Aspect Légal Régulation

Corée du Sud : le ministre de la Justice aimerait interdire le trading de crypto-monnaies

Bitcoin Corée du Sud

Le gou­ver­ne­ment sud-coréen pré­pare un pro­jet de loi visant à inter­dire le tra­ding de cryp­to-mon­naies dans le pays. Alors que de nom­breux médias anglo­phones annoncent une fer­me­ture immi­nente de ces pla­te­formes, Reu­ters pré­cise qu’il fau­dra plu­sieurs mois, voire plu­sieurs années, avant que celui-ci ne puisse être adop­té.

La nou­velle a plon­gé la plu­part des mar­chés dans le rouge. Dans le même temps, on apprend que les auto­ri­tés ont mené plu­sieurs per­qui­si­tions auprès de ces pla­te­formes, qui seraient soup­çon­nées d’évasion fis­cale.

La Corée du Sud prépare un projet de loi visant à mettre fin aux échanges de crypto-monnaie

Corée du sud loi BitcoinPark Sang-ki, le ministre de la Jus­tice sud-coréenne, a décla­ré cette nuit lors d’une confé­rence de presse qu’il comp­tait s’en prendre aux pla­te­formes de tra­ding de mon­naies numé­riques.

Il explique qu’après avoir mené de longues concer­ta­tions avec les dif­fé­rentes agences gou­ver­ne­men­tales, il aime­rait pro­po­ser aux par­le­men­taires d’interdire pure­ment et sim­ple­ment cette acti­vi­té dans le pays :

« Il existe de grandes inquié­tudes concer­nant les mon­naies vir­tuelles, et le minis­tère de la Jus­tice est en train de pré­pa­rer un pro­jet de loi visant à inter­dire le tra­ding de cryp­to-mon­naie sur les pla­te­formes d’échange »

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’une fois qu’une pro­po­si­tion de loi est sou­mise, celle-ci doit faire l’objet d’un vote majo­ri­taire des 297 membres de la Natio­nal Assem­bly avant qu’elle ne puisse être adop­tée. D’après Reu­ters, il s’agit d’un pro­ces­sus qui peut prendre plu­sieurs mois, voire plu­sieurs années.

Char­lie Lee, le créa­teur du Lite­coin, a tenu à ras­su­rer les inves­tis­seurs, en fai­sant réfé­rence aux craintes liées aux rumeurs d’une pos­sible inter­dic­tion, en Chine, d’activités telles que le minage ou le tra­ding de mon­naies numé­riques :

Ce qui devrait, par contre, être rapi­de­ment mis en place, c’est l’interdiction pour les citoyens de recou­rir à des comptes de tra­ding ano­nymes sur les pla­te­formes d’échange. Et, plus géné­ra­le­ment, le gou­ver­ne­ment aime­rait que celles-ci puissent faire preuve d’une plus grande trans­pa­rence – comme nous vous l’indiquions déjà il y a deux semaines.

Yon­hap News, un média local, a ain­si pré­ci­sé le 2 jan­vier der­nier que le gou­ver­ne­ment allait se mettre, aux envi­rons du 20 jan­vier, à contraindre les uti­li­sa­teurs à se sou­mettre à une véri­fi­ca­tion d’identité – comme c’est déjà le cas sur de grandes pla­te­formes d’échange étran­gères, comme Bit­trex ou Bit­fi­nex.

Voi­ci ce que le site indique :

« Avec cette mesure, seules les comptes ban­caires asso­ciés à un “vrai nom”, et les comptes cor­res­pon­dants à ce nom sur les pla­te­formes d’échange pour­ront être uti­li­sés pour les dépôts et les retraits – la créa­tion de “comptes vir­tuels” sur les pla­te­formes d’échange sera inter­dite »

Des plateformes perquisitionnées

Bitcoin Corée du sud

De nom­breuses infor­ma­tions font état d’opérations de grande ampleur menées par le gou­ver­ne­ment contre les prin­ci­pales pla­te­formes d’échange.

