Crypto-monnaies

Voici comment le jeu Axie Infinity est devenu le deuxième plus grand générateur de revenus de la crypto-sphère

Jeu Axie Infinity

Axie Infi­ni­ty a connu une période excep­tion­nelle. La pla­te­forme « play-to-earn » est deve­nue le nou­veau visage de la conver­gence entre la cryp­to-sphère et le monde du gaming.

Le « play-to-earn » Axie Infinity enregistre des records

C’est un véri­table suc­cès. Dans une série de tweets publiée jeu­di soir, Connor Demp­sey, l’un des asso­ciés de Coin­base Ven­tures, a évo­qué le « boom du gaming NFT », sym­bo­li­sé par la réus­site inso­lente d’Axie Infi­ni­ty.

Dans le gra­phique qu’il pré­sente, on constate que le jeu est par­ve­nu à géné­rer la somme de 343 mil­lions de dol­lars sur les 30 der­niers jours grâce à ses frais de transactions :

Revenus frais cryptomonnaies

C’est plus que n’im­porte quel autre pro­to­cole ou pla­te­forme – à l’ex­cep­tion du lea­der Ethe­reum. Axie Infi­ni­ty par­vient ain­si à dépas­ser de grands acteurs de l’é­co­sys­tème tels que le Bit­coin, Open­Sea, Unis­wap ou encore la Binance Smart Chain.

« Voi­là com­ment ça fonctionne :

Chaque fois qu’un NFT Axie est échan­gé, une part de ter­rain vir­tuel est ven­due ou deux Axies sont créés. Le pro­to­cole ponc­tionne alors des frais, libél­lés en $AXS et en $SLP.

Ces reve­nus sont pla­cés dans une tré­so­re­rie, qui a récem­ment atteint près de 600 mil­lions de dollars. »

M. Demp­sey a éga­le­ment expli­qué com­ment les joueurs pou­vaient gagner de l’argent avec leurs Axies (de petits bon­hommes sem­blables à des Poké­mon) :

« Axie pro­pose un « play-to-earn » conju­guant gaming et crypto.

En rem­por­tant des batailles et des quêtes, les joueurs gagnent des $SLP, qui peuvent être ven­dus contre de la mon­naie locale. »

Lors de la rédac­tion de cet article, la pla­te­forme avait géné­ré plus de 21 mil­lions de dol­lars de tran­sac­tions de NFTs au cours des der­nières 24 heures.

Statistiques Axie Infinity au 3 septembre 2021

Elle poin­tait à la deuxième place du clas­se­ment des NFTs en termes de volumes, der­rière la col­lec­tion Loot. Sur les 30 der­niers jours, plus de 1,8 mil­lion de tran­sac­tions avaient été conclues par Axie.

L’ef­fer­ves­cence consta­tée ces der­nières semaines autour du jeu s’é­tait tra­duite dans la flam­bée du cours de son token natif, l’AXS. Celui-ci est pas­sé d’un peu plus de 6 dol­lars le 3 juillet à plus de 74 dol­lars lors de la rédac­tion de cet article.

La valeur de l’ac­tif avait ain­si été mul­ti­pliée par plus de 12 en l’es­pace de seule­ment 2 mois :

L'évolution du cous de l'AXS/USD au 3 septembre 2021

Près de 600 dollars pour pouvoir jouer

Les tweets du finan­cier com­portent un lien vers un article publié mer­cre­di par Coin­base, qui pré­sente « l’é­co­no­mie du “play-to-earn”  ».

On y apprend que la demande sus­ci­tée par Axie Infi­ni­ty a fait gon­fler le prix des Axies. Celui-ci est actuel­le­ment com­pris entre 191 et 1 059 dol­lars, alors qu’il faut s’of­frir au moins 3 Axies pour pou­voir pro­fi­ter du jeu.

Coin­base rap­porte éga­le­ment que les reve­nus géné­rés par Axie Inifin­ty ont qua­si­ment dou­blé en août par rap­port à juillet.

La popu­la­ri­té du jeu avait démar­ré l’an­née der­nière aux Phi­lip­pines. Il avait sus­ci­té un tel engoue­ment que des agents des finances avaient dû rap­pe­ler que les pro­fits tirés des jeux « play-to-earn » devaient être déclarés.

Pour Connor Demp­sey, la popu­la­ri­té d’Axie Infi­ni­ty devrait être béné­fique pour l’en­semble de la cryp­to-sphère :

« Sans doute le plus inté­res­sant : le mil­lion d’u­ti­li­sa­teurs d’Axie est en train d’ap­prendre à inter­agir avec les cryp­to­mon­naies, les NFTs, les por­te­feuilles numé­riques, les pla­te­formes d’é­change décen­tra­li­sées… tout en jouant à un jeu.

Il n’est pas dif­fi­cile de voir ce nou­veau groupe comme les uti­li­sa­teurs natu­rels d’autres appli­ca­tions de DeFi et du Web 3.0 à l’avenir ».

La prin­ci­pale cri­tique for­mu­lée contre Axie concerne à sa dura­bi­li­té : l’aug­men­ta­tion de la somme à débour­ser pour y par­ti­ci­per pour­rait-elle faire naître des bar­rières à l’en­trée insur­mon­tables pour de nom­breux joueurs potentiels ?

C’est là qu’in­ter­vient Yield Guild Games. L’en­ti­té se pré­sente comme une « orga­ni­sa­tion auto­nome décen­tra­li­sée dédiée à l’in­ves­tis­se­ment dans des NFts uti­li­sés dans des mondes vir­tuels et des jeux basés sur la blockchain ».

Elle pro­pose de prê­ter des Axies contre une com­mis­sion sur les reve­nus géné­rés par les emprun­teurs. L’en­ti­té a récem­ment noué un par­te­na­riat avec la bourse d’é­change FTX afin de spon­so­ri­ser plus de 100 joueurs rési­dant dans des pays en voie de développement.

Rate this post