Aspect Légal Piratage

Le gouvernement américain propose des récompenses en cryptomonnaies à des pirates « white hat »

Pirate White Hat

Afin d’in­ci­ter des pirates « white hat » à dénon­cer de poten­tiels ter­ro­ristes et des cyber­cri­mi­nels sou­te­nus par des puis­sances étran­gères, les États-Unis ont déci­dé de pro­po­ser des récom­penses en cryptomonnaies.

Des informations contre des cryptomonnaies

Rewards Not RansomsLe gou­ver­ne­ment amé­ri­cain offre des récom­penses en cryp­to­mon­naies contre des infor­ma­tions liées à des pirates sou­te­nus par des puis­sances étran­gères ou des pré­su­més terroristes.

La nou­velle pla­te­forme « Rewards for Jus­tice », déve­lop­pée par le dépar­te­ment d’É­tat, per­met à des infor­ma­teurs de trans­mettre ano­ny­me­ment des infor­ma­tions. En échange, ils peuvent obte­nir des récom­penses en actifs numé­riques.

Ce pro­gramme a été pro­mu au cours de l’é­vè­ne­ment « Black Hat USA », qui s’est tenu à Las Vegas du 31 juillet au 5 août der­nier. Les par­ti­ci­pants avaient la pos­si­bi­li­té de divul­guer des infor­ma­tions à tra­vers un réseau Wi-Fi non sécu­ri­sé, bap­ti­sé #Reward­sno­trans­oms. Ce réseau ouvert visait à encou­ra­ger les membres de l’as­sis­tance à se connec­ter afin d’ac­cé­der au site « Rewards for Justice ».

Jus­qu’à 10 mil­lions de dol­lars de récom­penses sont ain­si offerts en échange d’in­for­ma­tions concer­nant des indi­vi­dus sus­pec­tés de ter­ro­risme, d’ex­tré­mistes et de pirates sou­te­nus par des puis­sances étran­gères. Les infor­ma­teurs, qui peuvent four­nir des infor­ma­tions sen­sibles à tra­vers un por­tail sécu­ri­sé héber­gé sur le Dark Net, peuvent déci­der s’ils sou­haitent obte­nir ces récom­penses sous la forme de cryptomonnaies.

William Eva­ni­na, ancien direc­teur du Centre Natio­nal de Contre-Espion­nage et de Sécu­ri­té des États-Unis, estime qu’il s’a­git de la plus grande ini­tia­tive du gou­ver­ne­ment dans l’u­ni­vers des cryp­to-actifs.

Cette année, l’ad­mi­nis­tra­tion de Joe Biden avait accu­sé des pirates infor­ma­tiques employés par la Rus­sie et la Chine d’a­voir volé des infor­ma­tions à plu­sieurs agences gou­ver­ne­men­tales. En juin, les auto­ri­tés avaient révé­lé être par­ve­nues à récu­pé­rer l’é­qui­valent de 2,3 mil­lions de dol­lars de cryp­to­mon­naies, uti­li­sés pour payer la ran­çon d’une cybe­rat­taque visant l’o­pé­ra­teur de l’o­léo­duc Colo­nial Pipeline.

Encourager des informateurs

Pirate informatiqueLe dis­po­si­tif « Rewards for Jus­tice » ambi­tionne de mieux pré­ve­nir ces attaques, grâce à l’ob­ten­tion d’in­for­ma­tions four­nies par des d’ex­perts de l’informatique.

« Nous rece­vons des infor­ma­tions. Nous les éva­luons. Nous les par­ta­geons avec les autres orga­ni­sa­tions par­te­naires. Elles doivent pou­voir uti­li­ser ces infor­ma­tions pour mener des enquêtes », a indi­qué l’un des diri­geants du dépar­te­ment d’État.

Un autre res­pon­sable estime que ce dis­po­si­tif sera le pré­cur­seur de nom­breuses ini­tia­tives de lutte contre la cyber­cri­mi­na­li­té :

« Je pense que cette idée d’of­frir des cryp­to­mon­naies pour­rait être uti­li­sée à l’a­ve­nir, pour d’autres types de récom­penses. Elle est sus­cep­tible d’en­cou­ra­ger d’autres caté­go­ries d’in­for­ma­teurs, qui ne sou­hai­taient pas jus­qu’i­ci nous contac­ter, de par­ta­ger des infor­ma­tions avec nous ».

Réfé­rences : Coin­Te­le­graph, CNN

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments