Bitcoin Prix & Opinions

Pour Bill Gates, les crypto-monnaies entraîneraient des décès

Bill Gates

Pour Bill Gates, le fon­da­teur de Micro­soft, les devises numé­riques cau­se­raient la mort d’in­di­vi­dus « de manière assez directe ».

Tokens, crypto-monnaies et AltcoinsLe mil­liar­daire fai­sait allu­sion au fait que les cryp­to-mon­naies seraient uti­li­sées pour ache­ter des pro­duits stu­pé­fiants comme le fen­ta­nyl, un opioïde syn­thé­tique 100 fois plus puis­sant que la morphine.

Lors d’une séance de « ask me any­thing » sur le site Red­dit, il a ain­si décla­ré que les devises numé­riques pou­vaient être liées au finan­ce­ment du ter­ro­risme et au blan­chi­ment d’argent, du fait de l’a­no­ny­mat qu’elles offrent à leurs déten­teurs.

De quoi sus­ci­ter la colère de cer­tains inter­nautes, qui lui ont rétor­qué qu’il ne dis­po­sait pas de suf­fi­sam­ment d’in­for­ma­tions au sujet de ces technologies.

Voi­ci ce que M. Gates a décla­ré en réponse à un uti­li­sa­teur de Red­dit : « La prin­ci­pale carac­té­ris­tique des mon­naies numé­riques est leur ano­ny­mat. Je ne pense pas que ce soit une bonne chose. Le fait que le gou­ver­ne­ment ait la pos­si­bi­li­té de retrou­ver des fonds des­ti­nés au blan­chi­ment d’argent, à l’é­va­sion fis­cale et au finan­ce­ment du ter­ro­risme est une bonne chose. »

Et de pour­suivre ainsi :

« À l’heure actuelle, les cryp­to-mon­naies sont uti­li­sées pour l’a­chat de fen­ta­nyl et d’autres drogues, c’est donc l’une des rares tech­no­lo­gies ayant cau­sé des décès de façon assez directe. Je pense que la spé­cu­la­tion autour des ICOs (ini­tial coin offe­rings) et des devises numé­riques est très ris­quée pour les inves­tis­seurs à long terme. »

Le célèbre inves­tis­seur War­ren Buf­fet avait éga­le­ment fait part de ses réserves vis-à-vis des actifs numé­riques. Il avait ain­si décla­ré il y a quelques semaines que l’en­goue­ment pour les cryp­to-mon­naies « abou­ti­ra à une mau­vaise fin ».

M. Gates n’a pas tou­jours été aus­si cri­tique à l’é­gard du Bit­coin. En 2014, dans un entre­tien accor­dé à la chaîne de télé­vi­sion Bloom­berg, il avait décla­ré que celui-ci était « meilleur qu’une monnaie ».

Du fait de son manque d’en­thou­siasme vis-à-vis des cryp­to-mon­naies, cer­tains inter­nautes lui ont repro­ché de ten­ter d’in­fluen­cer néga­ti­ve­ment le mar­ché. D’autres lui ont sug­gé­ré de se réfé­rer au « White Paper » du Bit­coin, insi­nuant qu’il n’a­vait peut-être pas bien com­pris le mode de fonc­tion­ne­ment de l’ac­tif numé­rique – un actif qui n’est pas véri­ta­ble­ment ano­nyme, mais plu­tôt pseudonyme.

Microsoft se tourne vers la blockchain

Oeuvre de bienfaisance

Dans le cadre de cette dis­cus­sion, le fon­da­teur de Micro­soft a éga­le­ment rap­pe­lé les objec­tifs qu’il pour­sui­vait : « dimi­nuer la mor­ta­li­té infan­tile et la mal­nu­tri­tion, et mettre fin à la poliomyélite ».

M. Gates est le vice-pré­sident de la Fon­da­tion Bill & Melin­da Gates, qui consacre chaque année des mil­liards de dol­lars à des pro­jets d’é­du­ca­tion et de san­té. La fon­da­tion a éga­le­ment par­rai­né le déve­lop­pe­ment d’une blo­ck­chain pour les com­mer­çants du Kenya.

Micro­soft déve­loppe par ailleurs une pla­te­forme dédiée à la véri­fi­ca­tion de l’i­den­ti­té numé­rique basée sur une blockchain.

Alors que les aspects posi­tifs de cette tech­no­lo­gie sont sou­vent salués, de nom­breux régu­la­teurs s’in­quiètent depuis plu­sieurs mois de l’é­mer­gence des cryp­to-mon­naies – qu’ils vont sou­vent avoir ten­dance à pré­sen­ter comme des outils favo­ri­sant la cyber­cri­mi­na­li­té et le blan­chi­ment d’argent.

Réfé­rence : BBC

5/5 – (1 vote) 
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Gaelliss
Gaelliss
4 années il y a

Quand Gates devient gaga.

Alex
Alex
4 années il y a

Il y a plus de per­sonnes qui achètent des drogues avec les mon­naies phy­siques qu’a­vec les cryp­tos, faut qu’il arrête un peu.

JamesEcontent
4 années il y a

Win­dows est uti­li­sé par un très fort pour­cen­tage de ter­ro­ristes pour pla­ni­fier leurs actions et a donc pro­vo­qué la mort de nom­breux inno­cents de façon assez direct. Et contrai­re­ment à ceux qui ont ache­tés de la drogue, c’est inno­cents n’a­vaient rien demandé…

Socrate
Socrate
4 années il y a

Tout ça c’est de ta faute, fal­lait pas créer Windaube…