Bitcoin Minage

BitMEX Research : le taux de hachage du Bitcoin a diminué de 31% depuis le début du mois de novembre

Minage de Bitcoin

Si la situa­tion semble dif­fi­cile pour le sec­teur du minage, les équipes de Bit­MEX research estiment que cer­tains mineurs, qui béné­fi­cient de coûts éner­gé­tiques attrac­tifs et d’é­qui­pe­ments obte­nus à prix réduits, par­viennent à se sor­tir de cette situa­tion.

MinageSelon une étude publiée ce lun­di par Bit­MEX Research – l’une des branches de la pla­te­forme d’é­change de cryp­to-pro­duits finan­ciers Bit­MEX – le taux de hachage du réseau Bit­coin a dimi­nué d’en­vi­ron 31% depuis le début du mois de novembre.

Dans le même temps, alors que le prix de la pre­mière mon­naie numé­rique a chu­té d’en­vi­ron 45%, ce ne sont pas moins de 1,3 mil­lion de mineurs Bit­main S9 qui auraient été débran­chés.

Dans son étude, Bit­MEX Research évoque la dimi­nu­tion récente de la dif­fi­cul­té du minage du Bit­coin, qui fait suite à la baisse du taux de hachage sur lequel s’ap­puie le réseau :

« Jus­qu’i­ci, la baisse des prix a cau­sé deux ajus­te­ments de dif­fi­cul­té à la baisse du minage de Bit­coins, de 7,4% et 15,1%, res­pec­ti­ve­ment le 16 novembre et le 3 décembre », indique l’en­ti­té. « L’a­jus­te­ment de 7,4% était le plus impor­tant depuis jan­vier 2013, tan­dis que l’a­jus­te­ment de 15,1% était le plus grand depuis octobre 2011 ».

Le gra­phique ci-des­sous nous montre que la dimi­nu­tion de ce taux de hachage –  la puis­sance de cal­cul offerte par les mineurs au réseau Bit­coin – est allée de pair avec la baisse du prix du BTC.

Taux de hachage Bitcoin et prix

Bit­MEX Research pré­cise que « les reve­nus de l’in­dus­trie du minage de Bit­coins ont chu­té d’en­vi­ron 13 mil­lions de dol­lars par jour au début du mois de novembre à envi­ron 6 mil­lions de dol­lars par jour au début du mois de décembre ».

Pour l’en­ti­té, « ces reve­nus ont encore plus dimi­nué que ne l’a fait le prix du Bit­coin, du fait d’un retard dans l’a­jus­te­ment de la dif­fi­cul­té ».

« Dans la période allant du 28 novembre au 3 décembre, 21,8% de blocs en moins que les 144 quo­ti­diens qui étaient atten­dus ont été trou­vés, puisque des mineurs ont quit­té le réseau avant l’a­jus­te­ment de la dif­fi­cul­té », ajoute le groupe de recherche.

Les mineurs d’Ethers sont les plus impactés

Minage BitcoinLa baisse des prix a par ailleurs sus­ci­té l’ef­fri­te­ment des marges des mineurs :

« Avant le récent krach, le sec­teur géné­rait une marge brute d’en­vi­ron 50% (ces chiffres ne prennent en compte qu’un seul type de coût, celui de l’élec­tri­ci­té), tan­dis qu’a­près la chute des prix, cet indi­ca­teur est retom­bé à envi­ron 30% pour le Bit­coin et 15% pour Ethe­reum », pré­cise Bit­MEX.

Le gra­phique ci-des­sous retrace la baisse, depuis le 1er novembre, de la marge béné­fi­ciaire des mineurs de BTC, de BCH (ver­sion ABC) et d’ETH :

Marge bénéficiaire des mineursBITMEX Research indique ain­si que depuis le 1er novembre, « le taux de hachage d’E­the­reum a seule­ment dimi­nué de 20%, soit bien moins que celui du Bit­coin, tan­dis que la baisse de son prix a été bien plus signi­fi­ca­tive que celle du Bit­coin, avec une dépré­cia­tion de 54%. Ain­si, les marges béné­fi­ciaires brutes ont dimi­nué de manière plus impor­tante pour Ethe­reum ».

L’une des rai­sons du rela­tif main­tien du taux de hachage sur le réseau Ethe­reum ? Pour les ana­lystes, « les mineurs d’E­thers seraient davan­tage des pas­sion­nés, qui seraient moins foca­li­sés sur les pro­fits ».

Il est impor­tant de noter que lors­qu’elle estime des niveaux de marge brute, l’é­quipe de recherche ne prend en compte que les coûts élec­triques (dont elle sup­pose qu’ils s’é­lèvent en moyenne à 0,05 dol­lar le KwH), recon­nais­sant que « les mineurs doivent faire face à d’autres coûts, comme des inves­tis­se­ments dans des machines, des frais de main­te­nance et des coûts de construc­tion des ins­tal­la­tions ». Par consé­quent, la chute des prix pour­rait vrai­sem­bla­ble­ment « avoir envoyé presque l’en­semble des mineurs dans le rouge ».

Bit­MEX Research men­tionne éga­le­ment les dis­pa­ri­tés qui existent dans les prix élec­triques, expli­quant que celles-ci « per­met­traient au réseau Bit­coin de conti­nuer à bien fonc­tion­ner mal­gré des chutes impor­tantes et sou­daines de son cours ».

Pré­ci­sons que selon l’or­ga­ni­sa­tion, la « guerre » du Bit­coin Cash ne serait pas la pre­mière cause de la baisse du prix du BTC :

« S’il est vrai que le fait que cer­taines pools de minage ont ven­du leurs Bit­coins pour finan­cer des pertes liées à la guerre de hachage Bit­coin Cash a pu être un cata­ly­seur dans la réduc­tion du prix, nous pen­sons que l’im­pact de ce phé­no­mène est sans doute sur­es­ti­mé. Nous nous trou­vons dans un mar­ché bais­sier, et les prix chutent quelles que soient les nou­velles ou la direc­tion des flux d’in­ves­tis­se­ment ».

L’é­tude conclut en indi­quant que s’il s’a­git d’une période dif­fi­cile pour l’in­dus­trie du minage, « la situa­tion est meilleure que ce à quoi on pourrait s’at­tendre » pour cer­tains mineurs. Ceux-ci auraient « ache­té de l’é­qui­pe­ment à Bit­main à des prix infé­rieurs à leurs coûts de revient, et pour­raient tou­jours se trou­ver dans le vert, même en pre­nant en compte la baisse des cours et cer­taines dépenses admi­nis­tra­tives ».




[wpcrypto_list]