Aspect Légal Régulation

Corée du Sud : le gouvernement dément vouloir interdire le trading de crypto-monnaies

Photo Bitcoin

Le gou­ver­ne­ment sud-coréen a désa­voué les décla­ra­tions du ministre de la Jus­tice, qui avait indi­qué il y a quelques jours qu’il sou­hai­tait faire inter­dire le tra­ding de cryp­to-mon­naies dans le pays. Les obser­va­teurs res­tent opti­mistes, même si l’im­pré­vi­si­bi­li­té des auto­ri­tés les oblige à res­ter prudents.

Pas d’interdiction prévue

Corée du sud loi BitcoinAu cours d’une confé­rence de presse qui s’est tenue aujourd’­hui, Jeong Ki-joon, le porte-parole de l’Of­fice for Govern­ment Poli­cy Coor­di­na­tion, a décla­ré que le gou­ver­ne­ment ne pré­voyait pas de faire inter­dire le tra­ding de cryp­to-mon­naies, comme l’a rap­por­té l’a­gence de presse Yonhap.

Il a indi­qué que la « task force » qui a été mise en place allait « modi­fier » la pro­po­si­tion du minis­tère de la Jus­tice, qui avait décla­ré il y a quelques jours qu’il sou­hai­tait faire inter­dire cette acti­vi­té. Il s’a­gi­rait désor­mais de mettre en place un cadre régle­men­taire qui puisse favo­ri­ser le déve­lop­pe­ment de cet éco­sys­tème.

Voi­ci ce que l’on pou­vait lire dans le compte-ren­du de ses décla­ra­tions (la tra­duc­tion est approximative) :

« Tout d’a­bord, le gou­ver­ne­ment sud-coréen conti­nue­ra de prendre des mesures vis-à-vis des comptes ano­nymes de tra­ding de cryp­to-mon­naies, et puni­ra les mani­pu­la­tions de mar­ché, le blan­chi­ment d’argent, ain­si que les tran­sac­tions frau­du­leuses à tra­vers des inves­ti­ga­tions menées de concert par les forces de l’ordre et les auto­ri­tés finan­cières locales.

Deuxiè­me­ment, la pro­po­si­tion d’in­ter­dire le tra­ding de cryp­to-mon­naies avait été sug­gé­rée par le ministre de la Jus­tice Park Sang-ki le 28 décembre der­nier. Elle visait à mieux contrô­ler la spé­cu­la­tion qui entoure les mon­naies numé­riques. Cette pro­po­si­tion sera dis­cu­tée et modi­fiée par la “task force” à laquelle par­ti­cipent le minis­tère de la Stra­té­gie et des Finances, la Banque cen­trale, la Fair Trade Com­mis­sion, ain­si que d’autres agences gouvernementales.

Troi­siè­me­ment, la spé­cu­la­tion exces­sive et les acti­vi­tés frau­du­leuses seront sévè­re­ment punies. Mais le gou­ver­ne­ment sou­tien­dra, et même finan­ce­ra, le déve­lop­pe­ment des tech­no­lo­gies liées à la blockchain ».

D’i­ci à la fin du mois de jan­vier, les pla­te­formes d’é­change de cryp­to-mon­naies sud-coréennes devraient per­mettre à nou­veaux aux inves­tis­seurs de s’y ins­crire. De leur côté, les étran­gers et les tra­ders âgés de moins de 18 ans se ver­ront refu­ser l’ac­cès à ces sites dès le 20 janvier.

Cette décla­ra­tion du gou­ver­ne­ment inter­vient après les vives cri­tiques for­mu­lées par cer­tains diri­geants. On peut citer celles de Nam Kyung-pil, ancien membre du congrès et membre de la Natio­nal Assem­bly, qui avait récem­ment fus­ti­gé l’in­ca­pa­ci­té des auto­ri­tés à com­prendre et régu­ler comme il se doit le mar­ché des mon­naies numé­riques.

« Décla­rer que le Bit­coin est une “bulle des tulipes” tourne en ridi­cule les citoyens sud-coréens. Il s’a­git d’une condam­na­tion sans fon­de­ment de la cryp­to-mon­naie. Le gou­ver­ne­ment devrait plu­tôt cher­cher à encou­ra­ger les mar­chés des cryp­to-mon­naies s’il ne sou­haite pas être lais­sé de côté », avait-il déclaré.

Les marchés sont optimistes

BithumbLes mar­chés sud-coréens, et notam­ment les pla­te­formes de tra­ding Bithumb et Kor­bit, se sont décla­rées opti­mistes quant aux inten­tions du gou­ver­ne­ment, qui semble désor­mais vou­loir favo­ri­ser le déve­lop­pe­ment de l’é­co­sys­tème à tra­vers une meilleure régulation.

Au cours d’un entre­tien accor­dé à l’a­gence Yon­hap News, l’un des porte-paroles de Bithumb a décla­ré que les pla­te­formes d’é­change du pays devaient désor­mais res­pec­ter de nou­velles règles, et que ceci leur per­met­tait d’ai­der les mar­chés à res­ter trans­pa­rents, justes et stables.

Comme l’a rap­por­té Joseph Young, un expert des cryp­to-mar­chés asia­tiques, les inves­tis­seurs sud-coréens seraient désor­mais plus opti­mistes au sujet des pro­chaines déci­sions que devrait prendre le gouvernement :

En décembre der­nier, Kim Jin-hwa, le copré­sident de la pla­te­forme Kor­bit, s’é­tait expri­mé au cours d’une audience gou­ver­ne­men­tale. Il avait décla­ré que si les auto­ri­tés pré­voyaient de taxer les tra­ders et de régu­ler plus étroi­te­ment ces mar­chés, elles devaient d’a­bord veiller à mettre en place un cadre juste pour les par­ties-pre­nantes de cet éco­sys­tème, qu’il s’a­gisse des entre­prises ou des investisseurs.

Mais même si Séoul n’est pas sur le point d’in­ter­dire le tra­ding de cryp­to-mon­naies, cette éven­tua­li­té ne peut pas, sur le long terme, être écar­tée.

C’est ce qu’a tenu à pré­ci­ser Joseph Young, en évo­quant le carac­tère impré­dic­tible des déci­sions prises par le gouvernement :

« Je l’a­voue, il est dif­fi­cile de rendre compte du mar­ché des cryp­to-mon­naies sud-coréen dans la mesure où le gou­ver­ne­ment est impré­dic­tible. S’il déci­dait demain d’in­ter­dire le tra­ding, après avoir pro­mis qu’il n’y aurait pas d’in­ter­dic­tion, je ne serais pas surpris. »

Réfé­rences : CCN, Cryp­to­vest

Rate this post
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
babacool
babacool
4 années il y a

L’art de souf­fler le chaud et le froid ? En atten­dant cela impact le cours des cryp­to-mon­naies… « Veiller à mettre un cadre juste » et à qui pro­fi­te­ra ce « cadre juste » ? Une bar­rière avec effet alié­nant de plus en perspective ?