Bitcoin

Aswath Damodaran voit le Bitcoin comme une monnaie, pas comme un actif

Aswath Damodaran Bitcoin monnaie

Aswath Damo­da­ran, un pro­fes­seur de finance exer­çant au sein de l’é­cole NYU Stern School of Busi­ness, s’est expri­mé hier sur la nature du Bit­coin.

Sou­vent pré­sen­té à Wall Street comme le « pape de l’é­va­lua­tion », M. Damo­da­ran a expli­qué sur son blog qu’il « ne croyait pas que les cryp­to-mon­naies consti­tue­ront , ou consti­tue­ront un jour, une classe d’ac­tifs ». Il ne pense pas non plus qu’elles puissent être sus­cep­tibles d’ap­por­ter des modi­fi­ca­tions concer­nant les « véri­tés fon­da­men­tales du risque, de l’in­ves­tis­se­ment et de la ges­tion des finances ».

Il pour­suit :

Le Bit­coin ne consti­tue pas un actif, mais bien une mon­naie. C’est la rai­son pour laquelle il est impos­sible de lui don­ner une valeur, ou d”  »inves­tir » dans celle-ci.

En regrou­pant les dif­fé­rents sup­ports d’in­ves­tis­se­ment au sein de quatre caté­go­ries – actifs, matières pre­mières, mon­naies et objets de col­lec­tion – l’ex­pert finan­cier explique que le Bit­coin ne peut pas être défi­ni comme un actif finan­cier puis­qu’il ne génère aucun flux de tré­so­re­rie.

Il ne peut pas non plus être qua­li­fié de « maté­riau brut », ce qui pour­rait le clas­ser dans la caté­go­rie des matières pre­mières.

« Il reste donc deux choix : le Bit­coin est soit une mon­naie, soit un objet de col­lec­tion », pour­suit-il.

Il explique que le Bit­coin tire­ra sa valeur de l’u­sage qui en sera fait, en tant que mon­naie.

Il pré­dit 3 des­tins dif­fé­rents au Bit­coin :

  • Une mon­naie vir­tuelle glo­bale, qui repose sur son uti­li­sa­tion crois­sante pour effec­tuer des tran­sac­tions
  • De l”  »or pour les mil­le­nials » : le Bit­coin consti­tue­rait une valeur refuge pour celles et ceux qui n’ont plus foi dans les banques cen­trales et les gou­ver­ne­ments – il pos­sè­de­rait alors une fonc­tion simi­laire à celle de l’or
  • Une nou­velle Tuli­po­ma­nie : les inves­tis­seurs pour­raient se tour­ner vers une autre valeur et son cours pour­rait ain­si s’ef­fon­drer (cette valeur alter­na­tive pou­vant être une autre cryp­to-mon­naie)

On peut éga­le­ment noter le fait qu’Aswath Damo­da­ran désap­prouve la posi­tion du PDG de JPMor­gan, Jamie Dimon, qui a récem­ment expli­qué qu’il esti­mait que le bit­coin était une escro­que­rie.

Il conclut tou­te­fois qu’il ne compte pas inves­tir dans le Bit­coin, tout sim­ple­ment parce qu’il ne se voit comme un « bon tra­der ». Il estime que cer­tains indi­vi­dus peuvent s’en­ri­chir en spé­cu­lant sur la valeur du Bit­coin, mais qu’il leur faut redou­bler de pru­dence.




[wpcrypto_list]