Bitcoin

Bitcoin : les volumes de transaction ont dépassé ceux d’American Express en 2021

Paiement en Bitcoin

Selon une étude du New York Digi­tal Invest­ment Group (NYDIG), le réseau Bit­coin a trai­té en 2021 des volumes de tran­sac­tion supé­rieurs à ceux du géant Ame­ri­can Express.

Les volumes de tran­sac­tion réa­li­sés sur le réseau Bit­coin ont dépas­sé en 2021 ceux de plu­sieurs socié­tés de cartes de paiement.

C’est ce qu’in­dique la der­nière édi­tion du « Research Week­ly », réa­li­sé par le NYDIG, qui révèle que le Bit­coin a trai­té plus de 3 000 mil­liards de dol­lars de paie­ments en 2021. L’ac­tif numé­rique se place ain­si devant plu­sieurs grands noms du paie­ment, comme Ame­ri­can Express (1 300 mil­liards de dol­lars) ou encore Dis­co­ver (500 mil­liards de dollars).

Bitcoin American Express

« Nous pen­sons qu’il s’a­git d’une crois­sance épous­tou­flante pour un réseau de paie­ment qui vient de fêter sa 13ème année », indiquent les auteurs de l’étude.

Mais il lui reste encore du che­min à par­cou­rir afin de rat­tra­per son retard face aux géants Visa et Mas­ter­card, qui ont res­pec­ti­ve­ment trai­té 13 500 et 7 700 mil­liards de dol­lars de tran­sac­tions en 2021.

Il convient de pré­ci­ser que l’é­tude s’est inté­res­sée à l’en­semble des volumes de tran­sac­tion réa­li­sés sur le réseau Bit­coin. On peut pen­ser qu’une majo­ri­té de ces volumes ne concer­naient pas des paie­ments, mais de l’a­chat, de l’é­change ou de la vente de coins.

Si l’aug­men­ta­tion des volumes de tran­sac­tion sur le réseau Bit­coin n’a pas été linéaire, les auteurs de l’é­tude indiquent qu’il est par­ve­nu à « conser­ver un rythme sou­te­nu si l’on s’in­té­resse  à son taux de crois­sance annuels com­po­sé sur 5 ans ».

« À la fin de l’an­née 2021, les volumes de tran­sac­tions avaient aug­men­té de près de 100% par an au cours des 5 der­nières années ».

Croissance volumes Bitcoin

En novembre 2021, une étude menée par Blo­ck­da­ta esti­mait que le réseau Bit­coin pour­rait atteindre les volumes trai­tés par Mas­ter­card dès 2026. Elle avait éga­le­ment révé­lé que le cryp­to-réseau trai­tait déjà des volumes de tran­sac­tion supé­rieurs à ceux de Paypal.

Les volumes de tran­sac­tion évo­qués par le NYDIG ne reflètent pas direc­te­ment les tran­sac­tions « on-chain », mais « s’ap­puie sur des ana­lyses sta­tis­tiques effec­tuées par des four­nis­seurs de don­nées (comme Glass­node) afin de reti­rer les tran­sac­tions dépour­vues de sub­stance économique ».

L’é­tude inclut les « tran­sac­tions intra-enti­tés », « qui sont des tran­sac­tions réa­li­sées entre les adresses d’un même wal­let ou de dif­fé­rents por­te­feuilles déte­nus par une même orga­ni­sa­tion. Cela peut par exemple concer­ner les pla­te­formes d’é­change qui sont sus­cep­tibles d’ef­fec­tuer fré­quem­ment des trans­ferts de Bit­coin entre dif­fé­rentes adresses.

Rate this post