Arnaques Aspect Légal Piratage

58 millions de dollars : la plateforme MapleChange accusée d’avoir maquillé un « exit-scam » en piratage

montgolfière Canada

Maple­Change, une modeste pla­te­forme d’échange de cryp­to-mon­naies cana­dienne, a récem­ment fer­mé ses portes. Alors que ses diri­geants assurent avoir été vic­times d’un pira­tage, plu­sieurs obser­va­teurs dénoncent un « exit scam ».

MapleChangePira­tage ou escro­que­rie ? C’est ce que se demandent les uti­li­sa­teurs de Maple­Change, une petit pla­te­forme d’échange d’actifs numé­riques basée dans la pro­vince cana­dienne d’Alberta.

Celle-ci a déci­dé ce dimanche de mettre un terme à ses acti­vi­tés, en expli­quant avoir été vic­time d’un pira­tage.

« Nous avons du faire face à un pira­tage, et nous avons lan­cé une enquête ».

« Du fait d’un bug, cer­tains indi­vi­dus sont par­ve­nus à reti­rer l’ensemble des fonds de notre pla­te­forme. Nous sommes en train de mener notre enquête. Nous sommes sin­cè­re­ment déso­lés que les choses se ter­minent ain­si. Nous ne pour­rons rem­bour­ser per­sonne avant la fin de notre enquête ».

Selon cer­taines sources, les pertes pour les inves­tis­seurs s’élèveraient à 913 Bit­coins (58 mil­lions de dol­lars).

La crypto-sphère reste dubitative

Cette déci­sion a sus­ci­té des inter­ro­ga­tions auprès de cer­tains membres de la cryp­to-sphère. En effet, plu­sieurs obser­va­teurs estiment que les résul­tats de cette « enquête » sont déjà connus par la pla­te­forme, puisque celle-ci s’est d’ores et déjà décla­rée « déso­lée que les choses se ter­minent ain­si. »

Pour le site Blokt, la bourse aurait eu recours à une méthode bien connue : « gagner la confiance des uti­li­sa­teurs, obte­nir leur argent et s’enfuir sans lais­ser la moindre trace.» Le média affirme que « dans la plu­part des cas, les gérants d’une pla­te­forme d’échange pira­tée doivent infor­mer les auto­ri­tés pour les aider dans leur enquête […]. De son côté, Maple­Change a, comme par hasard, sau­té toutes les étapes et a immé­dia­te­ment ces­sé ses acti­vi­tés, en fer­mant éga­le­ment ses comptes de réseaux sociaux.»

Ouverte en mai der­nier, Maple­Change réfé­ren­çait 62 tokens, notam­ment le Bit­coin, l’Ether ou encore le Lite­coin. Les volumes qu’elle enre­gis­trait étaient rela­ti­ve­ment modestes, avec un pic à 67 000 dol­lars d’échanges quo­ti­diens. De quoi tou­te­fois lui per­mettre d’amener ses uti­li­sa­teurs à lui confier plu­sieurs dizaines de mil­lions de dol­lars d’actifs numé­riques.

Depuis plu­sieurs mois, cer­tains uti­li­sa­teurs avaient déjà fait part de leurs craintes vis-à-vis de Maple­Change. Dès juin der­nier, le fon­da­teur du Sola­rium­coin – un token qui avait été lis­té sur la pla­te­forme – avait expri­mé (dans un anglais approxi­ma­tif) ses doutes sur le forum Bit­coin­Talk :

« Ils ne pré­sentent pas les membres de leur équipe,

On ignore où ils sont situés, seul le Cana­da est men­tion­né…

[…] ils ont un pro­blème avec mon com­men­taire qui alerte les uti­li­sa­teurs de ce déve­lop­peur cou­tu­mier des “exit scams”»

Cette semaine, plu­sieurs obser­va­teurs en ont pro­fi­té pour rap­pe­ler aux inter­nautes les risques liés à l’utilisation de cryp­to-pla­te­formes confi­den­tielles :

« Une petite cryp­to-pla­te­forme d’échange s’est adon­née à un “exit scam”, en s’emparant de l’ensemble des fonds de ses clients.

Il n’y a aucune rai­son d’avoir recours à de petites pla­te­formes d’échange. Uti­li­sez des pla­te­formes éta­blies, qui sont régu­lées et trans­pa­rentes.

Les petites pla­te­formes se foca­lisent sur la maxi­mi­sa­tion de leurs pro­fits, pas sur la sécu­ri­té ou sur la pro­tec­tion des inves­tis­seurs. »

« Évi­tez d’utiliser les pla­te­formes qui ne pos­sèdent rien dans leurs “cold wal­lets”»

Un compte Twit­ter –  bap­ti­sé Maplechang’ed –  a été mis sur pied par des vic­times de la pla­te­forme. Celui-ci a relayé ce mar­di un article publié sur la pla­te­forme Stee­mit, selon lequel deux frères d’origine rou­maine seraient à l’origine de cette escro­que­rie :


Son auteur fait notam­ment appa­raître des liens entre les deux entre­pre­neurs et le Wey­coin, une cryp­to-mon­naie qui aurait, elle aus­si, été lan­cée afin d’escroquer des inter­nautes.

Réfé­rences : Blokt, Bit­coi­nist

58 mil­lions de dol­lars : la pla­te­forme Maple­Change accu­sée d’avoir maquillé un « exit-scam » en pira­tage
Mer­ci !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des

Notice: Constant WP_USE_THEMES already defined in /home/akinator/crypto-france.com/index.php on line 14

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 3743