Aspect Légal Régulation

Pour le président de la SEC, les cryptomonnaies et la Fintech pourraient être aussi disruptives que l’émergence de l’Internet dans les années 90

Gary Gens­ler, le pré­sident de l’au­to­ri­té amé­ri­caine des mar­chés finan­ciers (SEC), a récem­ment évo­qué son point de vue concer­nant la régu­la­tion des cryp­to­mon­naies auprès du Par­le­ment européen.

Aussi disruptif que l’Internet des années 90

Pièces de plusieurs crypto-monnaies

Gary Gens­ler s’est entre­te­nu mer­cre­di par visio­con­fé­rence avec la Com­mis­sion des affaires éco­no­miques et moné­taires du Par­le­ment euro­péen. Il a par­ta­gé ses recom­man­da­tions concer­nant la régu­la­tion des crypto-actifs.

Dans son allo­cu­tion, le diri­geant a sou­li­gné le rôle occu­pé par les nou­velles tech­no­lo­gies finan­cières dans la mon­dia­li­sa­tion des flux éco­no­miques et le décloi­son­ne­ment des mar­chés nationaux.

« Je pense que la trans­for­ma­tion que nous vivons actuel­le­ment pour­rait être tout aus­si impor­tante que celle de l’In­ter­net dans les années 1990 », a‑t-il confié.

Pour M. Gens­ler, les cryp­to-mar­chés, qui pèsent actuel­le­ment 2 200 mil­liards de dol­lars, consti­tuent une classe d’ac­tifs « véri­ta­ble­ment mon­diale » :

« Ils n’ont ni fron­tières ni limites. Ils fonc­tionnent 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 ».

Le « défi » environnemental du Bitcoin

Bitcoin mining environnementEero Heinä­luo­ma, une poli­ti­cienne fin­lan­daise, a ensuite évo­qué la ques­tion de l’empreinte envi­ron­ne­men­tale des cryp­to-actifs.

Le diri­geant a fait remar­quer que l’élec­tri­ci­té consom­mée par le Bit­coin était plus impor­tante que celle uti­li­sée par des pays comme la Suède ou les Pays-Bas. Il a éga­le­ment ajou­té que cette consom­ma­tion dépas­sait « les réduc­tions totales d’é­mis­sions de gaz à effet de serre liées à l’u­ti­li­sa­tion de véhi­cules électriques ».

S’il a affir­mé que le bilan envi­ron­ne­men­tal du Bit­coin consti­tuait un « défi » impor­tant, le diri­geant a évo­qué la popu­la­ri­té crois­sante des cryp­to-réseaux basés sur un pro­to­cole de vali­da­tion par preuve d’en­jeu (« proof-of-stake »), plus effi­cient d’un point de vue éner­gé­tique. Il estime qu’a­vec la démo­cra­ti­sa­tion de cette méthode pour sécu­ri­ser d’autres réseaux blo­ck­chain, les craintes liées aux émis­sions de CO2 par les cryp­to-actifs devraient à l’a­ve­nir se foca­li­ser sur le Bitcoin.

Le pré­sident de la SEC a mis l’ac­cent sur la néces­site de déve­lop­per des cadres régle­men­taires per­met­tant de trou­ver un équi­libre entre le sou­tien à l’in­no­va­tion des cryp­to-actifs et de la finance décen­tra­li­sée et le main­tien de pro­tec­tions solides pour les épargnants.

DeFi et stablecoins

DeFi finance décentraliséeM. Gens­ler a évo­qué l’é­mer­gence des pla­te­formes de finance décen­tra­li­sée (DeFi).

Il explique qu’elles offrent « un accès direct à des mil­lions d’in­ves­tis­seurs » sans avoir besoin d’un cour­tier fai­sant office d’in­ter­mé­diaire. Mais cette inno­va­tion sup­pose, selon lui, des risques impor­tants, comme « des fraudes, des escro­que­ries et des abus ». Il a sou­li­gné la vul­né­ra­bi­li­té des épar­gnants en l’ab­sence « d’o­bli­ga­tions claires en termes de pro­tec­tion des investisseurs ».

L’homme a éga­le­ment par­ta­gé ses inquié­tudes vis-à-vis des « sta­ble­coins », ces cryp­to­mon­naies dont le cours est indexé sur celui du dol­lar. Il estime que près de 3/4 des volumes de cryp­to-tra­ding font inter­ve­nir ces actifs numériques.

Il juge que ces mon­naies faci­litent la tâche des agents éco­no­miques « qui cherchent à contour­ner cer­tains objec­tifs de poli­tique publique », comme les mesures de pro­tec­tion contre le blan­chi­ment d’argent et les sanc­tions internationales.

« Vous avez déjà enten­du par­ler du Diem de Face­book [le “sta­ble­coin” qui sera pro­chai­ne­ment pro­po­sé par le réseau social]. Mais le mar­ché des “sta­ble­coins” pèse déjà 116 mil­liards de dol­lars », a‑t-il déclaré.

Réfé­rence : Coin­Te­le­graph

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments