Aspect Légal Minage

New York : un fonctionnaire risque jusqu’à 15 ans de prison pour avoir disposé 46 mineurs de cryptomonnaies dans son centre administratif

Riverhead County Center

Accu­sé d’a­voir miné du Bit­coin et d’autres cryp­to­mon­naies au sein du centre admi­nis­tra­tion du com­té de Rive­rhead à New York, un employé risque jus­qu’à 15 ans d’emprisonnement.

C’est un pari osé, qui n’au­ra fina­le­ment duré que quelques mois. Dans un article publié cette semaine, Asso­cia­ted Press rap­porte que Chris­tophe Naples, direc­teur des opé­ra­tions infor­ma­tiques au sein du bureau du gref­fier du com­té de Rive­rhead, est accu­sé de cor­rup­tion publique, de vol qua­li­fié et d’in­tru­sion infor­ma­tique. La rai­son ? L’homme aurait secrè­te­ment ins­tal­lé 46 péri­phé­riques de minage de cryp­to­mon­naies au sein d’un bâti­ment gou­ver­ne­men­tal.

Selon l’a­gence de presse, l’in­for­ma­ti­cien de 42 ans, employé du com­té depuis près de 20 ans, aurait dis­si­mu­lé les machines de minage dans des pan­neaux muraux élec­triques et sous le plan­cher. Les auto­ri­tés indiquent que cer­tains de ces péri­phé­riques étaient dis­po­sés depuis février.

Le pro­cu­reur du com­té de Suf­folk révèle que l’ins­tal­la­tion a coû­té 6 000 dol­lars en dépenses élec­triques aux caisses publiques.

« Le minage de cryp­to­mon­naies requiert une quan­ti­té énorme de res­sources. Les mineurs doivent cher­cher com­ment régler tous ces frais d’élec­tri­ci­té et de refroi­dis­se­ment. M. Naples a trou­vé un moyen de le faire, et ce, mal­heu­reu­se­ment, sur le dos des contribuables ».

Le magis­trat confie que Chris­to­pher Naples a pla­cé un si grand nombre de machines de minage dans le bâti­ment que plu­sieurs col­lègues se plai­gnaient régu­liè­re­ment de la len­teur de leur connexion inter­net. Lorsque les mineurs ont été reti­rés d’une pièce, la tem­pé­ra­ture y a bais­sé de plus de 11 degrés.

« Nous avons dû non seule­ment payer plu­sieurs mil­liers de dol­lars sur l’argent du contri­buable pour finan­cer cette opé­ra­tion, mais celle-ci a ega­le­ment mis à risque l’in­fra­struc­ture du com­té », ajoute le procureur.