Crypto-monnaies

Le français GrosBill compte « bientôt » accepter les paiements en Ethers

Magasin Grosbill

GrosBill compte se tourner vers Ethereum

Le logo de GrosBillGros­Bill, une socié­té fran­çaise de vente de maté­riel infor­ma­tique qui vend à la fois en ligne et en maga­sin, a annon­cé la semaine der­nière qu’elle comp­tait « bien­tôt » prendre en charge les paie­ments en Ethers :

De quoi pro­vo­quer l’en­thou­siasme de nom­breux « cryp­to-enthu­siats » français :


Gros­Bill s’est rapi­de­ment féli­ci­tée de la façon dont cette nou­velle a été accueillie :


Ce choix a tou­te­fois intri­gué plu­sieurs inter­nautes, dans la mesure où les sites mar­chands qui sou­haitent prendre en charge des « cryp­to-paie­ments » ont ten­dance à se tour­ner en pre­mier lieu vers le Bit­coin. Voi­ci ce que Gros­Bill leur a répondu :

Et à ceux qui s’in­quié­taient de la vola­ti­li­té d’un actif comme l’E­ther, la socié­té a répon­du qu’une « conver­sion en euro sera effec­tuée à chaque vente » :

Le détaillant a par ailleurs tenu à cal­mer les ardeurs de cer­tains inter­nautes, qui sou­hai­taient pou­voir uti­li­ser d’autres cryp­to-mon­naies comme le Bit­coin ou le Nano :

Grosbill paiements BTC et Nano

Des paiements en Ethers

piece-ethereumNotons que l’E­ther, l’ac­tif natif du réseau Ethe­reum, n’a pas été pen­sé pour faire office de moyen de paie­ment. Il est avant tout des­ti­né à un usage au sein d’ap­pli­ca­tions décen­tra­li­sées, ou dans le cadre de levées de fonds. Plus per­for­mant que le Bit­coin, il est tou­te­fois très sou­vent uti­li­sé, dans la pra­tique, dans le cadre de paiements.

Car l’E­ther offre la pos­si­bi­li­té, grâce notam­ment à un « block­time » de seule­ment 15 secondes, de pro­fi­ter de tran­sac­tions peu oné­reuses (quelques cen­times de dol­lars), asso­ciées à des délais de quelques minutes.

Transactions Ethereum

Il n’est donc pas éton­nant de consta­ter qu’il s’a­git aujourd’­hui de l’un des actifs numé­riques les plus com­mu­né­ment accep­tés par les sites mar­chands, der­rière le Bit­coin. Il fait notam­ment par­tie de Coin­base Com­merce, qui per­met aux e‑commerçants de prendre faci­le­ment en charge les paie­ments en crypto-monnaies.

Cette ini­tia­tive devrait sans doute per­mettre à Gros­Bill, qui pos­sède 3 maga­sins en propre, de se démar­quer dans un mar­ché for­te­ment concur­ren­tiel. La socié­té créée en 1998 avait deman­dé en juin der­nier la mise en place d’une pro­cé­dure de sau­ve­garde, avant de fer­mer le mois sui­vant 6 de ses maga­sins en province.

Réfé­rences : Trust­nodes, Eth­GasS­ta­tion

Rate this post
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires