Aspect Légal Cybercriminalite

Au Danemark, une femme a été condamnée à 6 ans de prison pour s’être offert les services d’un tueur à gages sur le Darknet

Tueur à gages

Au Dane­mark, une ita­lienne a été condam­née à six ans de pri­son pour avoir uti­li­sé des Bit­coins afin d’en­ga­ger un tueur à gages, qui était cen­sé assas­si­ner son petit ami.

Nous avons beau­coup de chance : il est aujourd’­hui pos­sible de com­man­der des vête­ments, de la nour­ri­ture ou des pro­duits numé­riques avec une grande faci­li­té, sans avoir à bouge de chez soi.

Et si la plu­part des com­mandes effec­tuées sur inter­net sont par­fai­te­ment légales, on sait qu’une part d’entre elles concerne des pro­duits ou des ser­vices illi­cites : stu­pé­fiants, mots de passe volés… ou même des meurtres.

C’est ce qui s’est pas­sé récem­ment au Dane­mark. Une femme de natio­na­li­té ita­lienne, qui s’é­tait ins­tal­lé dans le pays, ne sup­por­tait vrai­sem­bla­ble­ment plus son petit ami. Mais plu­tôt que de prendre la déci­sion de le quit­ter, elle a choi­si de se rendre sur le Dark­net afin d’en­ga­ger un tueur à gages, qui serait char­gé d’as­sas­si­ner son com­pa­gnon.

CrimeBay

Si nous n’a­vons pas pu obte­nir d’in­for­ma­tions à ce sujet, il sem­ble­rait que le pré­ten­du tueur à gages ne soit jamais passe à l’ac­tion, et qu’il se soit conten­té de récol­ter les Bitcoins.

Des Bitcoins… contre un meurtre

Criminel DarknetCette ita­lienne, dont l’identité reste incon­nue, a embau­ché le tueur à gages sur un site appe­lé « Crime Bay ».

Afin qu’il puisse se débar­ras­ser de son petit ami, elle lui a fait par­ve­nir une pho­to de la future vic­time, ain­si que son adresse. Elle était for­melle : l’homme devait néces­sai­re­ment uti­li­ser un silen­cieux, et il devait être en mesure d’a­battre son com­pa­gnon dès le pre­mier tir.

Les médias qui ont cou­vert l’af­faire ont insis­té sur le prix de cette com­mande : 4,1 bit­coins – soit envi­ron 4000 dol­lars lors de la signa­ture du contrat. Mais, suite à la flam­bée du cours de la mon­naie numé­rique cette année, ces coins repré­sentent désor­mais la coquette somme de 73 000 dol­lars.

On peut donc se deman­der, dans cette affaire, ce qui a le plus affec­té la com­man­di­taire : les 6 années d’emprisonnement qu’elle va devoir pur­ger, où le fait d’a­voir dépen­sé ses Bit­coins, et de ne pas avoir anti­ci­pé la flam­bée du cours de la mon­naie numé­rique.

6 années d’emprisonnement

Justice

L’italienne, âgée de 58 ans, a été condam­né à 6 ans d’emprisonnement, après avoir avoir plai­dé non coupable.

Une fois qu’elle aura pur­gé sa peine, elle sera expul­sée du Dane­mark, un pays au sein duquel elle avait pas­sé les trente der­nières années.

La vic­time du com­plot était pré­sente dans la salle d’au­dience lorsque le ver­dict a été pro­non­cé, et a pu ensuite s’en­tre­te­nir avec l’accusée, sans que l’on n’ait pu connaître la teneur de ses propos.

On peut espé­rer qu’il avait, lui aus­si, pu ache­ter plu­sieurs Bit­coins lorsque ceux-ci ne valaient encore que quelques cen­taines d’euros.

Le Bitcoin, la monnaie des criminels ?

Crime BitcoinCette affaire com­porte tous les ingré­dients dont raf­fole le grand public : un meurtre, un tueur à gages, le Dark Web et un ser­vice réglé en cryp­to-mon­naie. Et, mal­heu­reu­se­ment, de telles his­toires peuvent conduire cer­taines per­sonnes à croire que la majo­ri­té des Bit­coins seraient uti­li­sés pour s’of­frir de tels ser­vices – ce qui est loin d’être le cas.

On sait d’ailleurs que plus de 90% des billets de banque amé­ri­cains contien­draient des traces de cocaïne – et pour­tant, la majeure par­tie des tran­sac­tions payées en espèces outre-atlan­tique concernent des achats par­fai­te­ment licites.

Il y a quelques jours, nous relayions les résul­tats d’une étude qui mon­trait que la part des Bit­coins des­ti­nés au finan­ce­ment d’ac­ti­vi­tés illé­gales serait en baisse, et serait deve­nue mino­ri­taire à par­tir de 2016.

Utilisation du Bitcoin à des fins illcites

On peut d’ailleurs pen­ser que cette ten­dance devrait se pour­suivre au cours des pro­chaines années.

Elle pour­rait s’ac­cé­lé­rer avec l’arrivée pro­chaine du Light­ning Net­work autour du réseau Bit­coin. Celui-ci devrait per­mettre de pro­fi­ter de paie­ments plus rapides et moins coû­teux, et de favo­ri­ser ain­si la démo­cra­ti­sa­tion de la mon­naie numérique.

Réfé­rences : Bit­coi­nist, Sput­nik­News, News.sky

Rate this post
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires