Aspect Légal Régulation

La Douma russe s’engage dans des recherches poussées sur les crypto-monnaies, en vue d’une régulation stricte

Poutine Bitcoin

L’in­té­rêt crois­sant du gou­ver­ne­ment russe pour la Blo­ck­chain et les cryp­to-mon­naies se pour­suit, alors que le pays a pro­mul­gué des lois anti-VPN ce mardi.

Le jour­nal russe RBK a expli­qué cette semaine que la Dou­ma d’É­tat (le par­le­ment de Rus­sie) avait ordon­né pour 2018 des « recherches ana­ly­tiques éma­nant d’ex­perts et des son­dages d’o­pi­nions » liés à la Blockchain.

Ces outils s’ins­crivent dans la volon­té du gou­ver­ne­ment de cher­cher une « régu­la­tion légale de la manière dont la tech­no­lo­gie Blo­ck­chain s’im­pose aux mar­chés finan­ciers russes, en se basant sur une approche glo­bale ».

Cette infor­ma­tion a été confir­mée par Alek­san­dr Zhu­kov, repré­sen­tant du sec­teur des mar­chés finan­ciers à la Douma :

« Le pré­sident russe Vla­di­mir Pou­tine cherche à mettre fin à la posi­tion contra­dic­toire du gou­ver­ne­ment sur les cryp­to-mon­naies, et ambi­tionne d’im­po­ser un contrôle sévère et for­ma­li­sé sur ces mar­chés ».

Paral­lè­le­ment, la lutte visant à décou­ra­ger les poten­tiels ache­teurs de cryp­to-mon­naie se pour­suit, avec des grandes figures de la Banque Cen­trale qui mettent en garde leurs conci­toyens. Alexey Kudrin, l’ex-ministre des finances, et le dépu­té Alexey Moi­seev ont, à ce sujet, affi­ché leur désac­cord concer­nant l’i­dée selon laquelle le Bit­coin pour­rait être assi­mi­lé à un sys­tème pyra­mi­dal.

Le Pro­cu­reur de la Répu­blique a par ailleurs évo­qué cette semaine le lien qui exis­te­rait entre un inté­rêt crois­sant pour les cryp­to-mon­naies et le blan­chi­ment de reve­nus « géné­ré aux tra­vers de canaux illé­gaux ».

Pen­dant ce temps, le pays a assis­té à la pro­mul­ga­tion de la nou­velle loi contro­ver­sée « anti-ano­ny­mat », qui vise à empê­cher les four­nis­seurs de ser­vice VPN de per­mettre aux citoyens d’ac­cé­der à des sites blo­qués par le gouvernement.

S’ils refusent d’ob­tem­pé­rer, ces four­nis­seurs de VPN pour­raient eux-mêmes faire l’ob­jet d’un blo­cage par le Ser­vice fédé­ral de super­vi­sion des com­mu­ni­ca­tions, des tech­no­lo­gies de l’in­for­ma­tion et des médias de masse (Ros­kom­nad­zor).

5/5 – (1 vote) 
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires