Aspect Légal Régulation

Corée du Sud : plusieurs banques décident de mettre un terme aux services fournis aux plateformes d’échange de crypto-monnaie

Corée du Sud Séoul

La Corée du Sud souhaite rapidement en finir avec le trading anonyme de monnaie numérique. Après avoir mené cette semaine des vérifications au sein de six grandes banques, les autorités locales ont jugé “inadéquats” les systèmes de contrôle interne qui y étaient utilisés.

Du fait des règles strictes imposées par Séoul, certaines banques ont préféré mettre un terme aux services qu’elles proposent aux plateformes d’échange, plutôt que d’avoir à mettre en place un système de vérification d’identité.

Des contrôles internes inadéquats

Financial Services Commission Corée du sudLundi dernier, la Financial Intelligence Unit (FIU) et la Financial Supervisory Service (FSS) sud-coréennes avaient commencé à mener des investigations auprès de six grandes banques locales.

Woori Finance Holdings, la KB Kookmin Bank, la Shinhan Bank, la Nonghyup Bank et la Korea Development Banksont sont ainsi actuellement inspectées. L’objectif : savoir si elles respectent les obligations anti-blanchiment d’argent, telles qu’elles ont été précisées dans le cadre réglementaire relatif aux crypto-monnaies, récemment établi par le gouvernement.

L’inspection, qui devait dans un premier temps être effectuée du 8 au 11 janvier, a finalement été étendue jusqu’au 16 janvier, d’après ce qu’indique Money Today. Le site rapporte les propos qu’aurait tenus un agent de la FSS :

"Nous avons étendu la période d'examen, dans la mesure où nous devons identifier et répondre à des éléments plus précis suite à la découverte de contrôles internes inadéquats lors des contrôles que nous avons menés sur ces sites"

Les banques se retirent

Shinhan BankLes autorités souhaitent trouver un moyen de  mettre fin au trading anonyme de crypto-monnaies. Celui-ci est toujours possible dans le pays : les investisseurs peuvent pour cela s’appuyer sur des comptes bancaires en ligne, qui ne les contraignent pas à se soumettre à une vérification de leur identité.

Et ce sont les banques qui proposent, dans un premier temps, de tels comptes aux plateformes d’échange. Divisés en nombreux sous-comptes, il sont ensuite assignés par ces plateformes à leurs clients, afin qu’ils puissent y déposer de l’argent destiné au trading.

Vendredi, des journaux locaux rapportaient que certaines banques avaient décidé de mettre un terme à ce type de services, puisqu’il supposait désormais de vérifier l’identité des détenteurs de ces sous-comptes.

Alors que le gouvernement a augmenté la pression sur le marché des monnaies numériques, les banques commerciales ont décidé de se retirer” a indiqué le journal russe Etoday.

De son côté, la Shinhan Bank a annoncé vendredi qu’elle ne comptait pas mettre en place un tel système de vérification – préférant cesser d’offrir des services de compte en ligne aux plateformes d’échange. L’un des dirigeants de la banque aurait déclaré, d’après le média Hongyung :

"Nous avons décidé qu'il serait mieux de ne pas en mettre en place un système qui puisse permettre d'effectuer des transactions de monnaies virtuelles"

D’autres banques pourraient très prochainement faire de même. Un officiel de la IBK Bank a ainsi déclaré : “Nous avons également décidé de fermer l’ensemble de nos comptes en ligne existants”. Du côté de la KEB Hana Bank, un porte-parole explique ceci : “Je ne pense pas que nous ayons l’autorisation de fournir un compte destiné au trading de monnaies virtuelles”.

D’après le journal Kookje, la KEB Hana Bank et la KB Kookmin Bank ont décidé de ne plus proposer de comptes en ligne pour ces plateformes tant que les autorités n’auront pas apporté des précisions supplémentaires relatives à la nouvelle réglementation. Pendant ce temps, la Nonghyup Bank conduit un audit interne qui devrait l’aider à prendre une décision, comme l’indique l’agence de presse Yonhap.

Le média Hankyung explique que les banques risquent de rencontrer des difficultés si elles souhaitent mettre en place, pour ces comptes, un système qui puisse être pleinement conforme aux exigences strictes imposées par les régulateurs locaux. Il conclut ainsi :

"Ceci signifie, de fait, la fin des comptes de trading anonyme, ce qui va irrémédiablement diminuer le nombre de transactions de monnaies virtuelles".

Référence : News.bitcoin

Corée du Sud : plusieurs banques décident de mettre un terme aux services fournis aux plateformes d’échange de crypto-monnaie
Merci !

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Corée du Sud : plusieurs banques décident de mettre un terme aux services fournis aux plateformes d’échange de crypto-monnaie"

avatar
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
babacool
Invité

Il est intéressant de constater comme “les autorités” se bougent par rapport à, et pour ne citer qu’un exemple parmi tant d’autres, l’évasion fiscale dont les montants sont pourtant bien plus significatifs. Ce qui l’a encore, traduit bien le sens donné aux priorités par les “autorités”. CQFD?


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 3729