Arnaques Aspect Légal

Hong Kong : la police arrête 19 personnes suspectées d’avoir participé à une escroquerie aux cryptomonnaies

Police Hong Kong

19 per­sonnes sus­pec­tées d’être liées à une escro­que­rie aux cryp­to­mon­naies ont été arrê­tées à Hong Kong. Elles sont par­ve­nues à faire envi­ron 170 victimes.

La police de Hong Kong met fin à une escroquerie aux cryptomonnaies

ArnaquesComme le rap­por­tait le média « The Stan­dard » ven­dre­di, la police hong­kon­gaise a arrê­té 19 indi­vi­dus sus­pec­tés d’a­voir par­ti­ci­pé à une escro­que­rie aux cryp­to­mon­naies.

Leur dis­po­si­tif a per­mis de duper envi­ron 170 indi­vi­dus, pour un mon­tant d’en­vi­ron 11 mil­lions de dol­lars de Hong Kong (1,2 mil­lion d’eu­ros). Cer­taines vic­times rési­daient à Hong Kong tan­dis que d’autres étaient basées à l’é­tran­ger, notam­ment à Taï­wan, en Chine conti­nen­tale et au Royaume-Uni.

11 homme et 8 femmes, âgés de 18 à 31 ans, ont ain­si été arrê­tés. Se trou­vait par­mi ces indi­vi­dus le cer­veau pré­su­mé de l’es­cro­que­rie, ain­si que des tech­ni­ciens et des pro­mo­teurs. Le média indique que cer­tains d’entre eux font par­tie d’une triade.

Selon la police, les escrocs ont loué des locaux dans des immeubles com­mer­ciaux à Hong Kong pour mener à bien leur opé­ra­tion. Ils ont éga­le­ment enga­gé des jeunes pour les aider à pro­mou­voir leur dis­po­si­tif. Ils les aidaient à affi­cher un train de vie luxueux sur les réseaux sociaux afin d’at­ti­rer de poten­tielles vic­times : argent liquide, yacht, voi­ture de sport,…

De faux profits

Arnaque groupe TelegramLes frau­deurs leur ont ensuite deman­dé de trans­fé­rer de l’argent et des cryp­to­mon­naies sur leurs comptes ban­caires et leurs cryp­to-por­te­feuilles. Pour cela, les épar­gnants devaient se rendre sur un site web frau­du­leux ou télé­char­ger une fausse appli­ca­tion de cryp­to­mon­naies. Les escrocs pré­ten­daient que ces fonds seraient uti­li­sés pour effec­tuer des investissements.

Voi­ci ce qu’a décla­ré Tam Wai-shun, sur­in­ten­dant de la divi­sion cri­mi­nelle de la police, au sujet de cette affaire :

« Les escrocs ont uti­li­sé une fausse appli­ca­tion et de fausses pages web afin de trom­per les épargnants ».

Sur ces sites et appli­ca­tions, les comptes des vic­times indi­quaient de fausses infor­ma­tions, leur fai­sant croire qu’ils avaient géné­ré des pro­fits.

Ils ont ensuite réa­li­sé qu’ils ne pou­vaient pas reti­rer leurs gains : les frau­deurs s’é­taient déjà vola­ti­li­sés avec leurs fonds. La prin­ci­pale vic­time de ce stra­ta­gème frau­du­leux a ain­si per­du 760 000 dol­lars de Hong Kong (98 000 euros).

Cette semaine, au cours d’une opé­ra­tion qui a duré deux jours, la police a confis­qué 9 ordi­na­teurs, 128 smart­phones, 1,4 mil­lion de dol­lars de Hong Kong en liquide (150 000 euros) ain­si qu’une voi­ture de sport.

Réfé­rence : News.Bitcoin.com

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments