Aspect Légal Piratage

Après un possible piratage, la plateforme d’échange Bithumb perd l’équivalent de 30 millions de dollars de crypto-monnaies

Piratage Bithumb

Après avoir per­du l’é­qui­valent de 30 mil­lions de dol­lars de cryp­to-mon­naies suite à ce qui semble consti­tuer un pira­tage, la pla­te­forme d’é­change sud-coréenne Bithumb a déci­dé de sus­pendre l’en­semble des dépôts et des retraits.

30 millions de dollars de coins dérobés sur Bithumb

BithumbLa socié­té séou­lite, qui fut un temps la plus grande pla­te­forme d’é­change de cryp­to-mon­naies au monde, a annon­cé dans la nuit de mar­di à mer­cre­di que l’é­qui­valent de 30 mil­lions de dol­lars de cryp­to-mon­naies avaient été déro­bé.

S’il est impos­sible de connaître pré­ci­sé­ment l’heure de ce vol, on sait que Bithumb a sus­pen­du les dépôts à envi­ron 2h53, heure fran­çaise.

La pla­te­forme s’est alors immé­dia­te­ment mise à trans­fé­rer l’en­semble de ses actifs vers des « cold wal­lets », afin d’é­vi­ter de subir des pertes sup­plé­men­taires.

Le tweet sui­vant, publié cette nuit – et dans lequel Bithumb indique que les vic­times allaient être rem­bour­sées – sem­blait avoir été sup­pri­mé par ses équipes lors de la rédac­tion de cet article :

« Nous avons pu consta­ter que des cryp­to-mon­naies, pour une valeur de 30 000 mil­lions de dol­lars, ont été déro­bées. Ces cryp­to-mon­naies volées seront cou­vertes par Bithumb, et l’en­semble des actifs sont en train d’être trans­fé­rés vers un “cold wal­let”. »

Si ce vol résulte sans doute d’un pira­tage, Bithumb ne l’a pas confir­mé de manière for­melle. Du fait des mon­tants rela­ti­ve­ment limi­tés qui ont été déro­bés, on peut pen­ser que le pirate est par­ve­nu à vider le « hot wal­let » d’un coin rela­ti­ve­ment peu popu­laire.

Corée du Sud : le deuxième piratage en l’espace de deux semaines

La corée du Sud et les crypto-monnaiesBithumb est actuel­le­ment la sixième plus grande pla­te­forme au monde et le deuxième plus grand site d’é­change en Corée du Sud avec un volume d’é­change jour­na­lier qui dépas­sait, lors de la rédac­tion de cet article, les 420 mil­lions de dol­lars. Il s’a­gi­rait du troi­sième pira­tage de la pla­te­forme sur les douze der­niers mois.

Et c’est la deuxième fois en l’es­pace de deux semaines qu’une pla­te­forme sud-coréenne fait l’ob­jet d’un pira­tage. Le 10 juin der­nier, le site Coin­rail avait ain­si per­du l’é­qui­valent de 37,2 mil­lions de dol­lars de coins.

Rap­pe­lons cepen­dant que la majo­ri­té des grandes pla­te­formes d’é­change d’ac­tifs numé­riques n’ont jamais été vic­times du moindre hack :

Si le cours du Bit­coin avait plon­gé suite à cette annonce, cer­tains obser­va­teurs esti­maient que Coin­rail  – une pla­te­forme avec un volume d’é­change jour­na­lier de seule­ment 2 mil­lions de dol­lars – n’en était pas à l’o­ri­gine.


De son côté, suite à l’annonce de Bithumb, le prix du Bit­coin est pas­sé de plus de 6750 dol­lars à près de 6600 dol­lars en l’es­pace d’une demi-heure, avant d’en­re­gis­trer une hausse :

L'évolution du prix du Bitcoin au 20 juin 2018

Lors de la rédac­tion de cet article, le BTC s’é­chan­geait à 6 660 dol­lars, en baisse de 1,04% sur les der­nières 24 heures. Il sem­blait, pour l’heure, dif­fi­cile de connaître les consé­quences à plus long terme de ce pira­tage sur les cryp­to-mar­chés.

Réfé­rences : CCN, BCFo­cus




[wpcrypto_list]