Aspect Légal Régulation

Indonésie : une organisation islamique émet une fatwa contre l’usage des cryptomonnaies

Mosquées Indonésie

Le Taj­did de Muham­ma­diyah, l’une des plus grandes orga­ni­sa­tions isla­miques non-gou­ver­ne­men­tales d’In­do­né­sie, a récem­ment publié une fat­wa contre l’u­sage des cryp­to­mon­naies, décla­rant celles-ci « haram » (non licites).

Cette nou­velle fat­wa  – une consul­ta­tion juri­dique sur un point de reli­gion  – a été émise mar­di. Elle pointe ce qu’elle consi­dère comme étant deux pro­blèmes liés aux cryp­to­mon­naies, qui ren­draient celles-ci illi­cites sous les lois isla­miques, à la fois en tant que véhi­cules d’in­ves­tis­se­ment et moyens d’échange :

1. La nature spé­cu­la­tive des cryp­to­mon­naies les ren­drait impar­faites en tant que véhi­cule d’in­ves­tis­se­ment. Les cryp­to-tokens contien­draient du « gha­rar » (de l’obs­cu­ri­té), puisque leur valeur n’est sou­te­nue par aucun actif, comme l’or.

2. Les cryp­to­mon­naies ne res­pec­te­raient pas les règles des moyens d’é­change, qui doivent être recon­nus comme des mon­naies légales et accep­tés par les deux par­ties contractantes.

Voi­ci ce que l’on peut lire dans cette fat­wa :

« La nature spé­cu­la­tive et de “gha­rar” est inter­dite par la Cha­ria en tant que parole de Dieu et du hadit du pro­phète Muham­mad. Il ne cor­res­pond pas aux valeurs et aux normes d’é­thique com­mer­ciales de Muhammad ».

Le Taj­did de Muham­ma­diyah est deve­nue la troi­sième orga­ni­sa­tion isla­mique d’In­do­né­sie à lan­cer une fat­wa contre l’u­sage des cryp­to­mon­naies. En novembre 2021, le Conseil indo­né­sien des oulé­mas, prin­ci­pal orga­nisme d’é­ru­dits isla­miques d’In­do­né­sie, avait décla­ré que les cryp­to­mon­naies étaient « haram » en tant qu’ou­til de tran­sac­tion. Il avait tou­te­fois indi­qué que les cryp­to-actifs pou­vaient être, sous cer­taines condi­tions, uti­li­sés en tant que véhi­cules d’investissement.

En octobre 2021, la Nahd­la­tul Ula­ma, une autre orga­ni­sa­tion isla­mique majeure du pays, avait éga­le­ment décré­té que les cryp­to­mon­naies étaient illi­cites, leur repro­chant leur nature spéculative.

Mal­gré tout, l’in­té­rêt pour les cryp­to­mon­naies en Indo­né­sie a connu une crois­sance sans pré­cé­dent au cours des der­niers mois. Le pays a enre­gis­tré pas moins de 9,8 mil­liards de dol­lars de cryp­to-tran­sac­tions en 2021, en hausse de 1 222% par rap­port à 2020.

Rate this post