Arnaques Aspect Légal

Elon Musk a en assez des « crypto-scams » qui prolifèrent sur Twitter

Arnaques cryptomonnaies

Le mul­ti­mil­liar­daire s’est plaint du phé­no­mène des « givea­way scams », qui sont tou­jours extrê­me­ment cou­rants sur twitter.

Elon Musk en a assez. Le PDG de Tes­la a une nou­velle fois poin­té du doigt la mul­ti­pli­ca­tion du « cryp­to-spam » sur Twit­ter. Sa remarque avait été publiée en réponse à une cap­ture d’é­cran mon­trant une escro­que­rie de ce type, publiée par Billy Mar­kus, le cofon­da­teur du Dogecoin.

Selon le diri­geant de Spa­ceX, le géant du réseau social fait face à ce pro­blème « depuis un long moment ».

Cela fait déjà plu­sieurs années qu’E­lon Musk est la cible des escrocs, qui tentent de tirer pro­fit de sa noto­rié­té pour mettre en avant leurs arnaques. Dès 2018, bien avant que l’en­tre­pre­neur devienne une figure de la cryp­to-sphère, il s’é­tait plaint d’être vic­time de « spam­bots » Ethereum.

L’in­ves­tis­seur Paul Gra­ham a répon­du à son tweet en indi­quant que le spam serait, selon Twit­ter, « trop dif­fi­cile à détec­ter » – une expli­ca­tion qu’il a « du mal à croire » :

Et de mon­trer ensuite que son propre tweet a, lui aus­si, été la cible d’autres crypto-escrocs :

En octobre der­nier, Elon Musk s’é­tait moqué de ce stra­ta­gème, qui consiste à pro­po­ser aux inter­nautes de dou­bler le nombre de coins qu’ils envoient vers un por­te­feuille. Le mil­liar­daire pro­po­sait ain­si à ses fol­lo­wers un mar­ché bien moins attractif :

Selon des don­nées publiées l’an­née der­nière par la Fede­ral Trade Com­mis­sion, les « cryp­to-scam­mers » se fai­sant pas­ser pour Elon Musk seraient par­ve­nus à empo­cher au total près de 2 mil­lions de dollars.

Twit­ter n’est pas le seul réseau social sur lequel pro­li­fèrent tou­jours des escro­que­ries aux cryp­to­mon­naies. On retrouve des comptes se fai­sant pas­ser pour Elon Musk éga­le­ment sur Face­book ou encore Ins­ta­gram. Enfin, plu­sieurs chaînes You­Tube ont mis en place des vidéos de « cryp­to givea­ways » en direct qui uti­lisent des images du milliardaire.

Rate this post