Aspect Légal Cybercriminalite

Les créanciers de Mt. Gox demandent à être remboursés en tenant compte des prix actuels du Bitcoin

Mt Gox Mark Karpeles

Un groupe de créan­ciers, à qui la défunte pla­te­forme d’échange de Bit­coins Mt. Gox doit tou­jours de l’argent, a dépo­sé une nou­velle requête devant les tri­bu­naux. Celle-ci vise à faire en sorte que Mark Kar­pe­lès, son ancien PDG, ne puisse pas empo­cher plu­sieurs mil­liards de dol­lars suite à la liqui­da­tion de la société.

Comme l’a indi­qué le Finan­cial Times, les créan­ciers de la pla­te­forme Mt. Gox aime­raient sor­tir celle-ci d’une pro­cé­dure de faillite, pour pou­voir la pla­cer dans un pro­ces­sus de « réha­bi­li­ta­tion civile ».

Si cette demande est accep­tée, elle pour­rait venir bou­le­ver­ser le pro­ces­sus de liqui­da­tion de la socié­té, prin­ci­pa­le­ment déte­nue par son PDG Mark Kar­pe­lès, et avoir un impact sur la manière dont seront dis­tri­bués les 202 195 Bit­coins déte­nus par le dépo­si­taire de Mt. Gox (d’une valeur d’en­vi­ron 3,4 mil­liards de dol­lars lors de la publi­ca­tion du com­mu­ni­qué de presse).

Marc Karpeles Mt.Gox

La célèbre pla­te­forme Mt Gox s’é­tait effon­drée au début de l’année 2014, après des révé­la­tions selon les­quelles elle se serait faite déro­ber plu­sieurs cen­taines de mil­lions de dol­lars en Bit­coin (en pre­nant en compte le cours du BTC qui était alors en vigueur, soit envi­ron 500 dol­lars).

Jadis pre­mière pla­te­forme mon­diale en termes de volumes d’é­change, Mt Gox avait fini par décla­rer faillite. Son PDG fut ensuite accu­sé de détour­ne­ment de fonds et de mani­pu­la­tion de don­nées.

En ver­tu de la loi japo­naise concer­nant les faillites, si les choses se passent comme pré­vu, Mt. Gox sera tenue de rem­bour­ser à ses créan­ciers le mon­tant qu’ils ont inves­ti en 2014, en dol­lars amé­ri­cains.

Par consé­quent, grâce à la forte hausse du prix du Bit­coin, Mt. Gox – et par exten­sion, son action­naire prin­ci­pal, M.Karpelès – pour­rait se retrou­ver avec plu­sieurs mil­liards de dollars.

De leur côté, les créan­ciers estiment qu’une telle déci­sion serait injuste. Ils expliquent que le pas­sif de Mt. Gox pour­rait faci­le­ment être sol­dé avec les Bit­coin déte­nus par la pla­te­forme, même en les rem­bour­sant en tenant compte des prix du Bit­coin actuels.

D’a­près les cal­culs effec­tués par le Finan­cial Times, une fois les dettes rem­bour­sées et les bit­coins retour­nés aux créan­ciers, Mt. Gox pour­rait récu­pé­rer un solde 173 000 Bit­coins, soit un peu moins de 3 mil­liards de dol­lars.

Le tri­bu­nal japo­nais qui super­vise la faillite de Gox serait actuel­le­ment en train d’é­tu­dier cette récla­ma­tion. Il n’a pas, pour le moment, ren­du de décision.

Le jour­nal ajoute : « Les créan­ciers qui portent l’af­faire devant la jus­tice affirment que cette der­nière pour­rait abou­tir à une “bataille d’ex­perts” : d’un côté, les per­sonnes tra­vaillant pour le dépo­si­taire de la mise en faillite, qui sou­tiennent que le plan de liqui­da­tion actuel est plus équi­li­bré, et de l’autre côté, les per­sonnes enga­gées par les créan­ciers qui sou­tiennent que leur solu­tion est plus rapide et plus juste. »

Réfé­rences : Finan­cial Times, Coin­Desk, For­tune

4/5 – (1 vote) 
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires