Arnaques Aspect Légal

Les équipes de Prodeum se volatilisent quelques jours après le lancement de leur ICO

Scam Alert

Cer­taines ICOs mul­ti­plient les pro­messes… puis dis­pa­raissent du jour au len­de­main. C’est le cas de Pro­deum, qui a récem­ment sup­pri­mé son site inter­net pour le rem­pla­cer par un mes­sage éton­nant. Si cer­tains inter­nautes évoquent sur Twit­ter un vol por­tant sur l’é­qui­valent de plu­sieurs mil­lions de dol­lars, le butin pour­rait être bien moins conséquent.…

Prodeum.io disparaît soudainement

Logo de ProdeumAprès Confi­do, dont le diri­geant s’é­tait brus­que­ment vol­tai­li­sé suite à l’ob­ten­tion de 380 mil­lions d’eu­ros en Ethers, c’est au tour de Pro­deum d’être liée à un « exit scam ».

Pour­tant, tout s’é­tait pas­sé jus­qu’i­ci pour le mieux : ce pro­jet, plu­tôt ambi­tieux, visait à favo­ri­ser la tra­ça­bi­li­té logis­tique, à tra­vers le token PIIT – un token qui était pro­po­sé aux investisseurs.

Jus­qu’à ce que le site de cette enti­té basée en Litua­nie, un pays répu­té pour son éco­sys­tème star­tup, ne dis­pa­raisse brus­que­ment – pour lais­ser place à un mes­sage sans équi­voque :

On se sou­vient que, du côté de Confi­do, les uti­li­sa­teurs escro­qués avaient mas­si­ve­ment relayé leur situa­tion sur les réseaux sociaux.

Pour cette ICO beau­coup plus obs­cure, la donne semble être dif­fé­rente. Il était d’ailleurs tou­jours dif­fi­cile, lors de la rédac­tion de cet article, de savoir si un inves­tis­seur avait réel­le­ment per­du des sommes signi­fi­ca­tives dans le cadre de cette levée de fonds, qui avait débu­té le 20 jan­vier dernier.

Des millions… ou « seulement » 2650 dollars ?

Arnaque groupe TelegramÀ ce jour, le White Paper de Pro­deum semble consti­tuer la seule trace qui reste de ce pro­jet. Il est d’ailleurs tou­jours pos­sible de le consul­ter grâce ce Google Docs.

D’a­près Cryptovest.com, l’a­dresse vers laquelle les inter­nautes étaient invi­tés à envoyer des fonds était la sui­vante : 0x931D387731bBbC988B312206c74F77D004D6B84b. Et si c’é­tait le cas, on pour­rait se réjouir : celle-ci n’est par­ve­nue qu’à rece­voir « que » 2.735228 Ethers – soit envi­ron 2650 euros, envoyés par une quin­zaine d’internautes.

Sur Twit­ter, nous ne sommes d’ailleurs pas par­ve­nus à retrou­ver un inves­tis­seur se disant vic­time de cette ICO. On peut vrai­sem­bla­ble­ment pen­ser que les pertes liées à cet « exit scam » sont plu­tôt limi­tées. Il s’a­gi­rait avant tout d’un échec cui­sant pour les équipes de Pro­deum, qui n’au­raient pas réus­si à sus­ci­ter l’in­té­rêt des inves­tis­seurs.

Notons tou­te­fois que le site Bit­news­to­day indi­quait de son côté qu’il s’a­gi­rait d’un vol de 6 mil­lions de dol­lars – ce qui vien­drait chan­ger tota­le­ment la donne. De son côté, le site Ico­Wat­chList relayait un « pro­gress » de l’I­CO à 18%, lais­sant sup­po­ser que la star­tup serait déjà par­ve­nue à lever des sommes conséquentes.

Après le vol récent de 530 mil­lions de dol­lars de coins XEM, on peut ima­gi­ner que cette levée de fonds avor­tée, si elle ne por­tait que sur quelques mil­liers de dol­lars, devrait être très rapi­de­ment oubliée. Elle a au moins le mérite de rap­pe­ler les risques asso­ciés aux ICOs :


Réfé­rences : Cryp­to­vest, Bit­news­to­day

5/5 – (1 vote) 
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires