Bitcoin Démocratisation

Colombie : la plus grande banque du pays va permettre à ses clients d’acheter du Bitcoin

Colombie Bitcoin

Dans le cadre d’un pro­gramme pilote d’un an, un nombre limi­té de clients de Ban­co­lom­bia auront bien­tôt la pos­si­bi­li­té d’a­che­ter des cryp­to­mon­naies direc­te­ment depuis leur compte bancaire.

Les Colom­biens pour­ront bien­tôt ache­ter du Bit­coin et d’autres actifs numé­riques sans avoir à s’ins­crire sur une pla­te­forme d’échange.

Dès le 14 décembre, Ban­co­lom­bia – la plus grande banque de Colom­bie– offri­ra la pos­si­bi­li­té d’a­che­ter direc­te­ment des cryp­to­mon­naies. Cette offre sera pro­po­sée en par­te­na­riat avec la pla­te­forme d’é­change Gemi­ni. Elle a été ren­due pos­sible grâce au nou­veau « bac à sable » régle­men­taire mis en place par la Colom­bie pour favo­ri­ser l’in­no­va­tion dans le sec­teur des actifs numériques.

Ain­si, un nombre limi­té de clients de Ban­co­lom­bia pour­ront ache­ter du Bit­coin, de l’E­ther, du Lite­coin et du Bit­coin Cash à par­tir de leur compte ban­caire, dans le cadre d’un pro­gramme pilote d’une durée d’un an. Celui-ci sera super­vi­sé par Super­in­ten­den­cia Finan­cie­ra de Colom­bia (SFC), le gen­darme des mar­chés finan­ciers colombiens.

Gemi­ni se char­ge­ra de mettre en place l’in­fra­struc­ture néces­saire pour les échanges, les dépôts, la conser­va­tion et les retraits d’ac­tifs numériques.

« Ce par­te­na­riat consti­tue éga­le­ment une étape impor­tante pour l’ex­pan­sion stra­té­gique de la pré­sence de Gemi­ni en Amé­rique Latine », s’est enthou­sias­mée Cyn­thia Del Pozo, direc­trice du déve­lop­pe­ment de la bourse d’é­change, dans un com­mu­ni­qué de presse.

« Nous sommes impa­tients de tra­vailler en étroite col­la­bo­ra­tion avec la cryp­to-sphère colom­bienne et d’y sou­te­nir les cryp­to-pro­duits qui per­mettent aux Colom­biens de prendre le contrôle de leur vie financière »

Colombie : un « bac à sable » réglementaire pour 9 crypto-projets

En avril, la Colom­bie a mis en place un « bac à sable » régle­men­taire, per­met­tant aux acteurs de la cryp­to-sphère de tes­ter leurs offres sans avoir à res­pec­ter scru­pu­leu­se­ment le cadre régle­men­taire qui devrait nor­ma­le­ment s’ap­pli­quer. Jus­qu’i­ci, un seul des neufs pro­jets approu­vés avait dépas­sé le stade de la phase de concep­tion. Il s’a­git d’une ini­tia­tive com­mune entre l’ap­pli­ca­tion de paie­ment MOVii et la bourse d’é­change de cryp­to­mon­naies Bitpoint.

Le pro­jet conjoint de Ban­co­lom­bia et de Gemi­ni sera le deuxième des neufs pro­jets approu­vés, et le pre­mier à impli­quer une cryp­to-bourse de pre­mier plan. Si des grands noms comme Binance et Bis­to ont asso­cié leur nom à cer­tains des pro­jets pré­sen­tés, aucun pro­grès n’a pour l’ins­tant été réa­li­sé au-delà de la phase de concep­tion initiale.

De son côté, l’i­ni­tia­tive conjointe entre MOVii et Bit­point a déjà dépas­sé les 2 000 uti­li­sa­teurs d’ac­tifs, reven­di­quant près de 500 mil­lions de dol­lars de tran­sac­tions réa­li­sées grâce aux cryp­to­mon­naies depuis novembre. Her­nan­do Rubio, le PDG de MOVii, a pré­cé­dem­ment révé­lé que sa star­tup allait pro­chai­ne­ment inté­grer les ser­vices de la cryp­to-bourse lati­no-amé­ri­caine Ripio afin d’é­lar­gir sa base de clients et de pro­po­ser une offre plus complète.