Crypto-monnaies

VeChain s’associe avec le premier opérateur mobile du Japon

Singapour

VeChain Thor, une socié­té qui per­met de véri­fier l’i­den­ti­té indi­vi­dus et de pro­duits grâce à la blo­ck­chain, a signé un par­te­na­riat avec l’o­pé­ra­teur mobile numé­ro un du mar­ché au Japon.

Une exposition auprès de plus de 75 millions d’abonnés

NTT DocomoVeChain Thor, dont la pre­mière ver­sion fut lan­cée en juin 2016, émane de la socié­té shan­gaïenne BitSE. Encore appe­lée VeChain jus­qu’en février der­nier, la star­tup ambi­tionne de pro­po­ser sa solu­tion d’i­den­ti­fi­ca­tion à des sec­teurs aus­si variés que la lutte contre la contre­fa­çon, la chaîne logis­tique ou la ges­tion d’ac­tifs – autre­ment dit, tous les domaines qui néces­sitent d’au­then­ti­fier des pro­duits. Pour ce faire, elle s’ap­puie notam­ment sur la tech­no­lo­gie NFC, que l’on retrouve éga­le­ment au sein des sys­tèmes de paie­ment sans contact.

Lors de la rédac­tion de cet article, l’en­semble des tokens VET – l’ac­tif natif ce réseau – pesaient 738 mil­lions de dol­lars, poin­tant ain­si en 21ème posi­tion du clas­se­ment éta­bli par Coin­Mar­ket­Cap.

De son côté, NTT Doco­mo fut créée en 1991 par les socié­tés Nip­pon Tele­graph et Tele­phone Cor­po­ra­tion. NTT, qui est déte­nue en par­tie par l’É­tat japo­nais, pos­sède la majo­ri­té des parts de Doco­mo. Selon le site Sta­tis­ta, cette der­nière reven­dique actuel­le­ment 76,3 mil­lions d’a­bon­nés à ses ser­vices de télé­pho­nie mobile.

Doco­mo pré­voit de pas­ser à la 5G d’i­ci à 2020. En février der­nier, la socié­té a lan­cé un pro­gramme ouvert aux enti­tés dési­reuses d’ex­plo­rer les appli­ca­tions ren­dues pos­sibles grâce à cette tech­no­lo­gie – une ini­tia­tive rejointe par Sony, MUFG Bank et le gou­ver­ne­ment local d’O­ki­na­wa.

L’é­co­sys­tème VeChain Thor a d’ailleurs été pen­sé pour tirer pro­fit des capa­ci­tés du réseau 5G :

« Notre objec­tif consiste à amé­lio­rer et enri­chir nos ser­vices actuels dédiés à la tra­ça­bi­li­té, à la ges­tion de la chaîne logis­tique, et aux smart­phones de nos uti­li­sa­teurs », a pré­ci­sé la star­tup dans un com­mu­ni­qué de presse. « Dans le cadre de notre volon­té d’of­frir dans notre éco­sys­tème des appli­ca­tions liées à la tra­ça­bi­li­té au Japon, le pro­gramme 5G offri­ra une valeur addi­tion­nelle à la solu­tion pro­po­sée dans la région par VeChain ».

De nombreux partenaires

VeChainOri­gi­naire de Sin­ga­pour, VeChain Thor a su s’en­tou­rer d’une longue liste de par­te­naires. Il s’a­git d’ailleurs de la pre­mière cryp­to-socié­té a avoir noué un accord avec le gou­ver­ne­ment chi­nois, à tra­vers un par­te­na­riat concer­nant le gou­ver­ne­ment régio­nal de Guiyang.

En octobre 2016, sa solu­tion avait été uti­li­sé par la marque Baby­ghost afin d’a­jou­ter des puces NFC à sa col­lec­tion « Indi­go Child ». Les vête­ments concer­nés pou­vaient ain­si être scan­nés afin d’ob­te­nir une « mémoire inter­ac­tive » des dif­fé­rentes étapes de leur fabri­ca­tion – des don­nées sto­ckées sur la blockchain.

En mai 2017, VeChain Thor avait rejoint le pro­gramme d’in­cu­ba­tion du géant de l’au­dit et de la comp­ta­bi­li­té Pri­ce­wa­te­rhou­se­Coo­pers. En mai 2018, la firme s’é­tait offerte une part mino­ri­taire de la startup.

VeChain Thor a éga­le­ment signé des accords avec les régu­la­teurs chi­nois de l’in­dus­trie du tabac pour les aider à lut­ter contre la pro­duc­tion de ciga­rettes contre­faites, avec l’uni­ver­si­té d’Ox­ford mais aus­si avec le fabri­cant d’au­to­mo­biles BMW.

Réfé­rence : Finance Magnates