Bitcoin

Les “Bitcoin Whales” auraient profité du crash du BTC pour renforcer leurs positions

Saut d'une baleine

Le Bitcoin a connu une formidable année 2017, en passant de moins de 1000 dollars au début du mois de janvier, à près de 20 000 dollars à la mi-décembre. Depuis, il traverse une tendance baissière – une tendance qui l’a fait chuter le 5 février dernier jusqu’à près de 6000 dollars, enregistrant ainsi une baisse de près de 70% depuis son record historique.

Mais pas de quoi inquiéter les principaux détenteurs de BTC, qui en auraient profité pour renforcer leurs positions.

Les “Bitcoin Whales” s’appuient sur la volatilité de l’actif pour accumuler davantage de BTC

Récompense BitcoinOn le sait depuis bien longtemps : le Bitcoin est un actif extrêmement volatil, et il n’est pas rare de le voir gagner ou perdre plus de 10% de sa valeur en l’espace d’une journée. Mais si les hausses du cours de la crypto-monnaie font la joie des investisseurs, ses baisses peuvent également profiter à certains d’entre eux.

Comment ? Tout simplement en vendant une partie de leurs Bitcoins… pour tenter de profiter, dans les jours ou les semaines qui suivent, d’un prix bien plus faible, afin d’en racheter une plus grande quantité.

Et c’est la stratégie qui aurait été employée par certaines “Bitcoin Whales” – ces individus qui détiennent de très grandes quantités de BTC, et dont les décisions pourraient avoir une influence significative sur le cours de la monnaie numérique.

La principale adresse BTC a commencé à accumuler des Bitcoins en 2016

La distribution des Bitcoins est loin d’être homogène : une petite portion des adresses concentrent une grande partie des BTC en circulation.

On peut ainsi constater le poids considérable des 100 premières adresses :

Distribution des Bitcoins en circulation

On peut également s’intéresser à l’adresse qui héberge le plus grand nombre de Bitcoins, avec plus de 167 000 BTC à son actif lors de la rédaction de cet article – soit près de 1% de l’offre en circulation.

Et il ne s’agit pourtant vraisemblablement pas de la propriété d’un “early-adopter”, qui aurait accumulé des coins lorsque ceux-ci ne s’échangeaient qu’à quelques centimes de dollars. Ce wallet avait commencé à amasser des Bitcoins en février 2016, lorsque le cours de l’actif s’élevait déjà à plus de 400 dollars.

Alors que son propriétaire avait commencé par un premier transfert de seulement 0,0999 BTC, ce portefeuille détient désormais l’équivalent de plus de 1,4 milliard de dollars, grâce à des approvisionnement réguliers.

Cet investisseur n’a toutefois pas su prédire la chute récente du cours de la crypto-monnaie : les 30 et 31 décembre, il ajoutait 60 000 Bitcoins au portefeuille, lorsque l’actif valait environ 13 000 dollars – avant de revendre 7000 Bitcoins le 1er février (à environ 9800 dollars pièce), puis 5000 Bitcoins le 6 février (à environ 6500 dollars l’unité).

Le wallet d'une "whale" Bitcoin
Une action coordonnée de la part des Whales ?

Mais d’autres “whales” semble avoir fait preuve d’une bien meilleure intuition. Elles ont décidé de revendre une partie de leurs BTC à la fin de l’année 2017, pour pouvoir racheter des coins quelques semaines plus tard, à des prix nettement plus avantageux.

On sait d’ailleurs que de nombreux “bitcoiners” traquent les moindres faits et gestes de ces adresses. Ils ont ainsi pu constater, le 12 novembre 2017 – alors que le prix du Bitcoin s’élevait à environ 6300 dollars – que 25 000 Bitcoins avaient été envoyés à la plateforme d’échange Bitfinex.

La distribution de l’offre de Bitcoins constitue, depuis déjà un certain temps, un sujet controversé. Pour certains observateurs, 1000 individus se partageraient 40% de l’offre. Ils pensent d’ailleurs que ces “whales” entretiendraient des liens étroits entre elles, et n’hésiteraient pas à unir leurs forces pour manipuler le marché.

Kyle Samani, associé directeur de la société Multicoin Capital, croit à cette théorie :

“Je pense qu’il y a quelques centaines d’individus – Ils peuvent probablement tous s’appeler, et ils l’ont probablement déjà fait”

La répartition de l’offre de Bitcoins, une question complexe

Un investisseur en crypto-monnaies, Bambou Club, avait publié en septembre dernier un article qui venait mettre à mal la théorie selon laquelle 1000 personnes posséderaient 40% des Bitcoins en circulation.

Il estime qu’elle s’appuie sur des bases biaisées, dans la mesure où celles-ci n’opèrent pas de distinction entre un propriétaire, un portefeuille et une adresse. “Il ne s’agit pas nécessairement d’un ratio 1:1:1“, explique l’investisseur.

Autrement dit, il n’est pas vrai, par définition, qu’une personne va nécessairement détenir un seul wallet, qui ne va utiliser qu’une seule adresse Bitcoin“, ajoute-t-il.

“Pour commencer, un individu peut détenir de nombreux wallets Bitcoin. Et un wallet peut utiliser de nombreuses adresses (il est d’ailleurs recommandé de générer une nouvelle adresse à chaque fois que vous utilisez votre wallet, pour des raisons d’anonymat). Par conséquent, la relation peut être de 1:plusieurs:plusieurs”.

Les Whales accumulent… mais il ne faut “que” 15 Bitcoins pour faire partir du Top 1% des investisseurs

En utilisant une autre méthode de collecte des données, Bambou Club parvient à une estimation différente pour la distribution des Bitcoins.

Selon son étude, on retrouvait en septembre dernier 25 millions de détenteurs de Bitcoin, avec une richesse moyenne de 5720 dollars, et une médiane de 315 dollars :

Distribution de la richesse Bitcoin

On apprenait également qu’il fallait détenir 0,153 BTC pour faire partie des 30% de détenteurs les plus riches.

Mais surtout, il fallait posséder 15 Bitcoins pour entrer dans le cercle très fermé des 1% de Bitcoiners les plus fortunésRichesse Bitcoin distribution

À titre de comparaison, il faudrait détenir 770 000 dollars pour faire partie du Top 1% en termes de “Fiat Wealth”, la richesse en monnaie fiduciaire :

Ce tableau nous montre également que les 1000 principaux propriétaires de Bitcoins ne détiendraient qu’environ 2,23 millions de Bitcoins – soit un peu plus de 13% de l’offre.

Par ailleurs, si l’on peut croire que certains riches investisseurs sont en contact régulier, il est impossible de savoir s’il leur arrive de mener des actions coordonnées.

Ce que l’on peut retenir de ces éléments, c’est que de nombreuses “whales” semblent vendre régulièrement leurs Bitcoins – non pas parce qu’elles ont perdu foi en cet actif, mais tout simplement parce qu’elles souhaitent tirer profit d’une chute à court terme, et accroître ainsi leur fortune numérique.

Références : News.Bitcoin, Medium, Blocklink.info, Bitinfocharts

Les “Bitcoin Whales” auraient profité du crash du BTC pour renforcer leurs positions
5 (100%) 1 vote

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar