Aspect Légal Régulation

La Chine prévoit-elle de mettre fin à l’interdiction des échanges de Bitcoins et autres crypto-monnaies ?

Chine Bitcoin

CNLed­ger, une source de confiance dans le sec­teur chi­nois des cryp­to-mon­naies, a révé­lé que OKEX allait bien­tôt mettre en ligne une pla­te­forme d’é­change Bitcoin/monnaie « fiat ». Celle-ci fonc­tion­ne­ra de « pair à pair » (décen­tra­li­sée) et « over the coun­ter » (de manière informelle).

D’a­près cette source :

« OKEX (et pro­ba­ble­ment Huobi.pro) vont lan­cer une pla­te­forme décen­tra­li­sée per­met­tant d’é­chan­ger des Bit­coins contre plu­sieurs mon­naies « fiat ». Nous pen­sons que la pla­te­forme pour­ra prendre en charge le CNY, mais éga­le­ment l’USD et le JPY. Il font imma­tri­cu­ler la socié­té en dehors de la Chine, et opèrent ain­si de manière indé­pen­dante à OKCoin. Ces pla­te­formes ne seront pas aus­si pra­tiques que les autres pla­te­formes « clas­siques », et elles seront par ailleurs plus ris­quése. Mais c’est tou­jours mieux que rien. »

OKEX et Huobi-Pro ne sont-ils pas basés maintenant à Hong Kong ?

Le siège social d’O­KEX est basé à Hong Kong, dans le quar­tier de Cau­se­way Bay.

C’est éga­le­ment le cas d’autres socié­tés comme BTCC ou Huobi.pro, qui pilo­taient aupa­ra­vant leurs pla­te­formes d’é­change depuis la Chine. Mais, comme l’a pré­ci­sé CNLed­ger, ces socié­tés pré­voient de lan­cer un mar­ché décen­tra­li­sé à Hong Kong, ce qui per­met­tra aux inves­tis­seurs d’é­chan­ger du yuan chi­nois (CNY) contre du Bit­coin et d’autres crypto-monniaes.

Sauf que, sans l’ac­cord du gou­ver­ne­ment chi­nois, il risque de s’a­vé­rer dif­fi­cile de trai­ter les échanges de CNY et de ser­vir les clients, inves­tis­seurs et tra­ders chi­nois. Ain­si, si OKEX et Huob.pro déci­daient réel­le­ment de lan­cer une pla­te­forme décen­tra­li­sée dans les semaines qui viennent, avec la pos­si­bi­li­té d’é­chan­ger du CNY contre du Bit­coin, ce sera pro­ba­ble­ment avec l’a­val du gou­ver­ne­ment chi­nois et de la Banque popu­laire de Chine.

Mais pour­quoi les auto­ri­tés chi­noises don­ne­rait-elles leur autorisation ?

Pour le moment, la majo­ri­té des échanges en Chine sont effec­tués au tra­vers de mar­chés décen­tra­li­sés comme Local­Bit­coins. Les auto­ri­tés chi­noises pour­raient ain­si vou­loir favo­ri­ser une socié­té hong­kon­gaise « régle­men­tée » comme OKEX pour trai­ter ces échanges, plu­tôt que des pla­te­formes sans admi­nis­tra­teurs de réseau ni intermédiaires.

Ce mois-ci, plu­sieurs jour­naux déte­nus par l’E­tat, dont notam­ment Xin­hua, ont expli­qué que le gou­ver­ne­ment chi­nois s’in­quié­tait de l’u­sage du Bit­coin et des cryp­to-mon­naies, qui ser­vi­rait les inté­rêts de l’é­co­no­mie sou­ter­raine.

Xin­hua a expli­qué que le gou­ver­ne­ment chi­nois allait bien­tôt impo­ser un « pro­ces­sus de tenue de dos­sier (record-kee­ping) et de mise en place d’au­to­ri­sa­tions (licen­sing), ain­si que des dis­po­si­tifs visant à lut­ter contre le blan­chi­ment d’argent ». Les volumes de tran­sac­tion pour­raient par ailleurs être plafonnés.

Toutes ces mesures cor­res­pondent à une volon­té de régu­ler le mar­ché des cryp­to-mon­naies.

À l’ins­tar du Japon ou de la Corée du Sud, il sem­ble­rait que le gou­ver­ne­ment chi­nois soit sur le point d’in­tro­duire la pos­si­bi­li­té pour les pla­te­formes d’é­change d’o­pé­rer  – sous réserve que celles-ci acceptent de se confor­mer à des règles strictes.

La réélection du président chinois Xi Jinping pourrait accélérer la reprise des échanges de crypto-monnaies

La réélec­tion de Xi Jin­ping, qui pour­rait inter­ve­nir à la fin de l’an­née, pour­rait per­mettre d’accélérer la mise en place de ces dis­po­si­tifs de régu­la­tions  – et de pré­ci­pi­ter ain­si la reprise des acti­vi­tés d’é­change de cryp­to-mon­naies dans l’Em­pire du Milieu.

C’est l’i­dée que sou­tient Jon Crea­sy, un spé­cia­liste du Bitcoin :

« Ma pré­dic­tion est la sui­vante : dès que le pré­sident Xi Jin­ping sera réélu  – et il le sera  – une légis­la­tion conser­va­tive et libre-échan­giste sera mise en place, et les pla­te­formes d’é­change de Bit­coin seront réta­blies. En fait, je ne serais pas sur­pris de voir le gou­ver­ne­ment chi­nois encou­ra­ger l’a­dop­tion de cer­taines pla­te­formes ou de cer­taines cryp­to-mon­naies dès que ce dis­po­si­tif légis­la­tif sera mis en place. Il faut savoir que le pré­sident Xi est his­to­ri­que­ment l’un des plus fer­vents défen­seurs de la liber­té des mar­chés que la Chine a pu avoir depuis bien­tôt long­temps  – et je m’at­tends à ce qu’il pour­suive dans ce sens. »

Réfé­rence : Cryp­to­coins­News

 

 

Rate this post
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires