Bitcoin Minage

Bitcoin : cette année, la consommation d’énergie du réseau a déjà dépassé celle de 2020

Minage de Bitcoin

Selon une nou­velle étude, le réseau Bit­coin a déjà consom­mé plus d’éner­gie en 2021 que durant la tota­li­té de l’an­née 2020. Mais il est moins gour­mand… que l’en­semble des réfri­gé­ra­teurs ins­tal­lés aux États-Unis.

D’i­ci à la fin de l’an­née, la blo­ck­chain du Bit­coin devrait avoir consom­mé un total de 91 TWh (Tera­watt heures, ou mil­lions de MWh). En 2020, les mineurs n’a­vaient uti­li­sé que 67 TWh pour sécu­ri­ser le réseau, comme le rap­porte un article publié cette semaine par le média Bloom­berg.

Consommation énergie Bitcoin

Si les chiffres de la consom­ma­tion du Bit­coin sont dif­fi­ciles à cal­cu­ler et dif­fèrent selon les sources, la ten­dance est claire : ils aug­mentent. Selon le Cam­bridge Bit­coin Elec­tri­ci­ty Consump­tion Index, le BTC devrait englou­tir une quan­ti­té encore plus impor­tante d’éner­gie en 2021, à 97,7 TWh. Cela cor­res­pond à une consom­ma­tion annuelle un peu plus éle­vée que celle d’un pays comme les Philippines.

Classement des pays Bitcoin énergieUne autre étude menée par Science Direct met en lumière un autre pro­blème : celui des déchets élec­tro­niques – c’est-à-dire des équi­pe­ments élec­tro­niques en fin de vie, qui pos­sèdent une empreinte éco­lo­gique très éle­vée et dont le recy­clage est difficile.

L’en­ti­té nous explique qu’une tran­sac­tion effec­tuée sur le réseau Bit­coin est en moyenne à l’o­ri­gine de 272 grammes de ces déchets, et qu’il s’a­git prin­ci­pa­le­ment de péri­phé­riques de minage en fin de vie. Elle ajoute que les mineurs de Bit­coin « uti­lisent une quan­ti­té crois­sante de maté­riel à courte durée de vie qui pour­rait favo­ri­ser l’aug­men­ta­tion des déchets élec­tro­niques dans le monde », pré­ci­sant que le réseau aurait à l’o­ri­gine de 30 700 tonnes de détri­tus élec­tro­niques au cours du mois de mai 2021.

Ces 272 grammes de déchets par tran­sac­tion repré­sentent la moi­tié du poids du der­nier iPad. Apple pour­rait d’ailleurs être confron­tée à un pro­blème impor­tant, alors que 1,65 mil­liard de péri­phé­riques étaient connec­tés à son éco­sys­tème l’an­née der­nière, d’a­près son PDG Tim Cook. Selon Zdnet, ces appa­reils pour­raient se trans­for­mer en 250 000 tonnes de déchets lors­qu’ils devien­dront obsolètes.

Notons par ailleurs que le Bit­coin n’est à l’o­ri­gine que de 0,11% du poids de l’en­semble des déchets élec­tro­niques qui seront déver­sés en 2021, dont Sta­tis­ta pré­dit qu’il devrait atteindre les 57,4 mil­lions de tonnes.

0,44% de la production totale d’électricité dans le monde

Par ailleurs, le minage de Bit­coin ne repré­sente actuel­le­ment que 0,44% de l’en­semble de la pro­duc­tion élec­trique, et seule­ment 0,08% de la pro­duc­tion éner­gé­tique mon­diale.

Consommation énergie BitcoinSelon l’U­ni­ver­si­té de Cam­bridge, le réseau de l’ac­tif numé­rique consomme d’ailleurs moins que l’en­semble des réfri­gé­ra­teurs ins­tal­lés aux États-Unis, qui néces­sitent chaque année 104 TWh pour fonctionner.

Dans un article qui prête à sou­rire, le maga­zine amé­ri­cain The Onion explique que la puis­sance de cal­cul uti­li­sée pour le minage du Bit­coin, aurait per­mis de sau­ver l’hu­ma­ni­té. S’ils avaient été libé­rés des exi­gences du minage de cryp­to­mon­naies, les ordi­na­teurs du monde entier « auraient très pro­ba­ble­ment uti­li­sé cette puis­sance de cal­cul pour deve­nir conscients de leur exis­tence et finir par cher­cher à exter­mi­ner les êtres humains ».

Si le minage de Bit­coin consomme des quan­ti­tés impor­tantes d’éner­gie, il se tourne de plus en plus vers des sources « propres ». Un phé­no­mène qui prend de l’am­pleur depuis l’in­ter­dic­tion du minage en Chine il y a quelques mois : plu­sieurs fermes ayant été relo­ca­li­sées aux États-Unis et au Cana­da uti­lisent désor­mais des sources d’éner­gie renouvelable.

Réfé­rence : Coin­Te­le­graph

Rate this post