tous les inter­nautes se sont vus offrir la pos­si­bi­li­té de rece­voir des XRB, sans dépen­ser le moindre cen­time – et sans avoir à s’of­frir de coû­teux « mas­ter­nodes » ou rigs de minage.

Notez par ailleurs que les déve­lop­peurs détien­draient envi­ron 4,8% de l’offre de XRB.

Ensuite, le réseau Rai­Blocks est gra­tuit : il ne sup­pose aucun frais de tran­sac­tion. Il est ain­si pos­sible d’en­voyer 1 Rai (0,000001 XRB, soit 0,002 cen­times de dol­lars) sans avoir à payer de frais.

Le tout en pro­fi­tant de trans­ferts extrê­me­ment rapides :

Par ailleurs, la consom­ma­tion en éner­gie du réseau est négli­geable. Alors qu’une tran­sac­tion Bit­coin requiert, selon cer­taines esti­ma­tions, plus de 330 kWh, 1 tran­sac­tion XRB consom­me­rait moins de 0,001 kWh.

Pour fonc­tion­ner, le réseau s’ap­puie sur des nœuds. Lors­qu’un uti­li­sa­teur ouvre son wal­let XRB, il « devient » un nœud – et il va ain­si devoir four­nir au réseau une petite par­tie de la puis­sance de cal­cul de son ordi­na­teur (1 à 2%).

Lors de la rédac­tion de cet article, on pou­vait déjà dénom­brer plus de 1700 noeuds Rai­Blocks sur le site XRB.Network.

Enfin, rap­pe­lons que Rai­Blocks, contrai­re­ment à d’autres pro­jets, ne vise qu’un seul objec­tif : pro­po­ser une mon­naie décen­tra­li­sée per­for­mante. Vous n’y retrou­ve­rez pas de dApps, de smart contracts, de pla­te­formes d’é­change décentralisées…

Conclusion

Pour le moment, il est extrê­me­ment dif­fi­cile de savoir jus­qu’où pour­ra aller Rai­Blocks. Même si le pro­jet est déjà valo­ri­sé à plus de 2,5 mil­liards de dol­lars, rap­pe­lons que la « mar­ket cap » de IOTA flirte actuel­le­ment avec le seuil des 7 mil­liards de dollars.

Tou­te­fois, après la forte hausse du XRB ini­tiée à la fin de l’an­née 2017, une baisse encore plus sévère ne peut pas être exclue.

Notez que le White Paper du pro­jet est dis­po­nible en fran­çais.

N’hé­si­tez pas à vision­ner cette vidéo (en anglais), qui pré­sente de manière simple cette crypto-monnaie :

Réfé­rences : NewsBTC, Medium, Ethe­reum­World­News

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous vous sug­gé­rons de mener vos propres recherches avant de déci­der de vous pro­cu­rer des cryp­to-mon­naies – des actifs extrê­me­ment ris­qués. Ne dépen­sez pas plus que ce que vous pou­vez vous per­mettre de perdre. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec la lec­ture de cet article.

5/5 – (1 vote)