Arnaques Aspect Légal

Arnaque ICO : la startup Confido s’enfuit avec les 380 000 euros qu’elle était parvenue à lever

ICO de Confido - page d'accueil

Confi­do, une star­tup à l’o­ri­gine d’une récente ICO, dont le nom signi­fie en ita­lien « je fais confiance », semble avoir mis un terme à ses acti­vi­tés, après être par­ve­nue à lever 1 235 Ethers (soit l’é­qui­valent de 382 850 euros selon les prix actuels).

La socié­té était sup­po­sée mettre au point un sys­tème de paie­ment « trust­less » – autre­ment dit, un sys­tème ne néces­si­tant pas, grâce à l’u­ti­li­sa­tion de smart contracts, la pré­sence d’un tiers de confiance pour pro­cé­der à des échanges de valeur.

Cette escro­que­rie inter­vient alors que de nom­breuses voix s’é­lèvent pour dénon­cer le manque de régu­la­tion entou­rant les mar­chés d’I­COs.

« Je fais confiance »

Logo de confidoVoi­ci ce que l’on peut lire dans un article publié sur Medium par Confi­do (l’ar­ticle a depuis été sup­pri­mé) :

« Confi­do passe au tra­vers de la bar­rière de la confiance dans les échanges impli­quant des cryp­to-mon­naies, tout en res­tant décen­tra­li­sé et en ne néces­si­tant pas de tiers de confiance (“trust­less”) »

Après avoir évo­qué des « pro­blèmes légaux » ce wee­kend, la star­tup semble avoir cher­ché à effa­cer de nom­breuses infor­ma­tions la concer­nant : site inter­net, comptes Twit­ter et Face­book,…

On peut tou­te­fois encore trou­ver une « ver­sion en cache » du site, et une recherche who.is nous conduit vers une adresse rési­den­tielle située a Ber­lin :

Adresse Berlin Confido

Joost Van DoornJoost Van Doom est le CEO et fon­da­teur de Confi­do. Il est dif­fi­cile de savoir si les infor­ma­tions pré­sen­tées ci-des­sus sont cor­rectes, mais le nom du pro­prié­taire du site pour­rait l’être.

On sait par ailleurs que le nom de domaine a été enre­gis­tré grâce au ser­vice Name­Cheap, qui prend notam­ment en charge les paie­ments en Bit­coin.

Il est éga­le­ment pos­sible de retrou­ver une FAQ qui était dis­po­nible sur le site de Confi­do. La ques­tion sui­vante y etait posée : « Pour­quoi le “hard cap” [ndlr : le mon­tant maxi­mal qui pour­ra être récol­té] est-il si faible ? ». La réponse était la sui­vante :

« Nous pen­sons que l’é­co­sys­tème des ICOs est en désordre ; des socié­tés sont en train de lever des mil­lions des dol­lars sans même pos­sé­der un pro­duit fonc­tion­nel ou des clients. Nous nous sommes entre­te­nus avec des ana­lystes finan­ciers et nous n’a­vons sim­ple­ment pas besoin de plus de 400 000 dol­lars pour déve­lop­per et pro­mou­voir notre pro­jet. »

Une vent de panique

L’a­dresse du contrat mis en place par Confi­do dans le cadre de son ICO contient désor­mais 0 Ethers, ain­si que 676 tokens Confi­do (soit une valeur de moins de 20 euros).

Alors que des rumeurs se sont pro­pa­gées dès dimanche der­nier, au sujet d’un pos­sible « exist scam », le prix du token Confi­do a brus­que­ment chu­té. S’ill s’é­change encore sur 3 pla­te­formes (Kucoin, Ether­del­ta et Mer­ca­tox), il sem­ble­rait qu’il soit désor­mais dif­fi­cile de trou­ver des ache­teurs inté­res­sés…

évolution du prix de confido

Le cache de Google per­met éga­le­ment d’ob­te­nir une copie d’é­cran de cer­tains mes­sages Twit­ter publiés par l’é­quipe, qui viennent ajou­ter encore plus d’i­ro­nie à la situa­tion :

Litige protocole confido

Confido Twitter CFD Tokens

Les 4,5 mil­lions de tokens CFD évo­qués par l’é­quipe sont sto­ckés au sein de ce por­te­feuille.

Sur le forum /biz/ de 4chan, il est pos­sible de lire de nom­breux mes­sages d’in­ves­tis­seurs qui se sont sen­tis tra­his :

confido sur reddit

Une issue possible ?

Mais tout n’est peut-être pas per­du. Token­lot, qui avait assu­ré la pro­mo­tion de Confi­do sur son site, serait à l’o­ri­gine de ce mes­sage :

équipe tokenlot confido

On y apprend qu’il y aurait la pos­si­bi­li­té de relier à son déten­teur le compte Ethe­reum qui a per­mis de recueillir les fonds récol­tés dans le cadre de l’I­CO de Confi­do. La socié­té serait en train de dépo­ser une plainte auprès du FBI afin de « rec­ti­fier la situa­tion. »

Quelques jours plus tôt, cer­tains membres du forum /Biz/ avaient déjà aler­té sur l’é­quipe à l’o­ri­gine de Confi­do, qui ne leur sem­blait pas être réelle.

équipe de confido

Le 19 novembre, un uti­li­sa­teur publiait ce mes­sage :

Atten­dez une seconde, est-ce que tout ça est bien réel ? Je viens de me réveiller, et je vois que j’ai per­du plus de 54 000 dol­lars avec mon inves­tis­se­ment sur Confi­do. J’en avais ache­té en dépen­sant tout ce qu’il me res­tait, lorsque les tokens valaient 0,94 cents. Que se passe-t-il ? J’ai pu lire des rumeurs concer­nant un “exit scam”. Est-ce bien vrai ? Est-ce que quel­qu’un sait pour­quoi leur site est hors ligne ? Je ne reçois aucune réponse à mes e‑mails. Ça me rend fou. Est-ce que quel­qu’un peu me dire ce qui est en train de se pas­ser ?

Cette escro­que­rie mise en place par Confi­do inter­vient alors qu’un son­dage vient de révé­ler que 15% des tra­ders ins­ti­tu­tion­nels ne se pen­che­ront pas sur les ICOs avant qu’un cadre régle­men­taire plus strict ne soit mis en place. Et alors que l’im­mense majo­ri­té des ICOs sont effec­tuées de manière hon­nête, ce type d’in­ci­dent pour­rait jeter le dis­cré­dit sur l’en­semble du sec­teur.

Au-delà des ICOs, on sait que d’autres escro­que­ries sévissent dans l’u­ni­vers des cryp­to-mon­naies. C’est par exemple le cas de Bit­con­nect, Bit­cy, Reso­nance, qui pro­mettent toutes des « ren­de­ments garan­tis ».

Réfé­rences : news.bitcoin.com, 4chan.org




[wpcrypto_list]