Cette semaine, cer­taines d’entre elles ont ain­si reçu la visite d’inspecteurs de l’administration fis­cale. Coi­none, 9ème plus grande pla­te­forme au monde avec près d’un mil­liard de dol­lars de volumes quo­ti­diens, était l’une de leurs cibles. Voi­ci ce que cer­tains employés ont indi­qué à la presse :

« Quelques membres du Natio­nal Tax Ser­vices ont per­qui­si­tion­né notre bureau cette semaine. La police locale mène éga­le­ment une enquête visant notre socié­té depuis l’année der­nière, ils pensent que notre acti­vi­té est liée aux jeux d’argent [gam­bling]»

La deuxième prin­ci­pale pla­te­forme au monde, Bithumb, fut éga­le­ment per­qui­si­tion­née cette semaine : « Des ins­pec­teurs des impôts nous ont deman­dé hier de leur four­nir cer­tains docu­ments admi­nis­tra­tifs», ont décla­ré des employés de la pla­te­forme.

D’après cer­taines infor­ma­tions, Séoul vise­rait éga­le­ment les banques qui pro­po­saient des comptes de cryp­to-mon­naies.

Si elle évo­que­rait, pour jus­ti­fier ces mesures, la hausse du nombre de crimes en lien avec ces actifs, il sem­ble­rait que le gou­ver­ne­ment soit à la recherche de moyens pour cal­mer la fré­né­sie qui entoure les mon­naies numé­riques dans le pays, qui repré­sen­te­rait au moins 20% des échanges mon­diaux.

Les marchés dans le rouge

La pers­pec­tive d’une pos­sible fer­me­ture des pla­te­formes sud-coréenne a pro­vo­qué des réper­cus­sions immé­diates sur les mar­chés.

Alors que le Bit­coin s’échangeait à plus de 15 000 dol­lars à 1h10 cette nuit, son cours avait chu­té à mois de 13 200 dol­lars à 5h50, en baisse de 12%.  Lors de la rédac­tion de cet article, il était repas­sé au des­sus des 13 850 dol­lars :

évolution prix du Bitcoin le 11 janvier 2018

Dans le même temps, l’Ether était pas­sé de plus de 1 300 dol­lars à 1 150 dol­lars.

Du côté de Ripple, on consta­tait une baisse de plus de 50% sur une semaine, d’après les don­nées four­nies par Coin­Mar­ket­Cap, pas­sant d’un record his­to­rique de 3,84 dol­lars à 1,77 dol­lars aujourd’hui. On peut vrai­sem­bla­ble­ment pen­ser que la déci­sion du site, qui avait choi­si de ne plus prendre en compte les prix qui pré­valent sur les pla­te­formes sud-coréennes a pu engen­drer une cer­taine forme de panique – les pla­te­formes sud-coréennes cor­res­pon­dant à près de 50% des volumes de XRP échan­gés.

Reste à voir si cette baisse ne serait pas éga­le­ment le fruit d’une cor­rec­tion logique, après les fortes appré­cia­tions qu’ont connu les prin­ci­paux cryp­to-actifs ces der­nières jours. Celle-ci pour­rait per­mettre à cer­tains ache­teurs d’obtenir des actifs numé­riques à des prix plus attrac­tifs.

Réfé­rence : Reu­ters, Cryp­to­vest, Bit­coi­nist, Alt­Coin­To­day

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous vous sug­gé­rons de mener vos propres recherches avant de déci­der de vous pro­cu­rer des cryp­to-mon­naies – des actifs extrê­me­ment ris­qués. Ne dépen­sez pas plus que ce que vous pou­vez vous per­mettre de perdre. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec la lec­ture de cet article.

Corée du Sud : le ministre de la Jus­tice aime­rait inter­dire le tra­ding de cryp­to-mon­naies
5 (100%) 2 votes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Corée du Sud : le ministre de la Justice aimerait interdire le trading de crypto-monnaies"

avatar
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
babacool
Invité

Même com­bat que son confrère Bru­no Le Maire, n’est-ce pas. L’empire contre-attaque !


Notice: Constant WP_USE_THEMES already defined in /home/akinator/crypto-france.com/index.php on line 14

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 3743