Crypto-monnaies

Texas : le fonds de pension des pompiers de Houston mise 25 millions de dollars sur le Bitcoin et l’Ether

Pompiers Texas

Le fonds est res­pon­sable de la ges­tion des pres­ta­tions de plus de 6 600 pom­piers actifs et retrai­tés, ain­si que de cer­tains membres de leur famille. Après avoir misé 25 mil­lions de dol­lars sur le BTC et l’ETH, son direc­teur a décla­ré qu’il s’a­gis­sait « d’une classe d’ac­tifs qu’il ne [pou­vait] plus ignorer ».

Le fonds de pen­sion des pom­piers de Hous­ton a pla­cé une par­tie de ses encours (plus de 4 mil­liards de dol­lars) dans les cryptomonnaies.

Selon un article publié jeu­di par Bloom­berg, le « Fire­figh­ters” Relief and Reti­re­ment Fund » de Hous­ton a fait appel aux ser­vices du New York Digi­tal Invest­ment Group (NYDIG) pour mettre la main sur 25 mil­lions de dol­lars de Bit­coin et d’E­ther.

Des docu­ments publics du bureau du contrô­leur du Texas montrent que le fonds de pen­sion reven­di­quait 4,1 mil­liards de dol­lars d’en­cours en juin 2020. Il a ain­si pla­cé approxi­ma­ti­ve­ment 0,6% de ses avoirs dans les deux actifs numé­riques.

« Depuis un cer­tain temps, nous étu­dions [les cryp­to­mon­naies] comme une classe d’ac­tifs à ajou­ter à notre por­te­feuille d’in­ves­tis­se­ment », a confié Ajit Singh, res­pon­sable des inves­tis­se­ments du fonds de pension.

« C’est deve­nu une classe d’ac­tifs que nous ne pou­vons plus ignorer ».

Voi­ci ce qu’il a ajouté :

« Alors que l’on assiste à un nombre crois­sant d’a­dop­tions ins­ti­tu­tion­nelles, il y aura de plus en plus de dyna­miques autour de l’offre et de la demande. Et le fait de déte­nir des actifs phy­siques – de « véri­tables » tokens –  nous offre, à l’a­ve­nir, la pos­si­bi­li­té de géné­rer des revenus ».

Le fonds est res­pon­sable des pres­ta­tions de plus de 6 600 pom­piers actifs et retrai­tés, ain­si que de cer­tains membres de leur famille. Selon le groupe, plus de la moi­tié du fonds de pen­sion est inves­ti dans des actions ordi­naires et des parts de socié­tés pri­vées. Il détient éga­le­ment des actions inter­na­tio­nales, des obli­ga­tions, des liqui­di­tés et des biens immobiliers.

En juin, le ges­tion­naire de fonds de retraite ForU­sAll avait offert à ses clients la pos­si­bi­li­té de pla­cer jus­qu’à 5% de leurs actifs dans les cryp­to­mon­naies, grâce à un par­te­na­riat noué avec Coin­base. Ses diri­geants avaient expli­qué que les citoyens amé­ri­cains pou­vaient être « désa­van­ta­gés » s’ils n’a­vaient pas la pos­si­bi­li­té de pla­cer une par­tie de leur épargne retraite dans les crypto-actifs.

Au début de l’an­née, le géant Grays­cale Invest­ments avait révé­lé que des fonds de pen­sion et des fonds de dota­tion avaient com­men­cé à inves­tir dans ses crypto-fonds.