Crypto-monnaies

La société de capital-risque Union Square Ventures compte investir dans la crypto-sphère

Capital-risque

Mal­gré la ten­dance bais­sière enre­gis­trée ces der­niers mois, la socié­té d’in­ves­tis­se­ment Union Square Ven­ture a fait part de son désir d’in­ves­tir sur les crypto-marchés. 

Albert Wenger Union Square Ven­tures (USV), l’une des prin­ci­pales socié­tés de capi­tal-risque au monde, a l’in­ten­tion de prendre un enga­ge­ment à long terme sur le mar­ché des cryp­to-mon­naies. Albert Wen­ger, asso­cié direc­teur de l’en­ti­té, a ain­si décla­ré à CNBC qu’il consi­dé­rait le fait de déte­nir des actifs numé­riques comme une oppor­tu­ni­té. Il ne pré­voit tou­te­fois pas de créer un fonds dis­tinct, qui serait spé­cia­li­sé dans les crypto-monnaies.

« Nous voyons de nom­breux avan­tages à conser­ver ces actifs au sein de la même struc­ture », a‑t-il indiqué.

Cette socié­té new-yor­kaise a fait part de son inten­tion de réa­li­ser plu­sieurs inves­tis­se­ments dans le sec­teur des cryp­to-mon­naies. M. Wen­ger a notam­ment révé­lé qu’il envi­sa­geait de miser sur Coin­base, une bourse d’é­change amé­ri­caine qui serait déjà valo­ri­sée à 8 mil­liards de dol­lars.

Les investisseurs tentent de trouver la « blockchain gagnante »

Union Square VenturesLes cryp­to-mar­chés sont actuel­le­ment moroses ? Pas de quoi refroi­dir l’en­thou­siasme d’USV, qui se place avant tout dans une approche à long terme.

M. Wen­ger a par ailleurs pré­ci­sé qu’il comp­tait pri­vi­lé­gier les pla­te­formes per­met­tant de déployer des appli­ca­tions, plu­tôt que d’in­ves­tir direc­te­ment dans ces mêmes applications.

« Les inves­tis­seurs injectent logi­que­ment des sommes impor­tantes dans ce sec­teur, car j’es­time qu’ils s’at­tendent à ce qu’une “blo­ck­chain gagnante” puisse valoir un jour 1000 mil­liards, voire plu­sieurs mil­liers de mil­liards de dol­lars. Et ce n’est pas si fou de pen­ser ça », a‑t-il ajouté.

Selon M. Wen­ger, ceux qui inves­tissent à ce stade pré­coce des cryp­to-mar­chés pour­raient sor­tir gagnants sur le long terme – et ce même s’ils pour­raient pro­chai­ne­ment faire les frais d’une nou­velle phase de correction.

En évo­quant les Ini­tial Coin Offe­rings (ICOs), le diri­geant d’USV a décla­ré que leur image avait été écor­née suite à des escro­que­ries, mais éga­le­ment aux échecs de nom­breuses star­tups blo­ck­chain. Il recon­nait cepen­dant que cette méthode de finan­ce­ment consti­tue une approche nova­trice, qui devrait conti­nuer à se développer.

Enfin, M. Wen­ger a révé­lé qu’il pos­sé­dait du BTC. Il a tou­te­fois appe­lé les épar­gnants à n’in­ves­tir dans la pre­mière cryp­to-mon­naie que les sommes qu’ils seraient prêts à perdre :

« Pour le moment, ce domaine com­porte des risques éle­vés, et je consi­dère que per­sonne ne devrait y inves­tir les éco­no­mies de toute une vie », a‑t-il précisé.

La semaine der­nière, Andrees­sen Horo­witz, une autre grande socié­té amé­ri­caine de capi­tal-risque, annon­çait qu’elle allait lan­cer son pre­mier fonds d’in­ves­tis­se­ment en crypto-monnaies.

Réfé­rences : Cryp­to­vest, CNBC

Rate this post
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x