Aspect Légal Régulation

Bruno Le Maire désigne un « Monsieur Crypto-monnaies » chargé de l’élaboration d’un cadre réglementaire

Bruno Le Maire

Quelques semaines après avoir indi­qué qu’il évo­que­rait les mon­naies numé­riques au cours du pro­chain G20, Bru­no Le Maire a annon­cé vou­loir mettre en place une « mis­sion sur les crypto-monnaies ».

Il compte ain­si for­mer un groupe de tra­vail qui sera char­gé de l’é­la­bo­ra­tion d’un cadre régle­men­taire autour de ces actifs. Pour mener à bien cet objec­tif, le ministre de l’É­co­no­mie et des Finances compte pla­cer à sa tête un ancien sous-gou­ver­neur de la Banque de France, Jean-Pierre Landau.

Une nouvelle « mission sur les crypto-monnaies » destinée à encadrer plus fermement leur utilisation

Il y a quelques mois, M. Macron avait été pho­to­gra­phié en bran­dis­sant un wal­let Led­ger Blue. Pour­tant, rien n’in­dique que son gou­ver­ne­ment soit prêt à lâcher du lest vis-à-vis des mon­naies numériques.

Le ministre de l’É­co­no­mie et des Finances a décla­ré hier qu’il plan­chait sur la for­ma­tion d’un groupe de tra­vail. Son objec­tif ? Mieux étu­dier le fonc­tion­ne­ment des cryp­to-mon­naies, pour pou­voir pro­po­ser de nou­velles règles des­ti­nées à enca­drer leur uti­li­sa­tion.

« Nous vou­lons une éco­no­mie stable : nous refu­sons les risques de spé­cu­la­tion et les pos­sibles détour­ne­ments finan­ciers liés au Bitcoin », a expli­qué Bru­no Le Maire lun­di matin.

« J’ai deman­dé à ce que la pré­si­dence argen­tine du G20 se sai­sisse de cette ques­tion, et je viens de confier à Jean-Pierre Lan­dau, ancien sous-gou­ver­neur de la Banque de France, une mis­sion sur les crypto-monnaies. »

Jean-Pierre Lan­dau sera ain­si char­gé de pro­po­ser « des orien­ta­tions sur l’é­vo­lu­tion de la régle­men­ta­tion ». Il s’a­gi­ra de « mieux maî­tri­ser » son déve­lop­pe­ment, mais éga­le­ment de pré­ve­nir l’utilisation des mon­naies numé­riques « à des fins d’é­va­sion fis­cale, de blan­chi­ment ou de finan­ce­ment d’ac­ti­vi­tés cri­mi­nelles ou de ter­ro­risme ».

Nous acceptons les Bitcoins

Jean-Pierre Landau : les Bitcoins sont les tulipes des temps modernes

Jean-Pierre LandauAlors que le gou­ver­ne­ment ambi­tionne de décou­ra­ger l’u­ti­li­sa­tion des cryp­to-mon­naies pour la conduite d’ac­ti­vi­tés illé­gales, le choix de Jean-Pierre Lan­dau semble logique.

L’ex sous-gou­ver­neur de la Banque de France avait fait part de son désa­mour pour le Bit­coin dès 2014, à tra­vers une tri­bune rédi­gée pour le Finan­cial Times.

Son article, titré « Atten­tion à la folie du Bit­coin, la tulipe du 21ème siècle », fai­sait réfé­rence à la Tuli­po­ma­nie qui avait pro­vo­qué la ruine de nom­breux inves­tis­seurs hol­lan­dais au 17ème siècle.

Il indi­quait que, si les Bit­coin pou­vait être attrayants au yeux de cer­tains indi­vi­dus, c’é­tait avant tout pour leur carac­tère ano­nyme.

Voi­ci ce que l’on pou­vait y lire :

« Cette mon­naie est actuel­le­ment attrayante, et ce pour deux rai­sons — la pre­mière, c’est l’a­no­ny­mat, qui la rend utile pour mener des opé­ra­tions d’é­va­sion fis­cale et de blan­chi­ment d’argent. Ceci ne dure­ra pas ; les auto­ri­tés sont en train de réa­li­ser ce problème.

Une décla­ra­tion plu­tôt éton­nante lorsque l’on sait que le Bit­coin n’est pas ano­nyme, mais pseu­do­nyme.

Il avait ensuite évo­qué la nature spé­cu­la­tive de la crypto-monnaie :

L’autre, c’est la « spé­cu­la­tion pure », et les Bit­coins consti­tuent les tulipes des temps modernes — Cette folie n’est pas encore ter­mi­née, mais plus elle va durer long­temps, plus un grand nombre d’in­ves­tis­seurs risquent d’en être victimes. »

Si les acteurs fran­çais de l’é­co­sys­tème des mon­naies numé­riques sont encore rela­ti­ve­ment peu nom­breux, il convient de citer la socié­té la socié­té Led­ger, qui est éga­le­ment à l’o­ri­gine du bureau de change « la Mai­son du Bit­coin », niché au cœur de Paris.

En mars der­nier, elle était par­ve­nue à lever 7 mil­lions de dol­lars pour accom­pa­gner son déve­lop­pe­ment. Depuis quelques semaines, elle a d’ailleurs été sub­mer­gée par les demandes : ceux qui com­mandent des wal­lets Led­ger Nano S aujourd’­hui devront ain­si patien­ter jus­qu’au 23 mars pro­chain pour pou­voir les recevoir.

Réfé­rence : News.Bitcoin

5/5 – (1 vote) 
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Tom
Tom
4 années il y a

Un ex-gour­ver­neur de banque pour nous par­ler de tech­no­lo­gie pair à pair et d’é­va­sion fiscale…trop fort. Et la Socié­té Gêné­rale au Dela­ware ils s’en occupent??

Tom
Tom
4 années il y a

Comme l’AMF ou l’A­gence France Tré­sor, les loups gardent la bergerie…