Bitcoin Prix & Opinions

Barclays : le “pic épidémique” du Bitcoin serait passé

Bitcoin maladie

Un groupe d’économistes estime que la flambée du Bitcoin constatée fin 2017 a constitué le pic d’une “épidémie”. Alors que les acheteurs seraient désormais “immunisés”, ces analystes jugent peu probable que le marché parvienne à atteindre à nouveau de tels niveaux.

Des acheteurs “immunisés” contre l’”épidémie” Bitcoin

BarclaysSelon un groupe d’analystes de la banque britannique Barclays, l’envolée soudaine du prix du Bitcoin en fin d’année dernière pourrait être comparée à la manière dont se propage une maladie contagieuse. Ils estiment que la chute des cours constatée ces dernières semaines a permis aux acheteurs de développer une ” immunité ” face à l’attrait que peut susciter l’actif numérique.

Pour ces analystes, la forte spéculation qui aurait prévalu sur les crypto-marchés au cours du second semestre 2017 pourrait ainsi s’apparenter à une saison grippale – une épidémie qui serait actuellement en train de s’estomper, entraînant une baisse des prix.

Le Bitcoin a connu une formidable hausse en 2017, en s’appréciant de plus de 1 300% – après avoir franchi, à la fin de l’année, la barre des 20 000 dollars. Mais même s’il est toujours en hausse de près de 500% sur un an, son cours a lourdement chuté depuis le 1er janvier dernier.

Sous la supervision de Joseph Abate, les analystes de Barclays ont mis au point un modèle d’évaluation s’appuyant sur l’épidémiologie – une discipline scientifique qui étudie les problèmes de santé dans les populations humaines, leur fréquence et leur distribution.

Ils ont ainsi classé les investisseurs de Bitcoin en trois groupes : les vulnérables, les infectés et les immunisés. L’”infection” se propagerait par le bouche-à-oreille, lorsque les acheteurs conseillent à leurs proches de se tourner vers le BTC, ce qui provoquerait chez ces derniers une “FOMO” (“Fear of Missing Out” – autrement dit la peur de passer à côté de quelque chose). Ceux-ci deviendraient alors, à leur tour, “infectés”.

Une pression baissière

Baisse prix BitcoinDans le même temps, les spécialistes de Barclays estiment qu’au fur et à mesure que le nombre de détenteurs de Bitcoins augmente, la population hôte potentielle – qui n’a pas encore été victime de cette “infection” – va se réduire. Et parallèlement, un nombre croissant d’individus sont susceptibles de revendre leurs actifs.

C’est la raison pour laquelle les analystes pensent que la population deviendrait progressivement “immunisée” face à l’attrait pour les crypto-monnaies – un phénomène qui serait à l’origine de la chute de leurs prix.

Voici ce qu’ils ont indiqué dans une note adressée à leurs clients :

"Au fur et à mesure que le nombre de détenteurs de crypto-monnaies augmente, la proportion de la population disponible pour faire office de nouveaux acheteurs (une population potentiellement 'vulnérable') diminue, tandis que la proportion de la population constituant des vendeurs potentiels ( "immunisés") augmente. En fin de compte, ceci conduit à un plafonnement des prix, et progressivement, au fur et à mesure que les impacts aléatoires sur le nombre de vendeurs poussent le ratio vendeurs/acheteurs à la hausse, les prix commencent à chuter. Ceci induit une pression spéculative à la vente "

En suivant cette logique, les analystes concluent que le Bitcoin a probablement atteint un record – et qu’il ne devrait sans doute pas retrouver à nouveau les niveaux qui étaient les siens en décembre dernier. Car comme dans le cas de maladies contagieuses, alors que la population commence à être immunisée, les nouveaux cas d’infection se raréfient :

"Nous pensons que la phase spéculative des investissements en crypto-monnaies – et peut-être même leurs records historiques – pourrait être révolue", ont conclu les analystes.

Gageons que les évolutions des crypto-marchés puissent, au cours des prochains mois, donner tort à ces analystes.

Références : Cryptovest, The Guardian

Barclays : le “pic épidémique” du Bitcoin serait passé
3.3 (66.67%) 3 votes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des