Plateformes d'échange de crypto-monnaies

Coinbase : un profit record d’1,6 milliard de dollars au deuxième trimestre

Bâtiment coinbase

Coin­base a révé­lé ses résul­tats du deuxième tri­mestre, annon­çant notam­ment un dou­ble­ment de son pro­fit par rap­port au tri­mestre précédent.

Pour la pre­mière fois, les volumes d’é­change d’E­the­reum ont sur­pas­sé ceux du Bitcoin.

Un profit doublé sur un trimestre

Logo coinbaseDes chiffres qui donnent le tour­nis. Récem­ment intro­duit en bourse, le géant amé­ri­cain du cryp­to-tra­ding a annon­cé ce mar­di ses résul­tats du deuxième tri­mestre 2021. Il affiche un pro­fit supé­rieur à 1,6 mil­liard de dol­lars – soit le double de celui enre­gis­tré au pre­mier tri­mestre.

L’en­tre­prise a éga­le­ment annon­cé un chiffre d’af­faires de 2,03 mil­liards de dol­lars, au-delà des pré­dic­tions des ana­lystes, à 1,88 mil­liard de dollars.

Le géant du cryp­to-tra­ding a éga­le­ment révé­lé la forte aug­men­ta­tion de l’ac­ti­vi­té sur sa pla­te­forme : le nombre d’é­par­gnants consi­dé­rés comme des « Month­ly Tran­sac­ting Users » (ceux qui effec­tuent au moins une tran­sac­tion dans le mois) a atteint les 8,8 mil­lions, en hausse de 44% depuis le pre­mier tri­mestre 2021.

Dans le même temps, sa base d’u­ti­li­sa­teurs véri­fiés a grim­pé à 68 mil­lions.

Les résul­tats de Coin­base res­tent tou­jours extrê­me­ment dépen­dants des frais de tran­sac­tion (1,9 mil­lion de dol­lars au deuxième tri­mestre) qui repré­sentent l’im­mense majo­ri­té de son chiffre d’af­faires. L’en­tre­prise semble tou­te­fois ten­ter de se diver­si­fier : elle est par­ve­nue à engran­ger sur la même période plus de 100 mil­lions de dol­lars à tra­vers des abon­ne­ments et des services.

Les volumes d’Ether dépassent ceux de Bitcoin

Ethereum BitcoinAutre point notable : les volumes de tran­sac­tions d’E­ther ont dépas­sé pour la pre­mière fois ceux de Bit­coin, avec 26% des tran­sac­tions contre 24%.

Les autres actifs numé­riques repré­sentent tou­jours une majo­ri­té des volumes (50%), comme c’est le cas depuis le 3ᵉ tri­mestre 2020.

Violumes d'échange coinbase deuxième trimestre 2021

Dans sa lettre aux inves­tis­seurs, Coin­base évoque éga­le­ment ses clients ins­ti­tu­tion­nels, qui sont désor­mais plus de 9000. Fait notable : Sothe­by, le mas­to­donte amé­ri­cain de la vente aux enchères d’œuvres d’art, a récem­ment uti­li­sé la pla­te­forme pour effec­tuer sa pre­mière tran­sac­tion en cryptomonnaie.

On note­ra que le cours de l’ac­tion Coin­base a flam­bé ces der­niers jours. Lors de la rédac­tion de cet article, elle s’é­chan­geait à près de 270 dol­lars – contre seule­ment 219 dol­lars le 19 juillet der­nier. Son prix reste tou­jours loin de son record his­to­rique de 342 dol­lars, atteint le 16 avril, peu après l’in­tro­duc­tion de l’en­tre­prise en Bourse.

Cours de l'action Coinbase au 11 août 2021

Une entreprise très dépendante du dynamisme des marchés

Si le chiffre d’af­faires de Coin­base dépasse les attentes des inves­tis­seurs, c’est prin­ci­pa­le­ment lié à la forte vola­ti­li­té des cryp­to-mar­chés au prin­temps – une période au cours de laquelle le Bit­coin a fran­chi un record his­to­rique à près de 64 000 dol­lars, avant de plon­ger à moins de 30 000 dollars.

La socié­té, qui gagne de l’argent sur les tran­sac­tions, a pu pro­fi­ter de volumes d’é­change consé­quents – aus­si bien lors de la flam­bée des mar­chés que lors de la chute qui a suivi.

Il convient donc de s’at­tendre, du fait de la dimi­nu­tion récente des volumes, à une contrac­tion du CA de Coin­base au troi­sième tri­mestre :

« Nous pen­sons que le nombre d’é­par­gnants effec­tuant une tran­sac­tion men­suel­le­ment et le volume d’é­change seront infé­rieurs au 3ᵉ tri­mestre », a pré­ve­nu la société.

Enfin, Coin­base a indi­qué à ses action­naires « avoir réfé­ren­cé plus d’ac­tifs pour le tra­ding que le total ajou­té en 2020″. La pla­te­forme prend désor­mais en charge 83 cryp­to­mon­naies pour des ser­vices de tra­ding et 142 pour des ser­vices de garde.

Son CA lié à cette offre de conser­va­tion s’é­lève à 35 mil­lions de dol­lars – en hausse de 35% par rap­port au pre­mier tri­mestre. Si ce chiffre reste encore rela­ti­ve­ment faible, il a l’a­van­tage de ne pas être dépen­dant du dyna­misme des mar­chés. Les ser­vices de garde s’ins­crivent ain­si dans l’ob­jec­tif de diver­si­fi­ca­tion des sources de reve­nus que vise la socié­té depuis plu­sieurs années.

Rate this post
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires