Bitcoin Prix & Opinions

Après le piratage de Coinrail, le Bitcoin repasse sous la barre des 7 000 dollars

Chute du prix du Bitcoin

Le Bit­coin est à nou­veau repas­sé ce week-end sous la barre des 7 000 dol­lars. Si cer­tains attri­buent cette baisse au pira­tage de Coin­rail – une pla­te­forme d’échange sud-coréenne –, d’autres estiment que cette chute serait inti­me­ment liée à une enquête menée par les auto­ri­tés amé­ri­caines por­tant sur de pos­sibles mani­pu­la­tions de prix.

Le Bitcoin à moins de 6 800 dollars

Lors de la rédac­tion de cet article, le BTC s’échangeait à moins de 6 800 dol­lars :

L’actif numé­rique avait ain­si per­du près de 1000 dol­lars en moins de 48 heures :

L'évolution du prix du Bitcoin (BTC) au 11 juin 2018

Robert Sluy­mer, le Chief Tech­ni­cal Stra­te­gist de la socié­té de conseil Fund­strat, avait pour­tant récem­ment décla­ré qu’il consi­dé­rait que le seuil des 7 000 dol­lars cor­res­pon­dait à un « prix plan­cher » pour le Bit­coin.

Dans le même temps, l’immense majo­ri­té des cryp­to-mon­naies étaient dans le rouge – et leur « Mar­ket Cap » cumu­lée était repas­sée sous le seuil des 300 mil­liards de dol­lars.

Baisse du prix des crypto-monnaies au 11 juin 2018L’Ether et le Ripple avaient per­du près de 6% de leur valeur sur les der­nières 24 heures, tan­dis que le Lite­coin s’approchait dan­ge­reu­se­ment de la barre des 100 dol­lars.

La plateforme sud-coréenne Coinrail aurait été victime d’un piratage

Coinrail logoSelon des médias locaux, la pla­te­forme d’échange sud-coréenne Coin­rail aurait per­du ce week-end l’équivalent de 40 mil­lions de dol­lars d’alt­coins. Les forces de police ont lan­cé aujourd’hui une enquête visant à déter­mi­ner « si la perte de cryp­to-mon­naies a été cau­sée par un pira­tage ou par des pro­blèmes de réseaux infor­ma­tiques ».

Dimanche, Coin­rail avait publié un com­mu­ni­qué sur son site inter­net :

« Les deux tiers des cryp­to-mon­naies déro­bées ont été reti­rées ou gelées, avec l’aide des pla­te­formes d’échange concer­nées et des socié­tés liées à ces coins. Pour le reste, nous menons une enquête avec une agence d’investigation, les pla­te­formes d’échange concer­nées et les déve­lop­peurs de coins ».

Par­mi les cryp­to-mon­naies concer­nées, on retrouve notam­ment le Pun­di X (NPXS) et le Nper (NPER).

Dans la fou­lée, Coin­Rail a sol­li­ci­té l’aide de la Korea Inter­net & Secu­ri­ty Agen­cy (KISA). Voi­ci ce que l’un des porte-paroles de l’agence gou­ver­ne­men­tale a décla­ré :

« Nous avons lan­cé une enquête immé­dia­te­ment après avoir été aler­tés par la socié­té. Nous devrions avoir besoin d’environ un mois pour pou­voir défi­nir pré­ci­sé­ment les causes [de ce vol]».

Cer­tains obser­va­teurs, au pre­mier rang des­quels Joseph Young, estiment tou­te­fois que la chute des cryp­to-mar­chés ne peut être attri­buée au pira­tage de Coin­rail. L’expert a ain­si évo­qué la taille modeste de la pla­te­forme – une taille qui ne serait pas suf­fi­sante pour pro­vo­quer un sen­ti­ment de panique chez les inves­tis­seurs :

Ce n’est pas la pre­mière fois qu’une pla­te­forme sud-coréenne égare les coins de ses uti­li­sa­teurs. L’année der­nière, le site You­bit avait ain­si per­du l’équivalent de 20 mil­liards de wons de Bit­coins (15,8 mil­lions d’euros).

En jan­vier der­nier, c’était une autre pla­te­forme asia­tique qui avait suc­com­bé à un hack. Le site japo­nais Coin­check s’était alors fait déro­ber l’équivalent de 500 mil­lions de dol­lars de XEMs, ce qui avait conduit les prin­ci­pales pla­te­formes d’échange du pays à plan­cher sur la mise en place d’un organe d’autorégulation.

Des craintes liées à de potentielles manipulations ?

ManipulationEn mai der­nier, on appre­nait que le dépar­te­ment de la Jus­tice des États-Unis avait ouvert, en col­la­bo­ra­tion avec la Com­mo­di­ties and Futures Tra­ding Com­mis­sion (CFTC), une enquête cri­mi­nelle des­ti­née à faire la lumière sur de pos­sibles mani­pu­la­tions du prix de cer­tains actifs numé­riques, notam­ment de celui du Bit­coin.

Ven­dre­di, les auto­ri­tés amé­ri­caines ont ain­si deman­dé à quatre grandes pla­te­formes d’échange de cryp­to-mon­naies (Bits­tamp, Coin­base, itBit et Kra­ken) de « par­ta­ger des infor­ma­tions » liées aux ordres qu’elles ont pu prendre en  charge.

Une ini­tia­tive qui n’est pas du goût de Jesse Powell, le PDG de Kra­ken :

« S’il existe la moindre ten­ta­tive de mani­pu­la­tion, celui qui en est à l’origine prend énor­mé­ment de risques pour un pro­fit poten­tiel extrê­me­ment réduit ».

Réfé­rences : Bit­co­nist, Coin­Gape

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous vous sug­gé­rons de mener vos propres recherches avant de déci­der de vous pro­cu­rer des cryp­to-mon­naies – des actifs extrê­me­ment ris­qués. Ne dépen­sez pas plus que ce que vous pou­vez vous per­mettre de perdre. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec la lec­ture de cet article.

Après le pira­tage de Coin­rail, le Bit­coin repasse sous la barre des 7 000 dol­lars
1.7 (33.33%) 3 votes

Notice: Constant WP_USE_THEMES already defined in /home/akinator/crypto-france.com/index.php on line 14

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/akinator/crypto-france.com/wp-includes/functions.php on line 3743