Aspect Légal Régulation

La Corée du Sud met fin à l’anonymat sur les plateformes d’échange de crypto-monnaies

Les régu­la­teurs sud-coréens ont confir­mé la mise en place de lois inter­di­sant l’a­no­ny­mat sur les pla­te­formes d’é­change de cryp­to-mon­naies. Pour cer­tains obser­va­teurs, l’en­trée en vigueur de ces lois le 30 jan­vier pro­chain serait sur le point de léga­li­ser, de fait, ces plateformes.

6 banques prêtes à intégrer de nouvelles règles

Financial Services Commission Corée du sudLe Finan­cial Ser­vices Com­mis­sion a récem­ment indi­qué que les pla­te­formes d’é­change locales ne pou­vaient doré­na­vant plus prendre en charge les clients dont le nom n’est pas iden­tique à celui qui appa­raît sur leur compte bancaire.

Par ailleurs, les étran­gers – qu’ils soit nés ou non sur le sol sud-coréen – n’au­ront plus la pos­si­bi­li­té d’u­ti­li­ser ces pla­te­formes.

Voi­ci ce qu’elle a annoncé :

« La mise en place d’un sys­tème de véri­fi­ca­tion du nom, pour les ver­se­ments et les retraits liés à ces comptes, pren­dra effet le 30 jan­vier 2018 ».

Jus­qu’i­ci, six grandes banques sud-coréennes ont accep­té de mettre en place les chan­ge­ments requis par le gou­ver­ne­ment pour pou­voir conti­nuer à offrir des ser­vices liés à ces plateformes.

Les plateformes d’échange se préparent

Corée du sud loi BitcoinPour pou­voir appli­quer les nou­velles règles impo­sées par Séoul, les pla­te­formes d’é­change ont pré­sen­té à leurs uti­li­sa­teurs les obli­ga­tions régle­men­taires aux­quelles ils devront se confor­mer.

Kor­bit, l’une des prin­ci­pales pla­te­formes locales, a indi­qué à ses clients qu’ils devraient néces­sai­re­ment ouvrir un compte auprès de la Shin­han Bank – l’un des éta­blis­se­ments qui s’est mis en confor­mi­té avec les règles du gou­ver­ne­ment – pour pou­voir pour­suivre leur acti­vi­té de trading.

Voi­ci ce que la socié­té a indi­qué dans un article publié la semaine der­nière sur son blog :

« Pour pou­voir uti­li­ser la nou­velle méthode de dépôt de KRW, qui devrait être inté­grée ce mois-ci, vous devrez néces­sai­re­ment déte­nir un compte auprès de la Shin­han Bank, enre­gis­tré sous votre nom légal. Mer­ci de bien vou­loir prendre le temps d’ou­vrir un compte au sein de la Shin­han Bank ».

Cer­tains inves­tis­seurs rési­dant à l’é­tran­ger seraient par­ve­nus à accé­der aux mar­chés sud-coréens, en s’ap­puyant notam­ment sur des comptes ban­caires en ligne ano­nymes. Ils ont ain­si pu pro­fi­ter des juteuses oppor­tu­ni­tés d’ar­bi­trage offertes par les écarts (qui peuvent aller jus­qu’à 50%) entre les cours affi­chés sur les pla­te­formes sud-coréennes et ceux que l’on retrou­vait sur les autres sites.

Mais la fête est désor­mais finie. Tout comme les tra­ders âgés de moins de 18 ans, les inves­tis­seurs étran­gers sont priés de reti­rer leurs fonds avant que leurs comptes ne soient défi­ni­ti­ve­ment fermés.

Séoul avait par ailleurs récem­ment indi­qué qu’elle comp­tait taxer les gains des pla­te­formes d’é­change de cryp­to-mon­naies. Celles-ci doivent désor­mais s’ac­quit­ter, au titre de l’an­née 2017, d’un impôt sur les socié­tés égal à 24,2% de leurs bénéfices.

Pour cer­tains obser­va­teurs, les décla­ra­tions des auto­ri­tés sud-coréennes auraient, en par­tie, pro­vo­qué l’ef­fon­dre­ment des cours auquel il a été pos­sible d’assister la semaine der­nière. Lors de la rédac­tion de cet article, cette ten­dance venait de s’in­ver­ser, et la majo­ri­té des prin­ci­paux mar­chés enre­gis­traient des hausses.

Réfé­rence : Bit­coi­nist

5/5 – (1 vote) 
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Karim
4 années il y a

Avez-vous une liste des pla­te­formes qui sont coréennes svp ?